Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Accident de la route : les bons réflexes à adopter

Accident de la route :
les bons réflexes à adopter

Article publié en novembre 2018

Si d’après les chiffres de l'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), la mortalité routière a reculé de 1,4 % en 2017, les autres indicateurs de l'accidentalité sont en hausse : accidents corporels (+ 2,2 %), blessés sur les routes (+ 1,3 %) et hospitalisation à la suite d'un accident routier (+ 2 %). Si vous êtes confronté à un accident de la route, il est important d’avoir le bon comportement pour ne pas aggraver la situation. Trois mots-clés à retenir : protéger, alerter et sécuriser (P.A.S.).

Porter assistance : une obligation de chacun

Que vous soyez témoin ou impliqué dans un accident de la route, vous êtes tenu de porter assistance aux personnes en danger. Si d’autres automobilistes se sont déjà arrêtés, inutile cependant d’encombrer la scène. Demandez si les personnes arrêtées ont besoin d’aide, si non, continuez votre route. Informez les autres usagers de la route que vous croisez, en faisant des appels de phare pour qu’ils ralentissent. Si vous êtes impliqué dans l’accident en question, vous enfuir constitue un délit de fuite passible d’une amende pouvant atteindre 75 000 € et jusqu’à 3 ans de prison. Assumez vos actes et arrêtez-vous.

À lire aussi : Que faire en cas d’accident de voiture avec délit de fuite ?

Protéger : le premier réflexe à avoir en cas d’accident de la route

Si vous êtes le premier arrivé, la première chose à faire en cas d’accident de la route : vous arrêter. Ne pilez pas. Cela risquerait de créer un suraccident, si vous êtes suivi. Arrêtez-vous sur le bas-côté de la route à 150 mètres de l’accident pour faciliter l’accès aux secours et allumez les feux de détresse. Si l’accident a lieu de nuit, éclairez le véhicule accidenté perpendiculairement pour ne pas éblouir les autres usagers de la route. Avant de sortir de votre voiture, mettez le gilet jaune fluorescent qui doit figurer obligatoirement dans votre véhicule, afin d’être plus visible et balisez les lieux avec le triangle de pré-signalisation 30 mètres avant l’accident pour avertir les autres automobilistes. Si l’état de santé des blessés le permet, sortez toutes les personnes du ou des véhicules accidentés et mettez-les à l’abri sur le côté de la route ou derrière la barrière de sécurité si l’accident a eu lieu sur l’autoroute. Coupez le contact et veillez à ce que personne ne fume sur les lieux de l’accident pour éviter tout incendie.

Bon à savoir
Sur autoroute, ne placez pas le triangle de présignalisation, car cela peut s’avérer très dangereux compte tenu de la vitesse des véhicules. Enfilez simplement votre gilet jaune, sortez du véhicule côté passager et protégez-vous derrière les glissières de sécurité.

Alerter les secours : la marche à suivre

Une fois que les lieux de l’accident sont sécurisés, il faut prévenir les secours au plus vite. Si vous vous trouvez sur une autoroute, contactez les secours à partir des postes d’appel d’urgence situés tous les deux kilomètres. Vous serez mis en relation directe avec les secours qui sauront exactement où vous trouver. Si la borne d’appel est trop loin ou si vous n’êtes pas sur l’autoroute, alors utilisez votre téléphone portable en contactant l’un des numéros suivants :

  • le 112 : numéro européen pour contacter les secours. Ce numéro est à retenir et à contacter en priorité en cas d’accident
  • le 15 : ce numéro est celui du SAMU (service d’aide médicale urgente)
  • le 18 : pour contacter les pompiers
  • le 17 : pour contacter la police ou la gendarmerie
  • le 114 : pour les sourds et malentendants 

Lorsque vous composez l’un des numéros précédents, assurez-vous d’avoir retenu le plus d’informations possible sur la situation afin de la décrire au mieux aux secours lors de votre appel. Déclinez d’abord votre identité et donnez votre numéro de téléphone. Décrivez la nature de l’accident : s’agit-il d’une sortie de route ? D’un choc entre deux voitures ? Donnez le lieu précis de l’accident, le nombre de véhicules et de personnes concernés. Décrivez au mieux l’état de santé des victimes ainsi que leur âge approximatif. Restez en ligne avec les secours jusqu’à leur arrivée.

