Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Maintenir le lien entre l’Aidé et sa famille : la clé du bonheur ?

Maintenir le lien entre l’Aidé et sa famille : la clé du bonheur ?

Publié en février 2021

Que l’on soit Aidant familial ou professionnel, il n’est jamais facile de devoir gérer la situation d’isolement de l’Aidé, en plus de celle de la perte d’autonomie. Mais alors, comment s’y préparer ?

Aidant, véritable lien intrafamilial ?

Avec le temps, la personne dépendante peut se retrouver isolée et éloignée de ses proches. L a situation géographique, le type de handicap ou le lien qu’elle entretenait jusqu’alors avec sa famille peuvent être des facteurs qui jouent sur l’équilibre de la bulle familiale.

L’isolement favorise l’ennui, la monotonie et affecte considérablement la santé de l’Aidé. Heureusement, au quotidien, vous êtes déjà un bon relai pour elle ! Et vous pouvez même vous avérer être un excellent soutien pour ressouder les liens familiaux et maintenir ce cap aussi longtemps que possible. Car conserver une bonne entente avec ses proches booste la vie sociale et donc la bonne santé psychologique de l’Aidé.

Personne aidée isolée, comment l’éviter ?

Pour vous aider à ressouder des liens familiaux qui ne tiennent plus qu’à un fil, sans brusquer quiconque, mieux vaut s'armer de patience.

Mais, heureusement, voici 8 clés qui vous guideront dans votre nouveau rôle :

  1. Lui faire sentir qu’il est utile, malgré sa dépendance.

  2. Le motiver à transmettre à ses proches son talent pour la cuisine, la couture, le tricot, la peinture, l’écriture, le bricolage…

  3. Lui organiser des rendez-vous récurrents avec ses proches : mise à disposition d’un téléphone à grosses touches, d’un ordinateur ou d’une tablette avec un messagerie simplifiée, d’une application vidéo.

  4. L’aider à recevoir ses enfants et petits-enfants à l’occasion des fêtes, de repas ou d’activités à partager en famille.

  5. Lui organiser des visites pour entretenir ses relations familiales, amicales ou même des réunions avec ses voisins autour d’échanges conviviaux.

  6. Lui parler de la famille, et lui demander de vous raconter des anecdotes de son passé : cela fera remonter de doux souvenirs qui raviveront la flamme.

  7. Si le dialogue est difficile, faire le relais entre ses proches et lui pour reprendre contact, adoucir les conversations, et améliorer la communication.

  8. Ne pas le brusquer, le faire à son rythme et surtout avec sa totale permission et tout se passera bien, vous ne vous épuiserez pas en vain !
Conseils Aidants

À lire aussi :

Aidant : tous nos conseils pour vous accompagner

Découvrez quelles sont les principales aides destinées aux aidants, les congés spécifiques et tous nos conseils santé pour prendre soin de soi.