Menu
Accueil / Agents publics / Conseils / Comment devenir attaché territorial ?

Comment devenir attaché territorial ?

Publié en novembre 2020.

Pour devenir attaché territorial, l’obtention d’un concours de catégorie A est nécessaire. Le concours peut être passé en interne pour les personnes qui font déjà partie de la fonction publique territoriale. Les autres candidats doivent passer le concours externe. Focus sur ces deux types de concours.

Le concours interne

Le concours d’attaché territorial interne est extrêmement sélectif, mais son obtention ouvre des perspectives d’évolutions très intéressantes pour les agents territoriaux qui le passent avec succès.

Les conditions pour s’inscrire au concours interne

Pour pouvoir accéder au concours d’attaché territorial interne, les agents doivent tout d’abord justifier d’une ancienneté dans la fonction publique supérieure à quatre ans. Niveau bac, DUT, BTS, licence, master, doctorat : aucun niveau de diplôme n’est requis pour être candidat. Néanmoins les titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur partent avec un avantage certain. Des connaissances en gestion, en droit, en psychologie ou encore en sciences politiques peuvent en effet être un sérieux atout pour les candidats. L’inscription au concours se fait en ligne. Rendez-vous sur le site de votre Centre de gestion départemental (CGD) ou interdépartemental (CGI). Il est important de souligner que le concours interne n’a lieu que tous les deux ans en général. Le processus est long puisque les inscriptions se clôturent en mai, alors que les épreuves écrites d’admissibilité ont lieu en novembre. Les oraux d’admission ont lieu quant à eux en mai de l’année suivante.

Comment se déroule le concours interne ?

Le concours d’attaché territorial interne se compose de trois épreuves, dont l’une est facultative.

L'épreuve d'admissibilité

  • L'épreuve écrite : rédaction d’un rapport. Les candidats doivent synthétiser et dégager des solutions opérationnelles en se basant sur un dossier. Le thème du dossier, mêlant textes juridiques, politiques, sociologiques et études de cas locaux, a été choisi par le candidat au préalable. Il peut s’agir d’analyse, d’urbanisme, d’administration générale, d’animation ou de questions sanitaires et sociales. L’épreuve dure quatre heures pour un coefficient 4.

L'épreuve d'admission

  • L’épreuve de conversation avec le jury. Seuls les candidats admis à l’épreuve écrite se soumettent à cette épreuve. Face au jury, le candidat commence par présenter son parcours et ses motivations en dix minutes. Le jury évalue ensuite les capacités du candidat en lui posant des questions de culture générale territoriale et en le confrontant à des mises en situation managériale. La conversation avec le jury vaut pour un coefficient 5.
  • L’épreuve de langue vivante : cette 3e épreuve est facultative. Son coefficient 1 peut néanmoins permettre de faire la différence pour les candidats qui disposent d’une aisance en langue vivante. En outre, seuls les points au-dessus de la moyenne sont pris en compte.

Les clés pour réussir son concours

Le concours est très exigeant. Selon les centres de gestion, le taux de réussite oscille entre 2 % et 5 % seulement. La préparation au concours d’attaché territorial est donc primordiale, par-dessus tout pour l’épreuve écrite. Pour la réussir, le candidat doit apprendre à gérer son temps pendant cette épreuve de quatre heures. Il doit être en mesure de repérer rapidement les informations essentielles dans le dossier et de mettre de côté les autres. La rédaction doit ensuite se faire dans un style clair et précis. Pour se préparer, le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) propose des devoirs d’entraînement et des corrections individualisées.

À lire aussi : Concours de professeur des écoles : comment se déroule-t-il ?

Le concours externe 

Devenir attaché territorial par le concours externe requiert l’obtention d’un concours de la fonction publique de catégorie A. Le niveau d’étude requis est la licence (bac +3).

Quelles sont les meilleures formations ?

Il n’y a pas de formation imposée pour pouvoir se présenter au concours, néanmoins les formations juridiques sont fortement recommandées. On peut citer par exemple :

  • la licence : AES, droit, gestion, sciences économiques, administration publique
  • la licence professionnelle : management des organisations spécialité métiers de l’administration territoriale
  • le master : gestion des collectivités territoriales, droit et gestion des collectivités territoriales, administration publique, management public et conduite du changement, droit et management public des collectivités territoriales, administration des collectivités territoriales, droit des collectivités territoriales et politiques publiques
  • le diplôme d’institut d’études politiques (IEP)

Il est important de noter que même si le niveau licence est requis, bon nombre de candidats qui réussissent le concours d’attaché territorial externe sont titulaires d’un master.

Les épreuves du concours externe

Le concours d’attaché territorial externe se compose de quatre épreuves : deux épreuves d'admissibilité et deux épreuves d'admission

  • Première épreuve écrite : la composition (épreuve de quatre heures avec coefficient 3). Elle permet d’apprécier l’aptitude au questionnement des candidats, leur capacité à se projeter, à analyser et à argumenter. La composition porte sur la place et le rôle des collectivités territoriales dans les problématiques locales telles que l’emploi, l’éducation, l’économie, la culture, la santé, l’urbanisme, etc.
  • Deuxième épreuve écrite : la rédaction d’une note (épreuve de quatre heures avec coefficient 4). Le candidat procède à l’analyse d’un dossier en lien avec la spécialité qu’il a choisie : administration générale, gestion du secteur sanitaire et social, analyse, animation, urbanisme et développement des territoires.
  • Un entretien (épreuve de vingt minutes, avec coefficient 4) : il vise à apprécier la motivation du candidat, ses connaissances administratives générales et son aptitude à exercer ses futures missions.
  • Épreuve orale de langue vivante (épreuve de quinze minutes, avec coefficient 1) : elle comporte une épreuve de traduction, suivie d’une conversation.

La Matmut vous accompagne

Pour être protégé au quotidien, la Matmut vous accompagne grâce à son assurance exclusive dédiée aux agents de la fonction publique territoriale.

Découvrir l'assurance dédiée aux agents publics

Comment est calculée la retraite des fonctionnaires territoriaux ?

À lire aussi

Comment est calculée la retraite des fonctionnaires territoriaux ?

Les fonctionnaires territoriaux sont affiliés au régime de base de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL). Comprendre les modalités de calcul de leur retraite n’est pas toujours aisé car elles ne sont pas identiques à celles du secteur privé. Sur quels éléments se base-t-on pour déterminer le montant des pensions de retraite des fonctionnaires territoriaux ? Comment obtenir des estimations précises ? Tout ce qu’il faut savoir.