Menu

La vitesse au volant : limitations en vigueur, les risques et les sanctions

Sur la route, la vitesse est la première cause de mortalité

Selon la Sécurité Routière, les excès de vitesse ont été responsables d’environ un tiers des accidents de la route en 2016. Pour lutter contre la vitesse au volant, des limitations existent et doivent être respectées par chaque automobiliste sous peine de sanctions. Quelles sont ces limitations et quelles sont les sanctions encourues ?

Quelles sont les limitations de vitesse en vigueur ?

Les limitations de vitesse doivent être respectées par tous les conducteurs, qu’ils soient confirmés ou débutants, et adaptées selon les conditions de circulation.

Vitesse limitée Conditions normales de circulation En cas d’intempéries (pluie, neige, etc.)
En ville 50 km/h 50 km/h
Sur route à double sens 80 km/h 80 km/h
Sur voie rapide et route à deux chaussées séparées par un terre-plein central 110 km/h 100 km/h
Sur autoroute 130 km/h 110 km/h

En cas de visibilité inférieure à 50 m, les automobilistes ne doivent pas dépasser 50 km/h, quel que soit le type de route pratiquée.

En cas de pic de pollution, les vitesses maximales autorisées peuvent être temporairement abaissées de 20 km/h dans la zone concernée par l'épisode de pollution (sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h lorsque la vitesse maximale habituellement autorisée est supérieure).

BON À SAVOIR : Les conducteurs titulaires d’un permis probatoire, doivent respecter des limitations de vitesse inférieures à celles des automobilistes confirmés : 80 km/h sur route, 100 km/h sur route à 2 chaussées séparées par un terre-plein central et sur autoroute urbaine et 110 km/h sur autoroute. Le permis probatoire est un permis obtenu depuis moins de 3 ans (depuis moins de 2 ans s'il a été obtenu après apprentissage en conduite accompagnée).

À lire aussi : Conduite accompagnée : tout savoir sur cet apprentissage anticipé

Excès de vitesse : quelles sanctions ?

Pour inciter les automobilistes à respecter les limitations de vitesse, des sanctions sont mises en place selon le type d’infraction réalisé.

Type d’excès de vitesse constaté Amende à régler Autres sanctions encourues en plus de l’amende
Excès inférieur à 20 km/h hors agglomération
(hors situation de faible visibilité)
68 € Perte d’1 point de permis
Excès inférieur à 20 km/h en agglomération
et hors agglomération en cas de faible visibilité
135 € Perte d’1 point de permis
Excès de vitesse compris entre 20 km/h et 29 km/h 135 € Perte de 2 points de permis
Excès de vitesse compris entre 30 km/h et 39 km/h 135 €

Perte de 3 points de permis
Suspension du permis pour une durée de 3 ans au plus (avec possibilité de permis aménagé)
Interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, même ceux n'exigeant pas de permis, pour une durée de 3 ans au plus
Obligation d'accomplir, aux frais du contrevenant, un stage de sensibilisation à la sécurité routière

Excès de vitesse compris entre 40 km/h et 49 km/h 135 € Perte de 4 points de permis
Suspension du permis pour une durée de 3 ans au plus (avec possibilité de permis aménagé)
Interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, même ceux n'exigeant pas de permis, pour une durée de 3 ans au plus
Obligation d'accomplir, aux frais du contrevenant, un stage de sensibilisation à la sécurité routière
Excès de vitesse de 50 km/h ou plus 1 500 € au plus

Perte de 6 points de permis
Suspension du permis pour une durée de 3 ans au plus (sans possibilité de permis aménagé ni sursis)
Confiscation du véhicule
Interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, même ceux n'exigeant pas de permis, pour une durée de 3 ans au plus
Obligation d'accomplir, aux frais du contrevenant, un stage de sensibilisation à la sécurité routière

Récidive excès de vitesse de 50 km/h ou plus 3 750 € minimum Perte de 6 points de permis
Suspension du permis pour une durée de 3 ans au plus (sans possibilité de permis aménagé)
Confiscation obligatoire du véhicule (sauf décision spécialement motivée)
Interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur pour une durée de 5 ans au plus
Obligation d'accomplir, aux frais du contrevenant, un stage de sensibilisation à la sécurité routière
Peine de prison

BON À SAVOIR : Les vitesses maximales autorisées s'entendent dans des conditions optimales de circulation. Sans nécessité de mesurer un excès de vitesse, les forces de l'ordre peuvent verbaliser le conducteur dont ils jugent la vitesse excessive eu égard aux circonstances (par exemple en présence de travaux, de bouchons entravant la fluidité de la circulation). La vitesse inadaptée est alors sanctionnée d'une amende forfaitaire de 135 € mais sans retrait de point de permis.

À lire aussi : Quelles sont les infractions routières qui entraînent la perte de points ?

Quels sont les dangers de la vitesse sur la route ?

Si les limitations de vitesse sur la route doivent être respectées, c’est avant tout une question de sécurité routière.

Vitesse au volant et augmentation du nombre d’accidents de la route

La vitesse au volant augmente les risques d’accidents et représente même la première cause d’accidents mortels sur les routes françaises en 2017. Cela s’explique par plusieurs facteurs :

  • Une distance d’arrêt augmentée
    La distance d’arrêt cumule la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur et la distance de freinage. Plus la vitesse est élevée, plus le véhicule met du temps à s’arrêter. Par exemple, il faut environ 47 m pour qu’un véhicule lancé à 70 km/h ne s’arrête sur route sèche. Cette distance est quasiment doublée lorsque le véhicule roule à 100 km/h puisqu’il parcourt environ 83 m avant de s’immobiliser. En cas d’intempéries et de véhicule mal-entretenu, ces distances peuvent augmenter.
  • Un champ de vision réduit
    Plus la vitesse augmente, plus le champ de vision du conducteur est réduit. Il passe de 100° pour une vitesse de 30 km/h à 30° pour une vitesse de 130 km/h. Les obstacles sont vus trop tard limitant par la même occasion, le champ d’action du conducteur : évitement, freinage, etc.

Accidents aggravés par la vitesse au volant

En plus d’augmenter le nombre d’accidents de la route, la vitesse les aggrave puisque plus un véhicule roule vite, plus le choc est violent. Ainsi, un piéton percuté par une voiture roulant à 30 km/h a 15 % de risque d’être mortellement blessé. Ce pourcentage passe à 85 % dès que le véhicule atteint 60 km/h.

La Matmut vous accompagne…
Afin de sensibiliser ses assurés à la sécurité routière, la Matmut propose des stages gratuits de conduite automobile : jeunes conducteurs, code & conduite, conduite préventive, éco-conduite et e-conduite.


POUR ALLER PLUS LOIN :

Publié en juin 2018