Menu

Cybercriminalité

Comment porter plainte

Si certaines entreprises mettent en place un dispositif de sécurité renforcé, d’autres ne protègent pas assez leur parc informatique. Les cyberattaques peuvent alors être récurrentes. Dans ces conditions, il est important de savoir comment porter plainte pour cybercriminalité. Le point avec le Groupe Matmut.

Comment porter plainte pour des faits de cybercriminalité ?
Où porter plainte ?

En matière de cybercriminalité, la France est un pays disposant d’une législation très précise. Diverses structures sont à disposition des entreprises pour recevoir leurs plaintes et ainsi identifier le ou les pirates.

La police ou la gendarmerie

Comme l’indique le site gouvernemental de la préfecture de police, une entreprise victime d’une cyberattaque peut déposer plainte directement au commissariat de police ou à la gendarmerie, partout en France. Cette procédure est à retenir si les faits sont facilement explicables. Dans tous les cas, les gendarmeries et postes de police doivent recevoir les plaintes pour cybercriminalité et les transmettre au service compétent.

La BEFTI

Si l’entreprise est dotée d’un parc informatique situé dans Paris ou la petite couronne, il est alors indiqué de se rapprocher directement auprès de la Brigade d’enquête sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI). Cette structure est également à privilégier pour porter plainte quand l’acte de cybercriminalité touche un opérateur d’importance vitale ne faisant pas partie d’une Zone à Régime Restrictif (ZRR).

Les établissements ZRR ou tout Opérateur d’Importance Vitale doivent quant à eux s’adresser à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI). Enfin, dernière possibilité : il est possible de déposer plainte en adressant un courrier au Procureur de la République compétent. 

À lire aussi : Quels sont les différents types d’attaques informatiques pour une entreprise ?

Le saviez-vous ? Pour obtenir les coordonnées de la structure compétente pour porter plainte contre des faits de cybercriminalité, il est possible de s’adresser à l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLLCTIC).

Que faire après avoir déposé plainte ?

Après avoir porté plainte auprès de la structure compétente, il est important d’avoir l’accord de son assureur pour réparer les équipements équipés, voire les remplacer. Pour éviter d’être de nouveau confronté à des faits de cybercriminalité, il est nécessaire de mettre en place de nouveaux dispositifs de prévention. Si l’activité de l’entreprise a été impactée, il est également conseillé de communiquer sur ce qu’il s’est passé auprès des clients et prospects.

Le site cybermalveillance du gouvernement est un dispositif d’assistance aux victimes d’actes relevant de la cybercriminalité. Des fiches conseil sont notamment consultables pour connaître les bonnes pratiques à avoir après avoir subi une attaque informatique.

À lire aussi : Protéger son entreprise de la cybercriminalité

MATMUT VOUS ACCOMPAGNE...

Matmut vous accompagne pour assurer une protection optimale à votre entreprise contre la cybercriminalité. Pour trouver la soltuion la plus adaptée : 

Parlez-en à un conseiller

Porter plainte contre des faits de cybercriminalité