Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Installer et choisir un siège auto

Comment bien choisir un siège auto pour la sécurité de son enfant ?

Tout savoir sur les sièges auto

Bien choisir son siège auto pour garantir la sécurité de votre enfant

En voiture, à 20 km/h, un accident peut être mortel pour votre enfant s’il n’est pas correctement maintenu ou attaché. Il est alors impératif, jusqu’à ses 10 ans, de l’équiper d’un siège auto adapté à sa morphologie. Les différentes catégories et normes de sécurité, les types d’attaches… Retrouvez tout ce que vous devez savoir pour bien choisir un siège auto et garantir la sécurité de votre famille.

Sécurité des enfants en voiture : des chiffres surprenants

À 50 km/h, une collision en voiture équivaut à une chute de trois étages d’immeuble. Et à cette vitesse, un enfant de 20 kg non attaché subit une poussée de 500 kg. De quoi faire réfléchir au moment d’assurer la sécurité d’un enfant. Pourtant, les statistiques* démontrent de mauvaises habitudes :

  • 66 % des enfants sont mal attachés en voiture,
  • 80 % des parents installent mal leur siège auto lorsqu’ils sont maintenus par une ceinture,
  • 45 % des enfants de moins de 3 ans ont déjà voyagé mal attachés, voire non attachés,
  • 9 % des Européens voyagent avec leurs enfants sur les genoux.

Quels sont les différents types de sièges auto

En France, selon le Code de la Route (article R.412,II), tant que l’enfant n’a pas atteint l’âge de 10 ans, il doit être « retenu par un système homologué de retenue pour enfant adapté à sa morphologie et à son poids ».

Les différents systèmes commercialisés et leurs groupes correspondants sont les suivants :
  • groupe 0 : de la naissance à 10 kg/ jusqu’à 70 cm : lit-nacelle ou siège impérativement placé dos à la route,
  • groupe 0+ : de la naissance à 13 kg/ jusqu’à 80 cm : siège auto coque/cosy bébé dos à la route,
  • groupe 1 : de 9 à 18 kg/ jusqu’à 1 mètre : siège auto avec bouclier,
  • groupe 2 : de 15 à 25 kg,
  • groupe 3 : de 22 à 36 kg/ jusqu’à 1 m 50.

Certains sièges couvrent plusieurs tranches de poids ; ainsi ils font partie de plusieurs groupes à la fois. On les note comme suit :

  • groupe 0/1 et 0+/1 : jusqu'à 18 kg : siège auto avec harnais,
  • groupe 1/2/3 : de 9 à 36 kg : siège auto,
  • groupe 2/3 : de 15 à 36 kg : rehausseurs avec ou sans dossier.

Quelles sont les normes de sécurité à connaître ? 

Depuis avril 2008, les sièges auto fabriqués avant 1995 et homologués ECE R44/01 ou ECE 44/02 sont interdits à la vente et d’utilisation. Pour garantir la sécurité de votre enfant,

seuls les sièges auto possédant une étiquette orange attestant de leur homologation aux normes ECE R44/03, ECE R44/04 et i-Size (UN R129) peuvent être utilisés légalement.

Info : Les sièges aux normes ECE R44/03 ne peuvent plus être commercialisés.

Pour mieux comprendre ces normes de sécurité:

  • norme de sécurité européenne « E » : le siège auto doit être homologué avec la lettre « E » cerclée,
  • norme ECE R 44/04 (anciennement norme ECE R 44/03) : détermination des groupes par le poids,
  • nouvelle norme européenne I-Size (UN R129) : qui remplacera progressivement la norme ECE R44/04.

Plus concrètement, cette nouvelle norme instaure :

  • la fixation Isofix pour diminuer le risque de mauvaise installation,
  • une période obligatoire d’installation dos à la route allongée à 15 mois,
  • des critères de performance en cas de choc frontal et latéral (crash-test) plus sévères pour une meilleure protection de la tête et du cou de votre enfant,
  • la classification des groupes non plus par poids mais par taille.

À lire aussi : Qu'est-ce que la Charte européenne de la sécurité routière ?

Comment reconnaître un siège auto I-SIZE?

