Menu
Accueil / Mes véhicules / Conseils / Quel véhicule choisir pour les professions libérales ?

Quel véhicule choisir pour les professions libérales ?

Publié en mars 2021

Lorsque vous démarrez votre activité en libéral, il est primordial de disposer d’un véhicule pour assurer vos déplacements et répondre aux besoins de vos clients rapidement. Quelle voiture choisir en tant que professionnel libéral ? Quels sont les critères de choix ? La Matmut vous répond.

Les différents types de véhicules pour les professionnels libéraux

Trois grands types de véhicules sont envisageables pour les professions libérales : le véhicule de tourisme, le véhicule utilitaire ou la voiture électrique. Focus sur les spécificités de chacun.

Le véhicule de tourisme

Le véhicule de tourisme est le véhicule classique, destiné au transport de personnes et accessible à tous les particuliers. Il représente la meilleure option si votre profession libérale exige de longs trajets et que vous n’avez pas besoin d’espace de stockage pour du matériel professionnel spécifique. Par exemple, les avocats, les notaires, les psychologues ou encore les experts-comptables peuvent tout à fait s’orienter vers un véhicule de tourisme. Ce dernier permet en effet au professionnel libéral une certaine liberté et de l’aisance dans ses déplacements réguliers. En fonction de son taux d’émission de CO2 par kilomètre, une déduction fiscale est possible.

Le véhicule utilitaire

Le véhicule dit utilitaire (fourgon, camionnette, etc.) est plutôt destiné aux professions libérales qui nécessite le transport de matériel spécifique ou de marchandises relatives au métier. Dans ce cas, le véhicule peut également faire office d’espace de stockage. Le transport de personnes est en revanche limité à deux ou trois individus à l’avant. Parmi les professions libérales qui pourraient acquérir un véhicule utilitaire, on peut citer les vétérinaires ou les géomètres, par exemple.

 

Il est à noter que les conditions de défiscalisation pour le véhicule utilitaire sont beaucoup plus avantageuses : la TVA réglée lors de l’achat et les amortissements sont déductibles à 100 %, et il en va de même pour la TVA sur le carburant (sauf pour un véhicule utilitaire essence, déductible à 40 %). Quant à la taxe sur les véhicules de société, les véhicules utilitaires en sont exonérés.

Le véhicule électrique

La voiture électrique n’est pas à exclure pour les professionnels libéraux. Son autonomie peut désormais avoisiner les 400 kilomètres, voire plus pour certains modèles, ce qui demeure suffisant pour des trajets réguliers en ville. D’ailleurs, l’État encourage le passage à la voiture électrique via des bornes de rechargement de plus en plus nombreuses et des avantages fiscaux intéressants, notamment le crédit d’impôt et le bonus écologique. Son prix à l’achat est relativement élevé, mais il peut s’agir d’un bon investissement écologique et rentable sur le long terme.

À lire aussi : Véhicule professionnel : est-il bien assuré ? Les questions à se poser

Les critères de choix d’un véhicule pour les professionnels libéraux

Étant donné le temps passé sur la route, bien choisir son véhicule est primordial pour les professionnels libéraux. Plusieurs critères sont à prendre en compte au moment de l’acquisition.

  • Le moteur

En ville, mieux vaut privilégier le moteur essence ou électrique pour des petits trajets avec des arrêts et des redémarrages fréquents. En revanche, pour de longs déplacements ou des trajets sur les routes de campagne, le moteur diesel est préférable car il consomme moins. Il est important cependant de rappeler que les moteurs diesel sont voués à être interdits à la circulation dans certaines zones d’ici quelques années. Autre option non négligeable : le moteur hybride rechargeable. Il associe un moteur thermique (souvent essence) à un moteur électrique, il pollue peu et consomme très peu de carburant. Son autonomie est également plus intéressante qu’une voiture 100 % électrique.

  • Le confort

Qualité des sièges, des suspensions, bruit ambiant, climatisation… autant de critères qui doivent attirer l’attention au moment de l’acquisition d’un véhicule pour tout professionnel libéral. Le confort sur la route est primordial pour éviter une fatigue inutile et pour optimiser la sécurité.

  •  La fiabilité

Cela peut paraître évident, mais il convient d’être vigilant sur la fiabilité du véhicule professionnel. Ce dernier doit être capable de transporter le professionnel libéral partout et de s’adapter à tous les environnements dans lesquels il est amené à se déplacer, qu’il s’agisse de chemins boueux à la campagne ou de gros trottoirs à « escalader » en ville par exemple. Un véhicule neuf est toujours plus fiable, mais une voiture d’occasion plutôt récente et bien entretenue peut aussi faire l’affaire.

  •  Les options disponibles

En fonction de la fréquence des déplacements et de leur environnement, les options proposées dans le véhicule sont à prendre en compte : GPS intégré, aide au stationnement, caméra de recul, régulateur de vitesse, Bluetooth, rétroviseurs rabattables, etc. Toutes ces options peuvent faciliter le quotidien des professionnels libéraux.

 

À lire aussi : Zoom sur le contrôle technique des véhicules de société

La Matmut vous accompagne…

 

La Matmut protège vos véhicules grâce à son assurance auto professionnelle sur mesure adaptée à toutes les activités, y compris aux professions libérales. Si vous souhaitez acquérir un véhicule utilitaire, une assurance utilitaires et fourgons vous est spécialement dédiée.

Devis en ligne