Menu
Accueil / Agents publics / Conseils / Comment devenir motard dans la police nationale

Comment devenir motard dans la police nationale

Publié en Mars 2021.

Vous êtes passionné de moto ? Titulaire du permis A ? Avez réussi le concours de gardien de la paix ? Bonne nouvelle : vous pouvez commencer une carrière de motard au sein de la police nationale. Compétences, qualités, recrutement, salaire, évolutions de carrière… la Matmut vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

5 conditions pour devenir motard dans la police nationale

Rejoindre les 2 500 motards de la police nationale n’est pas forcément donné à tout le monde. En effet, le parcours qui vous mènera jusqu’à la titularisation est assez long. Et ce chemin n’est ouvert qu’à ceux qui remplissent les cinq conditions suivantes :

  • être âgé d’au moins 18 ans, et de moins de 37 ans ;
  • avoir déjà réussi le concours de gardien de la paix ;
  • avoir exercé au moins un an en tant qu’agent de police titulaire ;
  • être titulaire du permis A (ce qui implique que l’on sait déjà piloter une moto) ;
  • se porter candidat à une demande nationale de participation à la formation dédiée.

Les épreuves d’accès à la formation

Pour devenir motard dans la police nationale, il faut donc s’inscrire à une formation spécifique. Et celle-ci n’est accessible qu’à ceux qui réussissent certaines épreuves et certains tests.

 

Tout d’abord, les candidats devront passer toute une série de tests psychotechniques. Ils permettront à l’administration de contrôler le niveau de vocabulaire, de logique et de calcul des aspirants motards. Ensuite, c’est une épreuve écrite portant sur le code de la route qui sera organisée. Logique : les motards de la police nationale sont avant tout là pour le faire respecter ! Diverses épreuves sportives seront proposées, comportant notamment un PHM (parcours d’habilité motrice). Ce dernier peut prendre des allures de parcours du combattant : pompes, franchissement de haies, porté d’un sac lesté, course en slalom…

 

Enfin, après des épreuves à moto (slalom à allure lente puis normale, manœuvres d’arrêt…), un entretien avec un jury décidera de l’accès, ou non, à la formation. Il permettra aux candidats d’exposer leurs motivations et leurs compétences.

À lire aussi : Comment choisir son assurance moto en tant que gendarme ?

14 semaines de formation

Vous avez été sélectionné pour participer à la formation pour devenir motard dans la police nationale ? Vous allez donc intégrer, pendant 14 semaines, le Centre national de formation des motocyclistes de la police nationale (CNFM). Il se trouve à une centaine de kilomètres au sud-est de Paris, et accueille tous les ans environ 1 000 stagiaires.

 

Le programme de la formation sera le suivant :

  • ateliers de perfectionnement à la conduite d’une moto (maniabilité, maîtrise…) ;
  • conduite sur route, sur circuit, et en tout-terrain ;
  • apprentissage des techniques d’intervention à moto ;
  • apprentissage du déroulement des missions propres au métier de motard dans la police nationale…

Une fois la formation achevée, un classement sera établi par le CNFM. Les mieux classés seront ainsi prioritaires pour choisir leur affectation.

Un engagement d’au moins 7 ans

Une fois la formation terminée, les nouveaux motards de la police nationale s’engagent à exercer leur mission pendant au moins 7 ans – mais pas forcément dans la ville de leur première affectation, la mobilité géographique est possible tout au long du contrat. Les tâches seront diverses et variées :

  • contrôle du respect du code de la route par les usagers ;
  • verbalisation des contrevenants ;
  • fluidification du trafic routier en cas d’événement ;
  • interception de véhicules en délit de fuite ;
  • recherche et interpellation d’individus ;
  • protection d’autres policiers pendant des interventions compliquées…

 

Un salaire aligné sur celui des autres agents de police

Le fait d’être motard dans la police nationale ne permet pas de gagner plus, à grade équivalent, que les autres agents. Ainsi, les rémunérations sont alignées entre les différents corps de métier. Elles s’élevaient en 2020 à :

  • 2 092 à 2 732 € nets pour un gardien de la paix ;
  • 2 369 à 2 856 € nets pour un brigadier ;
  • 2 712 à 3 027 € nets pour un brigadier-chef ;
  • 2 889 à 3 233 € nets pour un major.

Cette rémunération pourra, selon les profils, être complétée par diverses primes et indemnités.

 

À lire aussi : Quel est le salaire d’un policier municipal ?

 

L’assurance moto, un indispensable

En tant que motard, amené à utiliser une moto dans l’exercice de ses fonctions, n’oubliez pas qu’il vous faudra souscrire une assurance moto. Celle-ci vous permettra d’être couvert en cas d’accident et d’immobilisation longue durée. C’est la clé pour rester serein pendant sa carrière de motard dans la police nationale !

La Matmut vous accompagne

Vous conduisez une moto dans le cadre de votre profession ? Avec l’assurance moto Matmut, vous bénéficiez d’une protection spécifique, pour vous comme pour votre deux-roues. Mieux : le tarif s’adapte à votre utilisation du véhicule !

Devis en ligne

Quel est le salaire d'un gendarme ?

À lire aussi : 

Quel est le salaire d'un gendarme ? 

Un gendarme est un militaire professionnel de la sécurité. Il assure le respect de l’ordre public tout en étant au service des citoyens. Ce militaire bien particulier a une rémunération tout aussi spécifique. Aussi appelé solde, le salaire d'un gendarme évolue en fonction de l'échelon et du grade du professionnel. Combien touche un gendarme ?