Pour reconnaître un siège auto I-Size et garantir la sécurité de votre enfant, le produit doit comporter :

  • un logo spécifique associé à une mention du type « dispositif convenant à des enfants dont la taille est comprise entre x et y cm »,
  • un logo spécifique indiquant que la position dos à la route est obligatoire jusqu’à 15 mois,
  • une étiquette d’homologation des sièges auto comprendra à la mention R 44 ou « i-Size » ainsi qu’un nouveau n° d’homologation non encore défini.

Quels sont les différents systèmes d’attache des sièges auto ?

Deux systèmes différents permettent d’attacher votre enfant en voiture :

  • Le système d’attache classique : attacher le siège auto au siège par la ceinture en respectant bien la notice. Possibilité également pour les cosys ou siège « coque » d’ajouter une base pour éviter de détacher la ceinture. N’oubliez pas toutefois de bien vérifier l’attache pour chaque trajet.
  • La fixation Isofix : depuis 2003, elle comporte 3 points d’ancrage :
    - des crochets arrimés aux 2 points d’ancrage Isofix du véhicule (obligatoires sur tous les véhicules neufs depuis février 2011) localisés à la jonction entre le dossier et l’assise de la banquette ;
    - un système de maintien complémentaire : sangle antirotation, jambe de force, bouclier d’impact ou ceinture de sécurité.

Isofix limite le risque de mauvaise installation et assure une liaison solide et permanente entre le siège-auto et le châssis du véhicule.

 Avant d’acheter un siège auto I-Size, prenez le temps de vérifier que votre véhicule est équipé de points d’ancrage Isofix pour siège-auto.

Comment bien utiliser votre siège auto ?

Jusqu’à l’âge de 15 mois de l’enfant, l’installation du siège auto doit se faire dos à la route. Cela permet, en cas de choc, de répartir les forces exercées sur une plus grande partie du corps et non principalement sur la tête et le cou, des parties très sensibles chez le nourrisson et le bébé.

Ne vrillez pas la ceinture ou harnais. Ne couvrez pas trop votre enfant et serrez le harnais de manière à ne pas passer plus d’une main entre la ceinture et votre enfant. Pour les sièges « dos à la route », insérez bien la ceinture au niveau des encoches comme indiqué sur la notice.

Soyez attentif à ce que votre enfant ne positionne pas la ceinture sous son bras. Tant que la ceinture de votre enfant n’est pas correctement positionnée sur son épaule, ne supprimez pas son rehausseur. Elle ne doit pas se trouver au niveau du cou.

Avant de partir, vérifiez que le siège auto soit bien attaché, à l’arrière. Si, par obligation, vous devez installer le siège de groupe 0+ à l’avant, n’oubliez pas de désactiver l’airbag. Pour ne pas vous faire mal au dos en déposant bébé et en le sortant du siège auto, privilégiez un siège auto pivotant. Enfin, avant d’acheter un siège auto en magasin, n’hésitez pas à demander de l’essayer.

Quelles amendes encourt-on en cas de non-respect des obligations sur le siège auto ?

Le conducteur doit s’assurer que tout enfant de moins de 10 ans est retenu par un système homologué, adapté à sa morphologie et son poids. Il doit également obligatoirement être à l’arrière du véhicule. En cas de non-respect de ces obligations, le conducteur encourt une amende forfaitaire de 135 €, ramenée à 90 € en cas de règlement dans les 15 jours à compter de la constatation de l'infraction ou, si l'avis de contravention est ultérieurement envoyé à l'intéressé, dans le délai de 15 jours à compter de cet envoi.

À lire aussi : Infractions routières : rappel sur la nouvelle réglementation depuis 2017

QUE PRÉVOIT LA MATMUT POUR GARANTIR LE SIÈGE AUTO ?

Notre contrat d’assurance Auto Matmut garantit le siège auto** sans supplément de cotisation jusqu’à 1 000 € avec franchise de 150 €.

Ensuite, plusieurs niveaux de garanties sont possibles pouvant aller jusqu’à 40 000 € avec application de la franchise véhicule.

*Sources :

** Dans les limites, plafonds et conditions définis au contrat souscrit

Pour aller plus loin :

Qu'est-ce que la garantie assistance ?