Menu
Accueil / Épargne et finances / Conseils / PME-TPE : comment maîtriser la trésorerie de son entreprise ?

PME-TPE : comment maîtriser la trésorerie de son entreprise ?

Publié en août 2019

La trésorerie d’une entreprise correspond à la différence entre les fonds de roulement et les besoins en fonds de roulement. Le résultat de ce calcul se doit d’être positif pour garantir la pérennité d’une entreprise. Suivez ces quelques conseils pour maîtriser la trésorerie de votre entreprise.

Comprendre la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement

Une PME ou une TPE en bonne santé financière doit disposer d’un fonds de roulement supérieur au besoin en fonds de roulement. Pour équilibrer la trésorerie d’une entreprise, il faut comprendre la différence entre ces deux notions.

Le fonds de roulement correspond à l’ensemble des ressources mises à disposition de l’entreprise pour une durée assez longue par ses associés, des organismes de financement, des investisseurs et qui sont destinées à financer, dans un premier temps, les investissements en biens durables. Par différence, le fonds de roulement mesure la quantité de ressources non utilisées par les actifs immobilisés qui permettra de couvrir les dépenses d’exploitation de l’entreprise nettes des encaissements clients. L’excèdent de fonds de roulement pourra éventuellement servir à financer le besoin en fonds généré par le cycle d’exploitation de l’entreprise.

Le besoin en fonds de roulement représente le montant qu’une entreprise doit financer afin de couvrir le besoin résultant des décalages des flux de trésorerie correspondant aux dépenses et recettes liés à son activité. Il se calcule au même moment que l’élaboration du business plan annuel. Les besoins de l’entreprise dans l’année à venir sont ainsi anticipés et la stratégie adoptée est ajustée en fonction. Résultat : la trésorerie est stabilisée.

Comment gérer la trésorerie de son entreprise ?

Se projeter : un réflexe à avoir pour une bonne gestion de trésorerie 

Une entreprise doit pouvoir se projeter à court, à moyen et à long terme pour définir la stratégie à mettre en place en termes de trésorerie. C’est pourquoi il faut établir un plan prévisionnel de trésorerie permettant d’évaluer le budget à prévoir selon un scénario donné. Ce plan se présente sous la forme d’un tableau ou d’un graphique. Il permet d’anticiper les différentes échéances de paiement à venir, de respecter les engagements pris et de mettre en place des actions correctives si besoin.

Astuce
Il est possible d’établir différents plans prévisionnels pour ainsi être paré à toute éventualité. 

Surveiller les flux d’argent

 Une trésorerie d’entreprise stable demande une surveillance quotidienne des flux d’argent, qu’il s’agisse d’encaissements ou de décaissements. Cela permet de conserver une vision des entrées et des sorties d’argent à court et à moyen terme. Le suivi de trésorerie doit être mis à jour régulièrement pour avoir un réel impact.

Se faire payer en temps et en heure

Surveiller régulièrement les flux d’argent est un moyen de vérifier que les paiements clients dus sont bien honorés selon les délais imposés. Faute de règlements, la stabilité de l’entreprise est mise en péril. Pour éviter tout retard, il convient de réduire les délais de paiement et de facturer rapidement. Si le client ne paie pas selon les conditions générales de vente imposée par l’entreprise, il ne faut pas hésiter à le contacter et à essayer d’obtenir le montant dû le plus rapidement possible. Des pénalités de retard peuvent également être une option pour motiver le paiement dans les temps.

Bon à savoir
En cas de défaut de paiement, il est toujours conseillé de privilégier une procédure à l’amiable avant de se tourner vers d’autres options plus radicales comme la mise en demeure ou les poursuites judiciaires.

Bien gérer ses stocks pour une trésorerie équilibrée

La gestion des stocks concourt à la bonne santé d’une entreprise. Il est inutile d’avoir trop de stock au risque d’immobiliser des liquidités et de devoir en brader une partie en cas de ventes infructueuses. Mais trop peu de stock peut également nuire aux ventes futures. Un bon dosage est donc essentiel. Plusieurs méthodes et logiciels de gestion des stocks peuvent aider à trouver le juste milieu.

Réduire les coûts inutiles

Pour gérer efficacement la trésorerie d’une entreprise, il convient d’identifier et de réduire les postes de dépenses inutiles. Parmi les principales dépenses qui peuvent être réduites, on retrouve :

  • les frais de fonctionnement : énergie, assurance, leasing, entre autres sont des frais inhérents à toute entreprise qu’il est possible de revoir à la baisse. Il ne faut pas hésiter à négocier et renégocier les contrats, voire à faire marcher la concurrence,
  • les frais bancaires : certains frais bancaires peuvent être renégociés et réduits. C’est le cas des intérêts débiteurs, des jours de valeur (date d’un mouvement d’argent en particulier), des commissions sur opération, de mouvement et sur plus fort découvert,
  • le gaspillage : qu’il s’agisse des fournitures de bureau, de l’énergie (électricité, eau, etc.), entre autres, le gaspillage représente un certain coût pour les entreprises. Il faut sensibiliser ses équipes à ce phénomène pour pouvoir réduire des dépenses qui auraient pu être évitées,
  • les fournisseurs : il ne faut pas hésiter à négocier avec les fournisseurs, que ce soit pour réduire le prix d’une prestation ou les délais de paiement*. Si aucun accord ne peut être trouvé, il ne faut pas hésiter à se tourner vers la concurrence.

* À noter que le délai maximum de paiement des factures interentreprises est de 60 jours à compter de la date d’émission de la facture.

 À lire aussi : Comment financer la création de son entreprise ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne…

La Matmut couvre les PME et les TPE avec des contrats d’assurance sur-mesure.Découvrez nos solutions d’assurance pour entreprises et demandez à un devis.

Devis en ligne

Comment gérer les excédents de trésorerie de son entreprise ?

À lire aussi :

Comment gérer les excédents de trésorerie de son entreprise ?

Lorsque l’activité d’une entreprise se porte bien, cette dernière se constitue généralement une trésorerie. Celle-ci ne doit pas être négligée et il est important de prendre le temps de réfléchir à la manière dont elle doit être préservée et employée. Quelles sont les différentes alternatives en matière de gestion de trésorerie ? Quelques informations à connaître.