Menu
Accueil / Mon activité / Conseils / Travaux sur une installation électrique : les précautions à prendre

Travaux sur une installation électrique : les précautions à prendre

Publié en août 2021

Si les interventions sur les installations électriques peuvent être fréquentes, elles demandent un maximum de vigilance afin de pallier tout risque d’accident. Analyse des risques, habilitation des salariés, signalisation des installations, mise hors tension, port d’équipements de protection individuelle : retrouvez 5 mesures à prendre lors de travaux sur une installation électrique.

1. Analyser les risques électriques

Analyser les risques électriques au préalable, avant chaque travaux sur une installation électrique, permet de réduire les risques encourus. En effet, une méconnaissance des différents dangers entraîne une hausse du risque d’accidents électriques. Une analyse régulière permet ainsi d’anticiper d’éventuelles situations dangereuses et de prévoir au mieux les interventions.

Comment effectuer une analyse des risques électriques ? Plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • Les caractéristiques de l’installation : positionnement des câbles, sources primaires et secondaires, domaine de tension (très basse, basse, haute), etc.
  • L’environnement de l’intervention : circulation d’engins à proximité, risques de chute d’outil ou d’autres éléments, etc.
  • Les actions à réaliser lors des travaux : position de la personne qui intervient, équipements obligatoires, gestes à effectuer, etc.

2. Habiliter des salariés

Tout le monde n’est pas autorisé à réaliser des travaux sur des installations électriques. Vous pouvez vous tourner vers un professionnel agréé pour assurer ce type d’interventions. Ou bien, en tant que chef d’entreprise, vous avez la possibilité de délivrer une habilitation à vos salariés, sous respect de certaines conditions.

Dans un premier temps, il convient de s’assurer que le ou les salariés intéressés disposent des aptitudes – expérience, savoir-être, etc. – et des compétences techniques pour recevoir cette habilitation. Surtout, ils devront suivre une formation dispensée par un organisme agréé par le ministère du Travail. Seuls les salariés habilités auront le droit d’intervenir sur ou à proximité des installations électriques.

3. Signaler les installations électriques

Les armoires, locaux ou tout autre emplacement présentant un danger électrique doivent être correctement délimités et indiqués par la présence d’un panneau d’avertissement : un triangle jaune, avec une flèche en forme d’éclair. Seules les personnes habilitées sont autorisées à accéder à ces locaux.

En cas de travaux sur les installations électriques et d’ouverture d’une armoire électrique, il est nécessaire de mettre en place un balisage clair et visible – un ruban ou une chaîne rouge et blanche, par exemple – qui ne doit pas pouvoir être franchi par inadvertance. De même, une pancarte d’avertissement doit être installée afin de prévenir de l’intervention en cours.

4. Réaliser les travaux hors tension

L’une des principales précautions à prendre est d’effectuer les travaux sur une installation électrique hors tension. Séparer l’installation de toute source d’énergie électrique reste l’unique moyen d’intervenir en sécurité totale. Il convient également de condamner tous les moyens de remise sous tension tant que les travaux sont en cours.

Réaliser des travaux sous tension est possible, mais cela doit rester un cas très exceptionnel. Cela peut être le cas si les conditions rendent la mise hors tension dangereuse, ou en cas d’impossibilité technique. Cette intervention n’est tolérée que sur un ordre écrit de la part du chef d’entreprise, qui justifie la nécessité de réaliser ces travaux sous tension.

5. Porter des équipements de protection individuelle

S’il n’est pas possible d’écarter totalement les risques lors de travaux sur une installation électrique, les personnes homologuées doivent porter des équipements de protection individuelle (EPI) pour les endiguer au maximum. Ces EPI doivent respecter les règles de conception définis dans le Code du travail et afficher le marquage CE, signifiant leur conformité.

Parmi les principaux EPI à porter lors de travaux sur des installations électriques, on retrouve :

  • un casque isolant ;
  • une protection faciale et oculaire ;
  • une combinaison isolante ;
  • des gants isolants ;
  • des bottes isolantes.

Il est à noter que la personne qui réalise les travaux ne doit pas porter de bijoux ou d’objets pouvant entrer en contact avec des pièces nues sous tension. C’est le cas, par exemple, des bagues, des chaînes ou encore des montres. Les vêtements de travail ne doivent également pas être munis de pièces conductrices d’électricité.

La Matmut vous accompagne…

La Matmut vous accompagne et protège votre activité en cas de coup dur grâce à son assurance multirisques professionnelle et ses différentes formules adaptées à vos besoins.

Obtenir un devis