Menu
Accueil / Conseils / Comment financer la création de son entreprise ?

Comment financer la création de son entreprise ?

Publié en juillet 2019

Se lancer dans l’entreprenariat demande d’établir un plan de financement en amont et de prévoir suffisamment de fonds pour assurer la stabilité de l’activité. Comment financer son projet de création d’entreprise et vers qui se tourner ? La réponse avec la Matmut.

Financer son entreprise avec un capital personnel

Le premier moyen de financement d’une entreprise est l’apport personnel. Faire des économies est un bon début avant de faire appel aux autres solutions de financement externes comme les banques. Il est aussi possible de demander aux proches et à la famille d’investir dans un projet de création d’entreprise, pour se constituer une base solide d’argent. L’argent ainsi récolté est appelé « love money ».

Comment financer la création de son entreprise ?

Faire appel aux banques et établissements de crédit

Certains établissements bancaires et de crédit accompagnent les entrepreneurs dans la création de leur entreprise, en leur prêtant une somme – une somme que l’entreprise s’engage à rembourser en plusieurs échéances, avec des intérêts. Il existe différents types de prêts attribués aux entreprises :

  • Le crédit professionnel : comme pour un crédit personnel, l’entreprise qui emprunte une certaine somme à une banque s’engage à rembourser selon des échéances préétablies.
  • Le prêt à la création d’entreprise (PCE) : le PCE est un prêt étalé sur 5 ans. Les entrepreneurs empruntent entre 2 000 € et 7 000 € dans le but de se constituer une trésorerie de démarrage. Il faut se rapprocher de la Bpifrance pour en profiter.
  • La location longue durée et crédit-bail : ce type de prêt est surtout utilisé pour financer des équipements spécifiques. Au lieu d’investir dans des équipements souvent coûteux, l’entrepreneur loue leur usage. 

Pour demander un financement auprès d’une banque ou d’un établissement de crédit, il faut rassurer ses interlocuteurs en apportant la preuve de la stabilité de votre future entreprise. Pour cela, faites une étude de marché sérieuse et élaborez un plan financier qui permettra d’appuyer vos arguments pour obtenir le prêt. S’il est possible d’obtenir un prêt sans apport personnel, les établissements bancaires sont plus enclins à prêter de l’argent s’ils n’ont pas à supporter l’intégralité des risques. Mieux vaut avoir un apport de 10 % à 30 % de la somme demandée pour mettre toutes les chances de son côté.

Financer la création d’entreprise grâce aux plateformes de crowdfunding

Depuis plusieurs années, les plateformes de crowdfunding permettent aux futurs entrepreneurs de regrouper des fonds pour monter leur activité. Il existe trois types de crowdfunding accessibles aux entrepreneurs :

  • Le don : les personnes contribuant à la campagne de crowdfunding font un don d’argent. En contrepartie, les organisateurs de la campagne offrent des cadeaux ou des avantages futurs – même si cela n’est pas automatique.
  • Le prêt : certaines plateformes de crowdfunding à l’instar d’Unilend, permettent aux entrepreneurs d’emprunter de l’argent à des investisseurs particuliers. Cette forme de crowdfunding est généralement réservée aux entreprises déjà installées et souhaitant financer un projet en particulier.
  • Les actions : ce mode de financement participatif permet aux investisseurs de profiter d’actions en échange de leur investissement.

En plus de financer une entreprise ou un projet, les plateformes de financement participatif sont un excellent moyen de communiquer sur la création d’entreprise.

Aides financières pour les créations d’entreprise

Pour aider à financer la création d’une activité, certains organismes apportent des fonds. C’est le cas de Pôle Emploi, Bpifrance, des collectivités locales ou des conseils régionaux, entre autres. Parmi les principales aides accessibles aux entrepreneurs :

  • L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE) : cette aide est versée par le Pôle emploi. Les allocations-chômage sont versées sous la forme d’un capital aux chercheurs d’emploi souhaitant se lancer dans l’entreprenariat.
  • Le prêt d’honneur.
  • Le prêt pour l’innovation destiné à financer des projets innovants.
  • Le crédit d’impôt recherche (CIR) : les entreprises qui misent sur la recherche et l’innovation peuvent profiter d’un crédit d’impôt de 50 % des dépenses réalisées.
  • Les concours de création d’entreprise : remporter un concours de création d’entreprise permet d’obtenir un coup de pouce financier et de profiter d’une visibilité non négligeable.

Bon à savoir
Ces aides sont limitées et ne peuvent constituer la totalité du financement de création d’entreprise

À lire aussi : financer son entreprise grâce au prêt participatif

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne…

Assurez votre entreprise avec la Matmut et profitez de garanties adaptées à votre activité professionnelle. Découvrez l'assurance multirisques professionnelle de la Matmut.

Devis en ligne

Auto-Entrepreneur : ne négligez pas l'assurance

À lire aussi : 

Auto-Entrepreneur : ne négligez pas l'assurance

Vous démarrez votre activité en tant qu'Auto-Entrepreneur. Si ce statut vous procure des avantages, il vous impose en revanche d'être bien protégé pour sécuriser votre patrimoine personnel.