Menu
Accueil / Agents publics / Conseils / Comment devenir aide-soignant ?

Comment devenir aide-soignant ?

Publié en Juillet 2021

L’aide-soignant occupe un rôle extrêmement important auprès des patients, que ce soit en matière de santé, d’hygiène ou d’accompagnement. Il sert de relais avec l’infirmier dont il est sous la responsabilité. Mais comment accéder à ce poste ? Missions, concours d’entrée, formation : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce métier et le parcours à suivre pour devenir aide-soignant.

Quelles sont les missions de l’aide-soignant ?

 

Qu’ils travaillent au sein d’un hôpital ou d’un centre de soins, les aides-soignants et aides-soignantes occupent une fonction primordiale au quotidien pour les patients. Ils font figure d’appui en matière d’hygiène, de repas, mais aussi d’échanges et de conseils. Ils sont également placés sous la responsabilité des infirmiers et infirmières à qui ils rapportent toutes leurs observations, et sont donc un relais avec les patients.

 

Dès son arrivée, l’aide-soignant prend connaissance de toutes les informations nécessaires sur les patients hospitalisés auprès de son homologue qui termine le service de nuit. Cela lui permettra d’organiser sa journée au mieux, en tenant compte des priorités.

 

L’aide-soignant fait le tour de tous ses patients afin de prendre les constantes – c’est-à-dire la température, la tension artérielle – et relever les diurèses (quantité et qualité de l’urine). Toutes ces informations sont très importantes pour le bon suivi médical du patient et la suite de son traitement.

 

Cette tournée des patients a également une importance en matière d’hygiène. L’aide-soignant veille à ce que les patients soient propres. Si ce n’est pas le cas, il peut les aider à faire leur toilette, changer leurs couches et changer les draps s’ils sont sales.

 

Le midi, ce professionnel distribue les plateaux-repas et aide les personnes qui en ont besoin à se nourrir.

 

Les missions de l’aide-soignant impliquent une grande dimension psychologique. Ils échangent avec les patients et leurs proches. Ils écoutent leurs craintes, les rassurent, répondent à toutes leurs interrogations.

 

Au-delà du travail à réaliser auprès des patients, les aides-soignants veillent à la bonne préparation, à l’entretien et à la stérilisation du matériel médical utilisé par les médecins et infirmiers. Ils ont également pour mission de désinfecter le lit du patient qui termine son séjour à l’hôpital.

 

Enfin, l’aide-soignant peut être amené à aider l’infirmier dans la réalisation de certains soins, dans les limites de ce qu’il est autorisé à effectuer. Il participe également à la formation des stagiaires infirmiers et des nouveaux aides-soignants.

 

À lire aussi : Que couvre la responsabilité civile professionnelle d'une infirmière ?

Comment devenir aide-soignant ?

Pour devenir aide-soignant ou aide-soignante, il est nécessaire d’obtenir le diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS). Pour ce faire, il faut être âgé d’au moins 17 ans et passer, au préalable, un concours d’entrée.

Le concours d’entrée

Il n’y a pas besoin de diplôme afin de se présenter au concours d’entrée dans un centre de formation d'aides-soignants, agréé par le ministère de la Santé. L’admission se compose d’une épreuve écrite de 2 heures, notée sur 20 points. Elle comporte :

  • des questions de culture générale et de compréhension de texte ;
  • des questions sur la biologie humaine et des exercices mathématiques de base.

Les candidats qui possèdent déjà un diplôme de niveau bac ou BEP sanitaire et social, ou qui justifient d’une année d’études dans les soins infirmiers, sont dispensés de l’épreuve écrite.

La deuxième partie du concours d’entrée se compose d’une épreuve orale. Là encore, elle se divise en deux parties :

  • un exposé sur un sujet paramédical, sanitaire ou social ;
  • un échange avec le jury sur l’intérêt du candidat pour la profession d’aide-soignant.

Le diplôme d'État d'aide-soignant

La formation afin d‘obtenir le diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS) dure 10 mois. Elle est composée de :

  • 17 semaines d’enseignement théorique (soit 595 heures).
  • 24 semaines de stage (soit 840 heures), en six sessions différentes. Il est obligatoire de réaliser au moins un de ces stages dans une structure d’accueil pour personnes âgées.

Dans le détail, l’enseignement afin de devenir aide-soignant se divise en huit modules :

  • accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne ;
  • état clinique d’une personne ;
  • soins ;
  • ergonomie ;
  • relation-communication ;
  • hygiène des locaux hospitaliers ;
  • transmission des informations ;
  • organisation du travail.

Il est à noter que le DEAS est également accessible via une validation des acquis de l’expérience (VAE).

 

À lire aussi : Professionnels de santé : se former pour progresser

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne grâce à ses assurances dédiées aux agents de la fonction publique hospitalière. En tant qu’aide-soignant, bénéficiez d’une assurance professionnelle spécialement adaptée à vos besoins.

Découvrir l'assurance dédiée aux agents publics

Quel est le salaire moyen d'un infirmier ?

À lire aussi

Quel est le salaire moyen d'un infirmier ?

L’infirmier joue un rôle essentiel dans la vie des malades. Ce professionnel incontournable des équipes médicales apporte des soins aux patients, participe à l’élaboration des diagnostics et s’occupe également du suivi des cas. La grande majorité des infirmiers exercent dans des hôpitaux (87 %). Le reste évolue dans le secteur libéral ou l’Éducation nationale. Quel est le salaire moyen d'un infirmier en France ?