Menu
Accueil / Mon activité / Conseils / Tout savoir sur le statut d’auto-entrepreneur

Tout savoir sur le statut d’auto-entrepreneur

Publié en Septembre 2017. Mis à jour en Août 2019.

Professions concernées, avantages, particularités : retrouvez toutes les informations à connaître à propos du statut d’auto-entrepreneur avant de vous lancer.

Qui peut créer un statut d’auto-entrepreneur ?

La création d’un statut d’auto-entrepreneur est accessible à tous les professionnels qui se lancent ou qui sont déjà en activité, sous conditions. Ce statut est compatible avec d'autres dont il peut venir en complément : salarié, demandeur d'emploi, étudiant, retraité...
Un fonctionnaire peut se déclarer auto-entrepreneur s'il a obtenu l'autorisation de son administration. Les professions libérales non réglementées peuvent aussi accéder à ce statut.

Les avantages du statut d’auto-entrepreneur

Le recours au statut d’auto-entrepreneur permet de simplifier le calcul et le paiement des cotisations sociales pour les professionnels :

  • le calcul des cotisations sociales et des impôts est effectué en pourcentage du chiffre d'affaires,
  • le paiement des cotisations n'a lieu que s'il y a chiffre d'affaires en quasi simultanéité.

L'auto-entrepreneur est soumis à des plafonds de chiffres d'affaires annuels (année civile) dont les seuils sont réévalués chaque année.

En 2019 :

  • 170 000 € pour les activités de vente de marchandises, d'objets, d'aliments à emporter ou à consommer sur place ou de fourniture de logement,
  • 70 000 € pour une activité de services.

Ces plafonds s'entendent sur 12 mois. Par conséquent, l'auto-entrepreneur qui commence son activité après le 1er janvier devra respecter des plafonds réduits.

Tout savoir-sur le statut d’auto-entrepreneur

Quelles activités peut-on exercer avec un statut d’auto-entrepreneur ?

Un grand nombre d'activités peut être exercé en auto-entreprise. Avant de vous lancer, renseignez-vous auprès de la chambre des métiers et de l'artisanat, la chambre de commerces ou l'Urssaf.

À savoir :
Pour les activités artisanales réglementées, il est obligatoire de pouvoir justifier d'au moins 3 ans d'expérience ou d'un diplôme dans le domaine concerné : coiffure, boulangerie...

Comment se déclarer auto-entrepreneur ?

La création du statut d’auto-entrepreneur est possible en s’enregistrant gratuitement sur le site www.guichet-entreprises.fr. Cette démarche peut aussi être effectuée dans le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent en fonction de votre activité et de votre lieu d'exercice ou directement sur le site internet dédié : www.autoentrepreneur.urssaf.fr

Attention, certains auto-entrepreneurs sont victimes de pratiques commerciales trompeuses. Ils reçoivent, après s'être immatriculés, des offres payantes proposant une inscription sur un annuaire ou un registre des entreprises. Ces offres coûteuses laissent à penser qu'il s'agit de formalités obligatoires alors qu'il n'en est rien. N'y répondez surtout pas.

Qu’en est-il de la comptabilité en auto-entreprise ?

La gestion comptable est relativement simple en auto-entreprise. Seul un livre des recettes encaissées doit être tenu. Pour les activités de vente de marchandises et de fournitures, un registre récapitulant le détail des achats chaque année est aussi obligatoire.

L'auto-entrepreneur doit :

  • conserver toutes les factures ou pièces justificatives concernant les achats et les ventes de marchandises ou de prestations de services,
  • veiller à ne pas dépasser le seuil des recettes.

A savoir :
Il n’y a obligation de détenir un compte bancaire professionnel si le chiffre d’affaires est inférieur à 10 000 € pendant 2 années consécutives

À savoir :
l'Auto-Entrepreneur doit déclarer son chiffre d'affaires tous les mois ou tous les trimestres (selon l'option) même s'il est égal à 0 € ! S'il ne le fait pas ou s'il est en retard, il encourt des sanctions.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur autoentrepreneur.urssaf.fr

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne

La Matmut accompagne les auto-entrepreneurs au quotidien. Avec le contrat Matmut PRO, retrouvez toute les protections dont vous avez besoin dans un seul contrat.

Devis en ligne

Assurance pertes exploitation : qu’est-ce que c’est ?

À lire aussi :

Assurance pertes exploitation : qu’est-ce que c’est ?

L’assurance pertes exploitation protège les professionnels en cas de sinistre lorsque ce dernier endommage le local ou les équipements professionnels, entraînant une interruption ou une réduction d'activité. Quels sinistres sont pris en charge et comment fonctionne cette indemnisation de la part de l’assureur ? Toutes les réponses à vos questions.

Le contenu de cette page n'a pas vocation à être exhaustif et ne saurait se substituer à la législation en vigueur.