Menu
Accueil / Mes véhicules / Conseils / Risque routier en entreprise : comment mettre en place un plan de prévention ?

Risque routier en entreprise : comment mettre en place un plan de prévention ?

Publié en juillet 2020

Les risques professionnels en entreprise sont nombreux, et notamment sur le risque routier. En effet, les accidents de la route représentent la première cause de mortalité dans le milieu professionnel. Afin de réduire ces risques, les dirigeants d’entreprise peuvent mettre en place un plan de prévention destiné à sensibiliser ses salariés à ces risques. Un plan de prévention peut se définir comme une démarche organisée de planification d’actions de sensibilisation à mener dans la durée. Le but étant d’effectuer une évaluation régulière des risques afin de proposer des actions correctives adéquates.

L’évaluation des risques pour un plan de prévention efficace 

C’est le point de départ du plan de prévention, cette analyse va permettre de relever les risques existants lors des missions professionnelles. L’évaluation des risques doit figurée dans le Document Unique d’Évaluation des Risques (DUER), qui rappelons-le, est une obligation légale pour l’entreprise. Cela va être une étape déterminante dans les actions de prévention routière à mener.

Les critères principaux à prendre en compte dans l’évaluation des risques

Les déplacements : le temps de trajet ou encore l’état global de la circulation. Sont-ils bien planifiés ? Sont-ils adaptés selon les types de véhicules ?

Les véhicules : les types de véhicules, les caractéristiques, et aussi l’état dans le cadre de la sécurité des conducteurs.

Les compétences en termes de conduite :

Bien que vos salariés soient titulaires du permis de conduire, ils ne sont pas forcément adeptes d’une conduite préventive.

Les usagers qui utilisent régulièrement un véhicule de service ou de fonction dans le cadre de leurs missions professionnelles, doivent bénéficier d’actions de prévention du risque routier. La vérification des compétences de conduite et d’usage du véhicule est nécessaire pour la sécurité des conducteurs.

La sinistralité : nombre de sinistres corporels et matériels, coûts engendrés, etc. Il est important pour un dirigeant d’entreprise de recenser tous les accidents de missions, qu’ils soient matériels ou corporels. L’idéal est de faire un suivi régulier en indiquant les coûts engendrés, le motif du sinistre (responsabilité), etc. Ce document sera indispensable pour mettre en place des actions correctives inscrites dans le plan de prévention.

Un accident de mission est un accident qui a eu lieu dans le cadre d’un déplacement nécessaire à l’exécution du travail. Il est considéré comme un accident de travail.

À lire aussi : Quelles sont les différences entre véhicule de service et véhicule de fonction ?

Les communications mobiles : indispensables pour la bonne exécution des déplacements professionnels, ils comprennent les échanges liés au téléphone ainsi que le GPS. Ils doivent être analysés de façon précise.

Plan de prévention : les conseils Matmut pour une bonne gestion des ressources matérielles

Nous avons évoqué les éléments principaux nécessitant d’être présents dans l’évaluation des risques du plan de prévention. Toutefois, au-delà des actions de sensibilisation à mener sur les ressources humaines, il est fortement recommandé d’être organisé dans la gestion des ressources matérielles. À cet effet, nous allons voir quelques recommandations utiles lorsque des problèmes d’organisation ont été détecté dans une entreprise.

Améliorer la gestion des véhicules : partie intégrante du plan de prévention

  • Le véhicule doit être en adéquation avec le déplacement demandé,
  • il doit aussi être adapté et aménagé selon les besoins : poids et types de charges… Le but étant d’éviter les surcharges,
  • il est fortement recommandé de faire un suivi régulier des véhicules destinés à l’usage professionnel.

Pour les entreprises qui ont des flottes de véhicules, une organisation d’autant plus rigoureuse est recommandée. En effet, il faut faire un suivi très ordonné et régulier afin que la gestion du parc automobile soit en corrélation avec les besoins de l’entreprise.

  • La désignation d’un responsable de gestion du parc automobile est essentielle,
  • l’entretien des véhicules doit être régulier pour une conduite plus sécuritaire. De ce fait, il est fortement recommandé de planifier ces entretiens,
  • il est également très conseillé que chaque véhicule soit doté d’un carnet d’entretien. Cela permettrait ainsi de vérifier le bon état du véhicule de manière systématique,
  • organiser un entretien post-infraction aux salariés concernés.

À lire aussi : Comment améliorer le TCO de sa flotte automobile ?

Les actions de sensibilisation à inscrire dans un plan de prévention

Le dirigeant d’entreprise a effectué l’évaluation des risques, et des actions de correction sont nécessaires pour résoudre les problèmes relevés. Quelles actions à mettre en place ? Vers qui se tourner ? La Matmut vous rassure.

Les actions opérationnelles à mettre en place dans un plan de prévention

Il existe de nombreuses actions opérationnelles pour prévenir le risque routier professionnel, proposées par des entreprises spécialisées :

  • conférences,
  • ateliers pratiques,
  • immersion via un simulateur de conduite
  • stage de conduite

L’objectif étant d’apprendre et anticiper les principaux risques rencontrés sur la route grâce à des ateliers théoriques et pratiques. Le choix des actions peut varier selon les thématiques choisies : alcoolémie, éco-conduite, conduite préventive…

Vous pouvez également intégrer des contenus digitaux dans votre plan de prévention grâce à des e-learning de sensibilisation.

Des campagnes de communication pour un plan de prévention complet

Le saviez-vous ?

69%* des conducteurs utilisent leur téléphone pour être en ligne avec un client, un collègue ou un prestataire, lors d’un trajet professionnel.

Le téléphone au volant, la vitesse, l’alcool et la conduite sans prendre de pauses sur les longs trajets sont les grandes problématiques du risque routier professionnel. Afin de réduire le risque routier professionnel, il est nécessaire d’inclure des campagnes de sensibilisation dans le plan de prévention. La Matmut vous propose quelques exemples :  

  • Mettre en avant des affiches, dépliants, autocollants ou encore des fiches d’information à disposition dans les locaux de l’entreprise,
  • faire des campagnes d’emailings à vos salariés pour les informer que vous êtes dans une démarche de sensibilisation dans le cadre d’un plan de prévention. Et aussi cela permettrait de valoriser l’intérêt porté au risque routier professionnel.

Les fiches d’information peuvent traiter de différentes thématiques : sanctions encourues en cas d’infraction du Code de la route, fiche d’information sur les accidents de travail ou de trajet…

À lire aussi : Flotte automobile : comment gérer les amendes d’une voiture d’entreprise ?

La Matmut vous accompagne

Trouvez parmi les offres d’assurance auto pro proposées par la Matmut celle correspondant au type de véhicule utilisé dans votre entreprise. 

Devis en ligne

Qu’est-ce que l’éco-conduite et comment la pratiquer en entreprise ?

À lire aussi : 

Qu’est-ce que l’éco-conduite et comment la pratiquer en entreprise ?

Bénéfique pour la sécurité des usagers, économique, écologique, l’éco-conduite recèle de nombreux avantages, y compris en entreprise. Comment pratiquer l’éco-conduite ? Quels sont les gestes à adopter, et comment sensibiliser ses salariés à ces bonnes pratiques ?

*Source : Sécurité routière