Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Garder un air sain dans votre intérieur en hiver

Garder un air sain dans votre intérieur en hiver

Publié en novembre 2020

 

En hiver, 80 % du temps se passe en milieu clos, selon l’Ademe. Au bureau ou à l’école, à la maison ou dans les transports en commun, quand on sait que la pollution intérieure est 5 à 7 fois supérieure à la pollution extérieure, mieux vaut adopter les gestes qui permettent de respirer un air sain ! D’autant plus quand les températures hivernales empêchent de profiter de l’air frais. Découvrez les astuces pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur de votre logement et disposer d’un air plus sain en hiver.

Astuce n°1 : aérer tous les jours

Le renouvellement de l’air est indispensable, surtout en hiver. Pour faire venir de l’air extérieur, la solution est d’ouvrir grand vos fenêtres pendant une durée minimum de 10 minutes. Privilégiez le matin, entre 8 et 11 h, ou le soir entre 22 h et minuit, surtout si vous habitez en ville. En effet, l’air extérieur est plus chaud et plus pollué l’après-midi, du fait de l’ensoleillement plus important.

 

L’air qui pénétrera lorsque les fenêtres seront ouvertes sera sec. L’avantage est double : votre air intérieur sera plus sain, mais aussi plus facile à chauffer. Par ailleurs, aérer chaque jour permet aussi d’éliminer les mauvaises odeurs et de retirer l’humidité de la pièce, qui favoriserait autrement la formation de moisissures.

 

Point de vigilance : pensez à bien éteindre les radiateurs lorsque vous ouvrez fenêtres et portes.

Astuce n°2 : empêcher toute fumée à l’intérieur

Il est vivement déconseillé de fumer des cigarettes à l’intérieur. Elles doivent idéalement être consommées à l’extérieur, sur un balcon ou dans un jardin. Si votre logement n’a pas d’espace extérieur, il est recommandé de fumer dans la rue plutôt que depuis votre fenêtre ouverte. En effet, la fumée chaude de la cigarette va  être aspirée à l’intérieur de votre logement plutôt qu’expulsée vers l’extérieur. Cette fumée, contenant du monoxyde de carbone, favorise le tabagisme passif et dégrade la qualité de votre air intérieur. 

 

Par ailleurs, évitez au maximum les éléments combustibles à l’intérieur. Bougies, encens, papier d’Arménie : tous ces produits génèrent de la fumée et dégradent la qualité de l’air ambiant. Il est donc de bon conseil de les réduire au strict minimum.

 

Il en va de même dans votre cuisine. Les fumées liées à la combustion du gaz ou à l’utilisation d’huile peuvent être néfastes pour vos poumons. Utilisez la hotte aspirante quand vous cuisinez ou, si vous n’en avez pas, aérez après chaque cuisson.

 

À lire aussi : Utilisation de bougies à la maison : prenez des précautions

Astuce n°3 : veiller à la bonne circulation de l’air intérieur

Faire pénétrer de l’air extérieur est important pour assainir l’air, mais une bonne circulation intérieure l’est tout autant. Un air qui circule bien est un air qui se renouvelle. Sans une bonne circulation, les moisissures, germes et particules fines peuvent s’accumuler dans votre logement.

 

Pour veiller à la bonne circulation de l’air, commencez par vérifier le positionnement de vos portes. En effet, les portes et le sol doivent toujours être espacés d’un centimètre pour laisser passer un flux continu d’air.

Procédez aussi à une brève vérification du fonctionnement de votre VMC (ventilation mécanique contrôlée). Pour cela, posez quelque chose de plat et de léger, comme une feuille de papier ou de papier toilette, devant la bouche d’aération. Si cette dernière colle à la bouche, votre VMC est en bon état de marche. Si ce n’est pas le cas, quelque chose empêche le système d’aspirer convenablement l’air.

 

Le cas échéant, il faudra procéder à un nettoyage très simple de la bouche d’aération. La première étape consiste à couper le courant et à retirer les bouches d’aération afin qu’elles soient toutes lavées. Nettoyez chacune d’entre elles avec un chiffon humide et laissez-les baigner dans de l’eau chaude, dans laquelle vous aurez préalablement ajouté du dégraissant. Nettoyez les autres parties (ventilateur et filtres) en attendant qu’elles sèchent. Une fois secs, vous pouvez remettre les bouches en place.

 

À lire aussi : Entretien de la VMC : pourquoi et comment faire ?

Astuce n°4 : éviter les produits d’entretien chimiques

Pendant l’hiver, on passe plus de temps chez soi. Ce temps est propice au rangement et au nettoyage de son intérieur pour se faire un cocon douillet dans lequel on veut passer l’hiver. Mais qui dit ménage dit produits d’entretien. Et ces produits contiennent pour la plupart des agents chimiques qui, mélangés à l’air intérieur, peuvent être néfastes pour la santé.

 

Aérosols, détergents à lessive ou à vaisselle, cires à meubles et à planchers, produits de nettoyage domestique : évitez de trop utiliser ces produits chimiques qui contiennent des substances toxiques. La solution n’est pas de laver moins, mais de laver mieux. Pour cela, vous pouvez utiliser des produits naturels comme le bicarbonate de soude, le vinaigre, les cristaux de soude, le savon noir ménager ou le savon de Marseille. Non seulement votre intérieur sera tout aussi propre, mais l’air que vous respirez sera plus sain.

À lire aussi : 5 astuces naturelles pour un intérieur sain

La Matmut vous accompagne

Assurez votre logement avec l’assurance Multirisque Habitation résidence principale proposée par la Matmut et bénéficiez d’une couverture sur mesure, qui répond à vos besoins et à votre budget.

Devis en ligne