Menu
Accueil / Mon activité / Conseils / Tout savoir sur les risques psychosociaux chez les avocats

Tout savoir sur les risques psychosociaux chez les avocats

Publié en août 2021

Les professionnels du droit, notamment les avocats, ne sont pas épargnés par les risques psychosociaux. Ceux-ci semblent même prendre de plus en plus d’ampleur dans la filière juridique. Quels sont les risques psychosociaux chez les avocats ? Quelles sont les actions de prévention menées et/ou envisagées pour cette profession difficile en matière de responsabilités et d’exigences ?

Risques psychosociaux : de quoi parle-t-on ?

Les risques psychosociaux (RPS) sont définis précisément par le ministère du Travail, comme des « risques professionnels d’origine et de nature variées, qui mettent en jeu l’intégrité physique et la santé mentale des salariés et ont, par conséquent, un impact sur le bon fonctionnement des organisations ». L’Institut national de recherche et de sécurité au travail (INRS) distingue trois types de risques psychosociaux :

  • le stress;
  • les violences internes au sein de l’entreprise, notamment le harcèlement moral ou sexuel, ou des conflits majeurs entre équipes ;
  • les violences externes commises par des tiers à l’encontre des professionnels de l’entreprise, telles que des menaces, des insultes ou agressions.

Les RPS concernent tous les métiers et tous les travailleurs, peu importe leur position hiérarchique. L’exposition à ces risques peut avoir des conséquences sur l’organisation (absentéisme, turnover, etc.) mais aussi, et surtout, sur la santé des professionnels eux-mêmes. Des maladies cardio-vasculaires, des problèmes psychiques ou des syndromes d’épuisement professionnel (burn-out), par exemple, peuvent en effet impacter les travailleurs.

 

Bon à savoir
L’employeur est soumis à une obligation générale de sécurité vis-à-vis de ses équipes. Il convient notamment d’évaluer les risques psychosociaux et de prendre les mesures adéquates pour protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Dans ce cadre, des accords nationaux interprofessionnels ont été signés par les partenaires sociaux. Ils portent sur le stress au travail (2008), le harcèlement moral et la violence au travail (2010).

Les risques psychosociaux chez les avocats

Les avocats sont aussi concernés par les RPS, qui plus est depuis l’année 2020, marquée par le projet de réforme des retraites et le contexte sanitaire.

 

Valérie Duez-Ruff a réalisé une enquête sur la qualité de vie des avocats il y a quelques années, à l’issue de son mandat au Conseil de l’Ordre de Paris, avec le syndicat des Avocats conseils d’entreprises (ACE). Sur les plusieurs milliers de répondants répartis sur l’ensemble du territoire national, 99 % des avocats interrogés se disaient stressés. Un stress jugé excessif par 50 % d’entre eux. Le stress est ainsi perçu comme un véritable facteur d’aggravation de la qualité de vie chez les avocats.

 

Par ailleurs, 41 % se plaignaient d’un mauvais équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Le manque de reconnaissance, la dégradation des relations de travail avec les clients, entre confrères et avec les magistrats ont également été mentionnés lors de l’enquête. Malgré tout, 47 % d’entre eux demeurent attachés à leur métier et veulent rester avocat, le reste souhaitant élargir leur activité ou se réorienter.

 

Ces tendances sont confirmées par une autre étude « Décideurs Juridiques » sur le bonheur au travail, réalisée auprès des professionnels du droit en 2021. Le stress est en effet toujours omniprésent : les personnes interrogées l’évaluent en moyenne à 3,6/5, et entre 4 et 5 pour 53 % d’entre eux. Toutefois, 55 % des répondants estiment que leur environnement de travail préserve leur vie privée.

 

Risques psychosociaux chez les avocats : quelles actions de prévention ?

Les professionnels du droit sont sensibles à la prévention des RPS. D’après l’enquête « Décideurs juridiques », 35 % des professionnels interrogés évaluent entre 4 et 5 (sur 5) l’importance qu’ils accordent à la prévention de ces risques. Les professionnels qui occupent des postes stratégiques au sein de cabinets d’avocats ou de directions juridiques ont d’ailleurs attribué les notes les plus hautes sur ce point.

 

Au sein de la profession d’avocat, la commission droit social du barreau de Paris a présenté en 2020 un rapport sur les risques psychosociaux et le harcèlement moral. Le sujet est donc pris très au sérieux par les instances représentatives de la profession.

 

Valérie Duez-Ruff, aujourd’hui avocate et coach, insiste sur l’importance de mettre en place des temps d’écoute privilégiés au sein de la profession des avocats, auprès des assistantes sociales notamment, afin que ces dernières puissent éventuellement instaurer des indicateurs de prévention, de détection et d’alerte sur les RPS. Elle préconise également la mise en œuvre d’actions de formation des avocats. À titre individuel, l’experte insiste sur l’importance, pour les avocats, de savoir écouter leurs propres limites, de s’imposer des plages de repos et d’oser demander de l’aide (à un ami, un confrère ou un autre professionnel) avant que la situation ne se dégrade.

La Matmut vous accompagne…

La Matmut vous accompagne au quotidien dans vos fonctions d’avocat, grâce à son assurance dédiée aux professionnels, et ses solutions adaptées à vos besoins.

Devis en ligne