Menu

Comment réagir en cas de dégât des eaux ?

Déclaration, constat amiable…

Les dégâts des eaux font partie des sinistres les plus courants au sein des habitations et sont souvent sources de dégradations. Mauvais entretien des canalisations et/ou des robinets, gel durant l’hiver, malfaçon, infiltration, etc. : divers facteurs peuvent en être la cause.

Comment faut-il réagir en cas de dégât des eaux ? Découvrez quelques astuces et conseils utiles, mais aussi les délais de déclaration auprès des organismes assureurs, avec La Matmut.

Dégât des eaux : ce qu’il faut faire dans les plus brefs délais

Lors d’un dégât des eaux, plusieurs actions doivent être réalisées rapidement. 

  • Localiser la cause du sinistre

Prenez le temps d’observer vos installations, canalisations et appareils afin de savoir si le sinistre est causé par un élément dans votre logement où s’il prend sa source dans une partie commune ou chez un voisin.

  • Couper l’alimentation d’eau

Pour limiter les risques de dégradation en attendant l’intervention d’un professionnel, il est recommandé de couper l’alimentation d’eau du logement et de cesser d’utiliser les éventuels équipements/appareils concernés.

Si la source du sinistre est située chez le voisin ou dans les parties communes, il faudra contacter ledit voisin, la copropriété et/ou le gardien. Si le voisin est absent ou le syndic de copropriété est injoignable, les pompiers peuvent être appelés pour ouvrir une porte, interrompre les écoulements. 

  • Protéger ses biens matériels

Lorsque cela est possible/nécessaire, déplacez les biens (par exemple les meubles) afin de les protéger de toute dégradation supplémentaire en attendant le règlement de la situation.

  • Éponger, aérer, laisser sécher

Pour limiter les risques d’apparition de moisissures et de dégradation de la qualité de l’air, prenez le temps de sécher les équipements touchés et d’aérer votre logement. Si le dégât des eaux survient durant l’hiver, augmentez si possible la température de chauffage pour accélérer le séchage.

  • Faire intervenir un plombier en urgence

En cas de grave dégât des eaux, il est opportun d’appeler un professionnel en urgence afin d’éviter une inondation ou des dégradations supplémentaires.

Veillez à bien conserver les justificatifs liés à l’intervention d’un professionnel. Ils devront par la suite être transmis à votre organisme assureur.

  • Prendre des photos du sinistre

À l’aide d’un appareil photo ou d’un smartphone, prenez des photos du sinistre. Elles devront ensuite être transmises à l’organisme assureur au moment de la déclaration.

Bon à savoir : Attention, il est déconseillé de nettoyer la zone sinistrée et de se débarrasser des éléments endommagés avant le passage de l’expert ou l’obtention de l’accord de l’assurance. En effet, cela pourrait rendre plus complexe l’évaluation des dommages.

Déclarer le dégât des eaux à son organisme assureur : délai et modalités

Après avoir identifié la cause de la fuite et coupé votre arrivée d’eau si l’origine de la fuite est située dans votre logement, il est important de déclarer le dégât des eaux à son organisme assureur dans les plus brefs délais. La déclaration de sinistre doit être effectuée dans un délai de 5 jours ouvrés après la constatation de l’incident.

Si la cause du dégât des eaux se situe dans votre logement et qu’il est le seul à avoir été endommagé, une simple déclaration téléphone ou courrier peut être suffisante pour l’organisme assureur.

Si le dégât des eaux concerne d’autres parties comme un voisin et/ou la copropriété, un constat amiable de dégât des eaux devra être rempli avec chaque partie concernée. Le constat amiable de dégât des eaux est un document important dans la mesure où il permet de recueillir des informations clés et notamment :

  • les noms et coordonnées des parties concernées,
  • les références de contrat d’assurance habitation et les coordonnées des organismes assureur des parties concernées,
  • les circonstances du sinistre,
  • les causes présumées du dégât des eaux.

Après signature, les différents volets du constat amiable doivent être répartis entre les parties concernées. La victime du sinistre doit envoyer son volet à son organisme assureur et éventuellement à la copropriété. Si un voisin est impliqué, il devra lui aussi transmettre son volet à son organisme assureur.

L’organisme assureur de la victime du sinistre procédera ensuite à l’analyse du constat et proposera une ou plusieurs solutions de réparation, souvent après expertise :

  • indemnisation du sinistre,
  • intervention d’un professionnel pour effectuer les travaux requis,
  • remboursement des frais engagés par les assurés effectuant eux-mêmes les travaux nécessaires après l'accord de l'assureur.

Les victimes de dégâts des eaux sont libres d’accepter ou non la première offre de l’assureur. En cas de désaccord, une négociation peut être entamée jusqu’à satisfaction des deux parties.

À lire aussi : Assurance habitation : les dégâts dus au gel


Bon à savoir : Le constat amiable de dégât des eaux est souvent disponible sur le site internet de l’assureur. En cas de difficulté à le trouver, une demande d’envoi peut être effectuée auprès de l’assureur. Il est primordial de se procurer et de remplir un constat rapidement afin de respecter le délai de déclaration imposé par l’assureur.

La Matmut vous accompagne… Votre contrat d’habitation vous permet de déclarer vos dégâts des eaux en ligne, via l’application Ma Matmut ou votre espace personnel. Les avantages ? Éviter les délais postaux, accélérer le traitement de votre dossier et la possibilité de transmettre des photos du sinistre en quelques clics. Une fois la déclaration de dégât des eaux effectuée, vous recevrez un accusé de réception par e-mail et pourrez suivre l’avancée de votre dossier en ligne.


 POUR ALLER PLUS LOIN :