Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / 8 conseils pour économiser sur le prix de son assurance auto jeune conducteur

8 conseils pour économiser sur le prix de son assurance auto jeune conducteur

Publié en juillet 2018

Les assurances auto représentent un coût non négligeable dans un budget, en particulier lorsque l’on est jeune conducteur. Les jeunes conducteurs représentent en effet des profils à risques pour les organismes assureurs en raison de leur manque d’expérience. Alors, comment limiter l'impact des surprimes ? Retrouvez 8 conseils pour économiser sur le prix de votre assurance auto jeune conducteur.

1. Bien choisir sa formule d’assurance auto jeune conducteur

Pour économiser sur le prix de son assurance auto jeune conducteur, il convient tout d'abord de choisir la formule qui correspond le plus à vos besoins. Il existe différents niveaux de couverture en matière d’assurance auto et cela est également valable pour les assurances auto jeunes conducteurs. On distingue ainsi l’assurance auto :

  • au tiers, qui couvre les dommages que le véhicule pourrait occasionner à des tiers,
  • tous risques, qui couvre la grande majorité des dommages impliquant le véhicule assuré, jusqu'aux accidents sans tiers responsable.

L’assurance auto « au tiers » est la formule la moins onéreuse. Cependant, il convient de vérifier qu’en contrepartie le contrat ne prévoit pas l’application d’un montant de franchise plus élevé en garantie responsabilité civile lorsque l'on choisit cette formule. Dans cette hypothèse, le titulaire du contrat devra rembourser une somme plus élevée à son assureur, qui aura indemnisé (dans les conditions et limites prévues au contrat) le(s) tiers des dommages subis. 

À lire aussi : Au tiers, tous risques : quelle formule choisir ?

2. Faire assurer une voiture d’occasion

L’assurance auto jeune conducteur peut coûter cher, d’autant plus pour un véhicule neuf. Pour faire quelques économies sur la prime d’assurance, mieux vaut opter pour un modèle d’occasion pendant la période d'application de la majoration conducteur novice.

On notera par ailleurs que les modèles d’occasion ont l’avantage de ne pas toujours nécessiter une assurance tous risques. Une assurance au tiers, complétée par des garanties spécifiques (bris de glace par exemple) peut s’avérer suffisante.

3. Opter pour une voiture moins puissante

Autre critère pour économiser sur le prix de son assurance auto jeune conducteur : la puissance de la voiture. Plus le véhicule sera puissant, plus la prime sera élevée, surtout si le véhicule est neuf.

La possession d’un véhicule puissant peut en effet favoriser la prise de risque au volant. Les dégâts causés par ce type de véhicule peuvent par ailleurs être relativement importants.

4. Comparer les offres d’assurance auto disponibles sur le marché

Vous souhaitez souscrire une assurance auto jeune conducteur auprès de l’assureur de vos parents ? Ne signez pas trop vite. Prenez le temps de comparer les différentes offres proposées sur le marché et d’analyser les prix proposés à options égales ou équivalentes. C'est un excellent moyen d'économiser sur le prix de votre assurance auto.

Le saviez-vous ?
À la Matmut, les jeunes conducteurs sont choyés. La Matmut peut leur offrir jusqu’à 30 % de bonus si leurs parents sont déjà assurés auprès de la Matmut

5. Faire jouer la concurrence

Avant de choisir une assurance auto jeune conducteur, n’hésitez-pas à téléphoner ou à prendre rendez-vous en agence pour obtenir des précisions sur le contenu des garanties, leurs conditions de mise en jeu, les exclusions, le montant des franchises pour comparer vos différents devis. Demandez à l’assureur s’il propose des avantages tarifaires adaptés à votre situation qui ne seraient pas déjà pris en compte dans son devis. 

6. Devenir conducteur secondaire

Si vous ne comptez pas disposer tout de suite d’un véhicule personnel, et que vous êtes amené à conduire occasionnellement un véhicule précis, vous pouvez être désigné en qualité de conducteur secondaire sur le contrat de l’un de vos parents, de votre conjoint ou de toute autre personne qui en fait la demande à son assureur.

L'assureur sera en droit d’appliquer la majoration conducteur novice à son contrat. Cependant, l’augmentation résultant de cette surprime pourra être limitée par l’effet du coefficient de réduction si la personne en question acquis du bonus.

Lorsque vous souscrirez votre propre assurance auto, il pourra être tenu compte, sur justificatif de l’assureur, de la période pendant laquelle la surprime a déjà été appliquée pour déterminer l’évolution de son taux et la date de sa suppression. 

À lire aussi : Qu’est-ce qu’un conducteur secondaire et comment fonctionne l’assurance auto ?

7. Opter pour une assurance au kilomètre

Une assurance au kilomètre, souvent qualifiée d’assurance pour « petit rouleur », peut s’avérer intéressante pour réduire la prime d’une assurance auto jeune conducteur. Ce type de contrat permet en effet d’adapter le prix de son assurance en fonction du nombre de kilomètres parcourus chaque année. Elle s’avère particulièrement adaptée si l’assuré utilise beaucoup les transports en commun ou n’utilise sa voiture que pour des trajets relativement courts.

Attention, il est important de ne pas dépasser le forfait kilométrique prévu dans le contrat afin d’éviter :

  • une surprime,
  • une augmentation de la franchise,
  • un refus d’indemnisation de l’organisme assureur.

8. Opter pour la conduite accompagnée

Dernier moyen efficace pour économiser sur le prix de votre assurance auto jeune conducteur : opter pour la conduite accompagnée. En effet, les personnes effectuant la conduite accompagnée disposent souvent d’une plus grande expérience de conduite que les personnes ayant passé leur permis de manière classique.

Cette alternative n’offre pas de miracle mais peut contribuer à faire diminuer la surprime traditionnellement appliquée aux jeunes conducteurs.

Bon à savoir
Le Code des assurances désigne sous la dénomination « conducteur novice » le conducteur ayant un permis de moins de trois ans mais aussi le conducteur titulaire du permis depuis trois ans et plus mais qui ne peut justifier d’une assurance continue au cours des trois dernières années précédant la souscription du contrat.

À lire aussi : Comment remplir un constat amiable d’accident automobile ?

La Matmut vous accompagne…

À la Matmut, les jeunes conducteurs ont le droit à l’erreur. Afin de préserver leur budget, la franchise auto est offerte lors du premier sinistre survenu pendant les 2 ans qui suivent l’obtention du permis.

Devis en ligne

conduite accompagnee

À lire aussi :

Conduite accompagnée : tout savoir sur cet apprentissage anticipé

Accéder à l’indépendance en apprenant à conduire est souvent un désir des jeunes adolescents. S’ils le souhaitent (et pour rassurer leurs parents), ils peuvent se préparer à l’épreuve du permis de conduire en s’inscrivant en conduite accompagnée. Focus sur cette forme d’apprentissage de la conduite.