Bon à savoir
Dans la mesure du possible, gardez votre sang-froid et ne paniquez pas. Plus vous serez clair et précis dans vos réponses, plus les secours seront préparés et sauront vous aiguiller si vous devez intervenir auprès du blessé, en attendant leur arrivée.

Secourir : les premiers gestes à connaître

Vous avez protégé vos éventuels passagers et les personnes concernées par l’accident. Vous avez alerté les secours. Il reste encore à secourir la ou les victimes de l’accident de la route.

  • La première chose à faire pour venir en aide aux victimes est de les couvrir. Une personne blessée est en état de choc et elle a tendance à avoir froid. Couvrez-la d’une veste ou d’une couverture.
  • Parlez-lui pour la maintenir éveillée et la rassurer. Même si le blessé est inconscient, parlez-lui.
  • Si vous constatez une blessure, avec saignement, comprimez-la avec un tissu pour éviter que la victime ne perde trop de sang. Si vous ne savez pas comment faire, les secours vous guideront au téléphone.
  • Si vous remarquez que la victime a du mal à respirer, desserrez ses vêtements (ceinture, cravate, etc.).
  • Vérifiez son pouls ou sa respiration régulièrement, surtout si la victime est inconsciente.
  • Si vous connaissez les gestes de premiers secours (position latérale de sécurité, massage cardiaque, etc.), appliquez-les si besoin.

Bon à savoir
Seules les personnes ayant suivi une formation de secouriste peuvent effectuer les gestes des premiers secours. Si vous ne connaissez pas les bons gestes, vous risquez d’aggraver l’état de santé du blessé. Pour effectuer cette formation, il convient de contacter l'une des associations de Sécurité civile, comme la Croix Rouge française. Sachez que les adhérents santé Ociane Groupe Matmut ont accès à une application mobile qui leur permet d’apprendre la partie théorique de la formation aux premiers secours. Il ne reste plus qu’à passer la partie pratique de la formation dans l’une des associations agréées.

 

À lire aussi : Premiers secours : pourquoi et comment se former ?

Accident de la route : ce qu’il ne faut pas faire

S’il y a des blessés suite à un accident de la route, il convient de respecter quelques règles de base pour ne pas aggraver leur santé.

  • Ne donnez pas à boire à un blessé.
  • Ne déplacez pas le blessé sauf en cas de risque imminent comme un incendie de véhicule, par exemple. Si vous êtes obligé de déplacer le blessé, ne tirez pas sur ses membres et ne tordez pas sa colonne vertébrale.
  • Ne retirez pas le casque d’un motocycliste accidenté.
  • Ne mettez pas votre propre vie en danger.
  • N’utilisez jamais d’eau pour éteindre un éventuel feu de voiture et ne soulevez pas le capot.
  • Ne transportez pas le blessé dans votre véhicule.
  • Ne lui donnez pas d’information sur son propre état de santé pour ne pas l’inquiéter davantage. 

La Matmut vous accompagne…

La Matmut met à disposition de ses assurés une application mobile « Assistance Matmut ».

Nos services d’assistance peuvent vous géolocaliser en cas d’accident ou de panne. 

Equipements obligatoires dans un véhicule

À lire aussi :

Quels sont les équipements obligatoires dans un véhicule ?

Pour garantir la sécurité des automobilistes et de leurs passagers sur les routes de France, tout conducteur d’un véhicule à deux, trois et quatre roues doit disposer de certains équipements.

Quels sont-ils et que se passe-t-il en cas de non-respect de la loi ?

Lire