Menu
Accueil / Mes véhicules / Conseils / Comment choisir son véhicule utilitaire ?

Comment choisir son véhicule utilitaire ?

Publié en mars 2021

En tant que professionnel, le véhicule demeure un outil de travail à part entière. C’est pourquoi il convient d’opter pour le modèle qui s’intègre le mieux à votre quotidien et qui réponde à vos besoins et à ceux de votre activité. Pour vous aider, découvrez cinq conseils afin de bien choisir votre véhicule utilitaire.

1. Choisir en fonction de son activité

Premier élément déterminant qui guidera votre choix de véhicule utilitaire : votre activité. Ce véhicule reste l’un de vos outils de travail et il est primordial qu’il soit adapté à vos besoins, à votre quotidien, à votre profession. Par exemple, un maçon n’aura pas les mêmes besoins qu’un serrurier concernant le véhicule, que ce soit au niveau des dimensions et des volumes transportables.

Au moment de choisir votre futur utilitaire, il convient donc de vous poser certaines questions : allez-vous devoir transporter du matériel fragile ou, au contraire, des gravats ? Allez-vous devoir véhiculer d’autres personnes ? Allez-vous transporter des matériaux ou objets encombrants et lourds ? Toutes ces réponses définiront vos besoins et les dimensions nécessaires à la bonne pratique de votre activité. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, un maçon préférera sans doute un utilitaire plateau, là où un serrurier pourra se contenter d’une petite fourgonnette.

Parmi les différents types de véhicules utilitaires, on retrouve :

  • les fourgonnettes ;
  • les fourgons ;
  • les pick-up ;
  • les bennes hydrauliques (moins de 3,5 tonnes) ;
  • les camions-bennes (moins de 3,5 tonnes) ;
  • les camions réfrigérés (moins de 3,5 tonnes) ;
  • les camions de transport de produits dangereux (moins de 3,5 tonnes).

2. Choisir en fonction de son usage

Autre critère important afin de choisir son véhicule utilitaire : quel usage allez-vous en avoir ? Ce point rejoint, en quelque sorte, le point précédent. Le but étant de vous faciliter le quotidien, surtout en cas d’arrêts ou de chargements fréquents. Bien choisir votre utilitaire limitera la pénibilité de tâches répétitives, et d’éventuels maux comme des douleurs de dos.

Par exemple : êtes-vous fréquemment debout dans votre véhicule ? Si tel est le cas, il faudra opter pour un utilitaire suffisamment grand pour ne pas passer votre journée voûté. De même, si vous êtes amené à effectuer des chargements fréquents, avez-vous plutôt intérêt à opter pour une ouverture arrière ou latérale ? Un hayon ou des portes ? Avez-vous besoin de galeries en plus ?

Là encore, toutes ces questions n’ont qu’un seul objectif : vous aider à choisir le véhicule le plus fiable, pratique et optimal pour votre activité.

À lire aussi : Utilitaire équipé : doit-on prévenir son assurance ?

3. Quelle motorisation pour un véhicule utilitaire ?

Parmi les éléments à prendre en compte pour bien choisir votre véhicule utilitaire, la motorisation a toute son importance. Là encore, elle variera en fonction de votre usage quotidien. Ainsi, si vous êtes amené à transporter des charges lourdes sur de longues distances – en milieu rural particulièrement – il sera préférable de vous tourner vers une motorisation puissante. À l’inverse, si vous circulez majoritairement en ville, que vous réalisez des distances courtes et/ou des arrêts fréquents, une motorisation standard sera plus indiquée.

Accordez également une importance particulière aux équipements améliorant la sécurité, comme l’aide au freinage d'urgence (AFU) ou le système antiblocage des roues (ABS). Pour les options (vitres électriques, climatisation, etc.), tenez compte de la longueur de vos déplacements, du nombre de personnes transportées et du confort que vous souhaitez.

4. Quelle énergie ou carburant ?

Vous devez également prendre en compte le type de carburant consommé par votre véhicule utilitaire. Il est important de noter que, depuis 2017, les professionnels récupèrent la TVA sur les dépenses de carburant, à un taux moindre que celui du diesel. Mais la situation va très prochainement évoluer. L’État souhaite que l’essence puisse s’aligner sur le diesel au 31 décembre 2021. Un échéancier sur 6 ans va permettre d’appliquer progressivement cette TVA déductible sur l’essence.

Au niveau de l’électrique, les incitations gouvernementales et les primes à la conversion peuvent vous encourager à vous tourner vers cette énergie. Elle est d’ailleurs en plein développement sur le marché du véhicule utilitaire. Toutefois, cette solution n’est réellement viable que si vous circulez en ville et que vous ne roulez pas plus de 100 km par jour.

Véhicule utilitaire : achat ou location ?

Est-il préférable d’acheter ou de louer votre véhicule utilitaire ? Les deux solutions présentent des avantages.

L’achat

Si vous réalisez plus de 10 000 km par an, il est vivement recommandé d’opter pour l’achat d’un utilitaire neuf. Cela vous permettra de choisir un véhicule qui correspond totalement à vos attentes et vos besoins, en termes d’équipements et d’options. Mieux, si vous le souhaitez, vous pourrez faire floquer la carrosserie avec votre publicité.

Il est à noter que le prix d’achat d’un véhicule présentant un intérêt pour les activités de l’entreprise peut être déduit du résultat de l’entreprise et, par conséquent, de vos impôts professionnels. En revanche, un achat implique d’immobiliser les fonds nécessaires à cet investissement. Vous serez par ailleurs contraint de gérer la future revente du véhicule, en tenant compte de sa dépréciation.

La location

Autre possibilité : opter pour la location. À l’image de la location longue durée (ou leasing) pour les particuliers, les professionnels peuvent avoir recours au crédit-bail. En payant un forfait mensuel, les entreprises peuvent ainsi louer un véhicule utilitaire, pour usage professionnel, sur une période de 12 à 72 mois. Cette solution donne également la possibilité d’acquérir le véhicule en levant une option d’achat.

En tant que professionnel, vous avez donc accès à un véhicule régulièrement, au plus tard tous les 6 ans. Mieux, les mensualités pour l’utilitaire peuvent être déduites de votre chiffre d’affaires, en tant que charges de l’entreprise.

À lire aussi : Comment financer sa flotte automobile ?

La Matmut vous accompagne…

La Matmut vous accompagne au quotidien dans votre activité professionnelle grâce à son assurance auto et ses formules spécialement adaptées à vos besoins.

Devis en ligne