Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment sécuriser son jardin pour ses enfants ?

Comment sécuriser son jardin pour ses enfants ?

Les conseils pour profiter du jardin sans risque

Le jardin est avant tout un lieu agréable pour la famille où les enfants aiment passer du temps pour jouer. Mais bon nombre d’accidents domestiques se produisent dans cet espace extérieur. Clôtures, structures défaillantes, outils et produits chimiques mal rangés, piscine non-protégée : les risques sont nombreux. Découvrez comment sécuriser votre jardin et laisser vos enfants s’amuser sans risque.

Sécurisez votre jardin en le gardant clos

Bien sécuriser son jardin pour ses enfants commence par garder cet espace extérieur bien clos et fermé. C’est particulièrement nécessaire si vous habitez à proximité d’un axe fréquenté par les voitures. Un ballon qui termine sa course sur la route, une envie de partir à la découverte du monde extérieur, et vos enfants peuvent rapidement se retrouver hors du jardin et se mettre en danger.

Pour éviter ces risques, il est conseillé de clôturer votre jardin. Pensez à mettre en place des barrières suffisamment hautes pour que vos enfants ne puissent pas les escalader. Grillage souple, panneaux de bois, clôture en bois ou en PVC, murets en pierre ou en béton : vous trouverez forcément une solution pour entourer votre espace extérieur, peu importe le budget que vous comptez investir. De même, il est recommandé d’installer un portail et de le tenir fermé à clef.

Enfin, si votre jardin est entouré de haies, vérifiez qu’elles ne comportent aucun trou où votre enfant pourrait se faufiler. Il pourrait rapidement et facilement se retrouver dehors ou chez vos voisins. Et si votre jardin est sûr, ce n’est pas forcément le cas de tout le monde.

À lire aussi : La maison Prévention.

Installez des jeux répondant aux normes de sécurité

Sécuriser son jardin pour ses enfants, c’est leur offrir de longues heures d’amusement en extérieur. Il convient donc d’être vigilant en ce qui concerne cette aire de jeu. Toboggans, balançoires, cabanes et autres portiques : pour que votre enfant en profite pleinement, et surtout sans risque, veillez à ce que ces installations répondent aux normes NF. Ces dernières attestent de leur conformité aux normes françaises de qualité et de sécurité. Également, au moment de l’achat, pensez à vérifier que ces jeux sont bien adaptés à l’âge, à la taille et au poids de vos enfants. Si vous avez le moindre doute sur l’utilisation ou le montage d’une installation, n’hésitez pas à vous tourner vers le fabricant : on n’est jamais trop prudent en matière de sécurité.

Lors de la mise en place de l’aire de jeux, le choix de l’emplacement est primordial. Ainsi, évitez d’installer votre toboggan ou votre balançoire sur un sol dur comme du béton ou du goudron. En cas de chute, vos enfants risqueraient de se blesser. Préférez l’herbe, le sable, voire des dalles en caoutchouc. De plus, choisissez un endroit du jardin au maximum dégagé de tout obstacle. Autant que possible, n’installez pas un portique à proximité d’un arbre, d’une piscine, d’une cabane de jardin ou d’une véranda. En hiver, rentrez les éléments les plus fragiles (les cordes, par exemple) : ils pourraient se fragiliser et casser lors de la prochaine utilisation.

Attention aux plantes toxiques dans le jardin

Un beau jardin est généralement synonyme de fleurs colorées ou de riche potager. Pour autant, certaines plantes – à première vue communes dans cet espace extérieur – peuvent présenter un danger pour les enfants. Particulièrement pour les plus petits qui ont tendance à vouloir mettre leurs trouvailles à la bouche.

Certaines plantes sont toxiques. Parmi les plus connues, c’est notamment le cas du muguet, du laurier-rose, des baies de houx, du buis, du thuya, ou encore du narcisse. Veillez donc à ce que votre enfant n’ingère pas ces éléments lors de ses expéditions dans le jardin.

D’autres plantes sont, elles, dangereuses au toucher et peuvent provoquer des irritations, des démangeaisons, voire des brûlures. Parmi les végétaux pouvant provoquer des réactions cutanées, on retrouve, par exemple, certaines espèces d’anémones et de primevères, ou même le céleri.

Pour vous aider à repérer les différentes espèces représentant un risque, et afin de sécuriser votre jardin pour vos enfants, procurez-vous un guide sur les plantes toxiques. Si vous décidez de vous débarrasser de certains végétaux que vous jugez dangereux, protégez-vous et mettez des gants avant d’arracher ces plantes.

Enfin, si certaines fleurs sont agréables à regarder, elles n’en restent pas moins piquantes. C’est le cas des traditionnels rosiers, par exemple. Aussi, si vous décidez d’en planter dans votre jardin, installez-les dans une zone où les enfants ne sont pas susceptibles d’aller s’amuser.

Rangez vos outils et les produits dangereux

Vous avez jardiné, bricolé ou tondu la pelouse ? Avant de rentrer, pensez à ranger tous vos outils et autres produits dangereux afin de sécuriser votre jardin pour vos enfants. Râteau, sécateur, ou encore binette : autant d’objets que des jeunes en bas âge pourraient saisir et avec lesquels ils risqueraient de se blesser. L’exemple est d’autant plus vrai pour des outils électriques laissés sans surveillance. Après leur utilisation, rangez-les dans un abri de jardin, un garage ou une pièce de la maison que vous tiendrez fermée à clef. Également, ne laissez pas d’échelles ou d’escabeaux en position verticale. Quand vous n’en avez plus besoin, remisez-les couchés sur le sol.

La vigilance est également et évidemment de mise en ce qui concerne tous les produits chimiques utiles au jardinage. Engrais, herbicide, insecticides ou huile de tondeuse : ces produits sont toxiques en cas d’ingestion. Rangez-les eux aussi dans une pièce, hors de portée de vos enfants, idéalement en hauteur ou dans un meuble fermé.

Installez un dispositif de sécurité autour de la piscine

Quoi de mieux que de profiter d’un moment de baignade et de jeux aquatiques avec les enfants ? Mais lorsque personne ne se baigne, une piscine sans installation de sécurité représente un risque. Pour protéger vos enfants et éviter qu’il ne tombe à l’eau lors d’un moment d’inattention, installez des dispositifs de sécurité sur ou autour de votre bassin. C’est d’ailleurs obligatoire si vous possédez une piscine privée ouverte, en plein air.

Plusieurs dispositifs s’offrent à vous pour prévenir les risques d’accidents :

  • les couvertures de sécurité ou les volets roulants : ils recouvrent la surface de l’eau et résistent au poids d’une personne adulte ;
  • les barrières : installées tout autour de la piscine, elles doivent mesurer au minimum 1,10 mètre. Elles sont dotées d’un système de verrouillage complexe pour un enfant en bas âge ;
  • l’abri : il doit recouvrir l’intégralité de la piscine ;
  • les alarmes sonores : plusieurs modèles existent. Un système immergé qui retentit lors d’une chute dans l’eau, ou un dispositif infrarouge qui se déclenche quand quelqu’un pénètre dans l’espace surveillé.

À lire aussi : Piscine privée : quel dispositif de sécurité installer ?

La Matmut vous accompagne grâce à des assurances habitation adaptées à vos besoins, pour une couverture personnalisée de votre maison. Réalisez votre devis en ligne, simple et rapidement, et trouvez l’assurance habitation qui vous correspond.

 Pour aller plus loin :

Article publié en octobre 2018