Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Faut-il une assurance spéciale pour faire du covoiturage ?

Faut-il une assurance auto spéciale pour faire du covoiturage ?

Ce qu'il faut faire et savoir avant de prendre la route

Le covoiturage est une pratique remportant de plus en plus de suffrages, principalement car elle permet de réduire ses coûts de transports au quotidien et d’améliorer son empreinte écologique. En tant que conducteur, est-il nécessaire de souscrire une assurance spécifique pour faire du covoiturage ? Tout ce qu’il faut savoir, avec La Matmut.

Faut-il souscrire une assurance « covoiturage » ?

Effectuer du covoiturage sans exiger de contrepartie autre que le remboursement des frais liés aux trajets (carburant, péages) ne nécessite pas la souscription d’une assurance spécifique.

Les passagers du véhicule sont en effet protégés par la garantie de responsabilité civile comprise dans le contrat d’assurance auto. Cette dernière couvre les dommages causés par le conducteur à un tiers, ce qui inclut les passagers du véhicule. 

Toutefois, s’il n’existe pas d’assurance covoiturage à proprement parler, il est fortement conseillé de prévenir son organisme d’assurance de son activité.

Ajuster son contrat d’assurance auto pour faire du covoiturage dans de bonnes conditions

Des ajustements sont parfois nécessaires pour bénéficier d’une couverture optimale lorsque l’on fait du covoiturage, mais aussi pour obtenir une éventuelle indemnisation en cas d’incident. 

  • Vérifier la typologie des trajets couverts par le contrat d’assurance auto
    Si le covoiturage concerne des trajets du domicile au travail et non uniquement des déplacements entrant dans la catégorie des loisirs, il est préférable de vérifier son contrat.
    Une extension de couverture sera en effet peut-être nécessaire.
  • Faire évoluer son contrat (si nécessaire) si l’on prête régulièrement son volant
    Si le covoiturage entraîne des changements de conducteurs réguliers, veillez à ce qu’ils soient couverts par le contrat d’assurance. Cette démarche est susceptible d'entraîner un surcoût mais elle limitera les frais à votre charge en cas d’accident causé par un autre conducteur.

Le plus Matmut :
À la Matmut, le souscripteur n'a pas à déclarer qu'il effectue du covoiturage.
De plus, il peut confier la conduite de son véhicule à l'un des covoiturés dans le cadre du "prêt du volant" et ce, sans supplément de cotisation.

Les « assurances » des plateformes de covoiturage

Les plateformes mettant en relation des adeptes du covoiturage proposent souvent des services d’aide et d’assistance qui complètent et renforcent la couverture offerte par le contrat d’assurance auto. Ces services prennent différentes formes selon les plateformes et notamment :

  • Le remboursement de la franchise en cas de prêt du volant ;
  • La prise en charge du véhicule en cas d’incident (remorquage) ;
  • La conduite du titulaire du véhicule inopérationnel et des passagers à leur destination ;
  • L’hébergement des voyageurs en cas d’immobilisation forcée.
     

En cas de questions sur l’assurance dans le cadre d’un covoiturage, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre organisme assureur.

Que prévoit la Matmut ? 
Découvrez les offres d’assurance auto proposées par la Matmut et choisissez les garanties adaptées à vos besoins.   

À lire aussi : Pollution, conseils prévention

POUR ALLER PLUS LOIN :

Publié en juin 2018