Menu
Accueil / Mes véhicules / Conseils / Comment entretenir une flotte de véhicules d'entreprise ?

Comment entretenir une flotte de véhicules d'entreprise ?

Publié en avril 2020

Au même titre que le choix de modèle de voiture, ou le contrôle du budget carburant, maîtriser les coûts d’entretien de sa flotte fait incontestablement partie des leviers à activer pour un gestionnaire de flotte pour optimiser sa gestion de véhicules. Gros plan sur les différentes façons d’aborder l’entretien de sa flotte de véhicules d’entreprise, avec la Matmut.

Pour quel type d’entretien opter ?

 Lorsqu’on est gestionnaire d’une flotte automobile, il faut faire un choix entre l’entretien de ses véhicules en interne ou en externe.

 

Un entretien externalisé

Nombre d’entreprises choisissent aujourd’hui la LLD (Location longue durée) plutôt que d’acheter des véhicules pour leur flotte. Dans le cas des LLD, un contrat d’entretien est généralement proposé lors de la remise des véhicules. Cette solution, qui s’avère être un service supplémentaire, permet au gestionnaire de flotte de prévoir les coûts d’entretien avec précision puisqu’il s’agit de forfait. Les rendez-vous suivant les préconisations des constructeurs, les opérations d’entretien sont donc régulières et n’entraînent pas de surcoût. L’entreprise bénéficie d’une prestation qui dépend du forfait choisi.   

 

La gestion de l’entretien en interne

Le gestionnaire de flotte automobile peut aussi s’occuper lui-même de la gestion de l’entretien des véhicules de l’entreprise. Il lui revient alors de choisir un contrat d’entretien avec le constructeur automobile qui lui fournit les véhicules par exemple, ou avec une chaîne spécialisée dans l’entretien et la réparation automobile telle que Feu Vert ou Speedy, Norauto, Midas, etc. Ces enseignes spécialisées proposent souvent des tarifs plus attractifs que les constructeurs. Le gestionnaire pourra ainsi faire faire plusieurs devis dans ce secteur particulièrement concurrentiel.

 

L’entretien mixte

Si l’entreprise dispose de mécaniciens en interne, ces derniers peuvent assurer eux-mêmes l’entretien de base des véhicules de la flotte tel que les vidanges, la pression des pneus, les niveaux, et se tourner vers des prestataires externes pour assurer les réparations plus importantes.

 

À lire aussi : Restitution d’un véhicule de flotte automobile : comment éviter les mauvaises surprises ?

 

Les bénéfices d’un entretien régulier

L’entretien des véhicules d’entreprise représente une part conséquente dans le budget d’une flotte automobile professionnelle. C’est pourquoi entretenir avec rigueur, et de manière régulière les voitures de son entreprise procurera au gestionnaire de parc de nombreux bénéfices, à commencer par l’augmentation de la longévité des véhicules. En effet, plus un véhicule est suivi et entretenu, plus sa durée de vie est garantie. Deuxième bénéfice pour le gestionnaire du parc automobile : il maximise la valeur résiduelle du véhicule. Enfin, rouler au volant de véhicules entretenus, c’est l’assurance de rouler en sécurité pour les conducteurs.

 

À lire aussi : Assurance et entretien des voitures de société : qui en a la charge dans l’entreprise ?

 

Sensibiliser les collaborateurs à la préservation des véhicules

 Dans la gestion de la flotte automobile d’une entreprise, il y a un paramètre qu’il ne faut pas négliger et qui d’ailleurs reste gratuit, c’est la sensibilisation des conducteurs vis-à-vis de leur véhicule. En effet, plus les conducteurs prennent soin de leur véhicule de fonction, moins ces derniers devront subir de réparation. C’est pourquoi chaque collaborateur doit faire preuve d’une attitude bienveillante en préservant son véhicule au maximum. Prendre soin de son véhicule de fonction au quotidien passe par des gestes simples :

  • Faire chauffer le moteur avant de partir pour éviter de rouler à froid
  • Adopter une conduite souple sans freinage brutal pour préserver les plaquettes
  • Éviter de conduire en sous-régime ou en surrégime et opter pour le bon rapport
  • Ralentir avant de franchir un dos-d’âne afin de préserver les amortisseurs
  • Contrôler régulièrement la pression des pneus, l’éclairage, et les niveaux (huile, liquide de refroidissement, liquide de frein)
  • Amarrer correctement les charges et colis dans le cas d’un véhicule utilitaire

Ces recommandations permettent également de garantir la sécurité du conducteur, mais aussi de réaliser des économies de carburant. Il est donc important de responsabiliser les collaborateurs qui prennent le volant de voiture de société. En plus de prendre soin de leur véhicule de fonction, ils devront aussi faire remonter les problèmes au gestionnaire de flotte dès lors qu’ils détectent une anomalie ou une défaillance sur leur véhicule professionnel.

La Matmut vous accompagne

La Matmut protège vos véhicules grâce à son assurance auto sur mesure adaptée. Vous dirigez une petite structure, ou vous exercez une profession libérale ? Profitez d’un véhicule en location longue durée avec Arval, partenaire de la Matmut l.

Obtenir un tarif

Quelles sont les différences entre véhicule de service et véhicule de fonction ?

À lire aussi : 

Quelles sont les différences entre véhicule de service et véhicule de fonction ?

Voiture de fonction, voiture de service : la différence entre ces types de voitures mis à disposition de certains salariés n’est pas toujours claire. Conditions d’utilisation, incidence sur le contrat de travail, avantages : tout ce qu’il faut savoir.