Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Dépression : quelle prise en charge ?

Dépression : quelle prise en charge ?

Publié en décembre 2018

Prendre en charge une dépression peut se dérouler en plusieurs étapes : du dialogue avec la personne dépressive, en passant par la psychothérapie, la prise de médicaments et, dans les cas les plus complexes, une hospitalisation. Le point complet sur le traitement des troubles dépressifs, avec la Matmut.

Échanges avec le patient dépressif

Une bonne prise en charge de la dépression intervient en amont de n’importe quel traitement, par une phase de discussion avec la personne dépressive. Des échanges réalisés entre le patient, son médecin traitant, son psychiatre, voire d’autres professionnels de la santé. Avec son accord, les proches du patient peuvent également être intégrés dans ces discussions.

Les troubles dépressifs pouvant durer longtemps, cette phase d’échanges est primordiale. Elle permet à la personne dépressive de se sentir soutenue, aidée, accompagnée, mais aussi de comprendre tous les enjeux de la prise en charge et de valider le traitement à venir.

Un accompagnement qui perdurera tout au long de la prise en charge afin de suivre au plus près les avancées du patient ou, si besoin, de modifier et ajuster le traitement.

La psychothérapie

Au cours de la prise en charge de la dépression, la psychothérapie fait figure de solution qui peut se montrer extrêmement efficace. Dans les cas de troubles dépressifs légers, elle peut même conduire à la rémission complète et durable de la pathologie. D’une manière générale, la psychothérapie est recommandée quel que soit le niveau d’épisode dépressif. Elle est utile pour diminuer les symptômes, réduire les risques et fréquences de récidives. Dans les cas de troubles dépressifs « forts », le traitement psychologique est couplé avec la prise de médicaments antidépresseurs (voir ci-dessous).

La psychothérapie peut être réalisée avec le patient seul, en présence de sa famille voire en groupe. C’est le psychiatre qui, en fonction des symptômes de la personne dépressive, proposera un type de psychothérapie précise et un éventuel accompagnement familial ou collectif.

Les antidépresseurs

Les médicaments antidépresseurs sont généralement prescrits pour les troubles dépressifs dits « modérés » et « sévères ». L’effet de ces médicaments n’est pas immédiat, il faut généralement attendre entre deux et quatre semaines pour qu’ils fassent effet et influent sur les symptômes dépressifs.

Le choix du médicament antidépresseur se réalise en fonction du patient et de sa pathologie. Il en existe plusieurs types, de plus en plus puissants :

  • les Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), les Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN), et d’autres médicaments type miansérine ou mirtazapine ;
  • les antidépresseurs imipramiques : amoxapine, dosulépine, doxépine, ou encore trimipramine ;
  • des antidépresseurs présentant des effets secondaires importants : tianeptine (dépendance), agomélatine (toxique pour le foie), inhibiteurs sélectifs de la monoamine oxydase A (IMAO-A).

La prise de médicaments antidépresseurs est longue. Après les premiers signes d’amélioration, elle doit se poursuivre sur plus de six mois pour consolider cet effet positif. Quant à l’arrêt des antidépresseurs, il n’intervient que six mois à un an après la rémission de la pathologie et doit être progressif, sur plusieurs semaines, pour éviter les risques de rechute.

L’hospitalisation

Dans les cas les plus extrêmes, si le risque de suicide est élevé, une demande d’hospitalisation urgente est réalisée. C’est également le cas si le traitement prévoit des électrochocs (réalisés sous anesthésie générale), uniquement si tous les traitements sont inefficaces et, encore une fois, si le risque de suicide est très présent.

À lire aussi : Le burn-out : comment le reconnaître, le prévenir et le soigner ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne au quotidien grâce à la mutuelle santé Ociane, spécialement adaptée à vos besoins et votre budget. Réalisez votre devis personnalisé en ligne pour trouver la formule qui vous correspond.

Psychologue, psychiatre, psychanalyste : rôle, différences et remboursement

À lire aussi :

Psychologue, psychiatre, psychanalyste : rôle, différences et remboursement

Les métiers de psychologue, de psychiatre et de psychanalyste sont souvent confondus. Quel est le rôle de ces différents professionnels de la santé mentale ? Quelle est leur formation et dans quels cadres exercent-ils ? Leurs consultations sont-elles remboursées par l’Assurance Maladie ? Tout ce qu’il faut savoir pour ne plus se tromper.