Annuler
Menu
Accueil / Mes salariés / Conseils / Le rôle d'un psychologue du travail

Le rôle d'un psychologue du travail

Publié en février 2022

Le quotidien en entreprise est rarement un long fleuve tranquille. Pour aider à une meilleure organisation du travail, pour améliorer le bien-être de tous et aider chacun d’entre nous à s’épanouir, le psychologue du travail joue un rôle essentiel. Il travaille pour la communauté mais peut aussi être consulté en cas de besoin. Focus sur un personnage méconnu.

Qu’est-ce qu'un psychologue du travail ?

Un psychologue qui aide à améliorer le bien-être au travail

On le constate tous, en lisant des articles sur le web et même en le vivant dans notre quotidien de salarié : le bien-être au travail est un sujet de plus en plus discuté. Il est même devenu un enjeu majeur pour les organisations.

Il faut dire que le bien-être au travail constitue une source d’épanouissement pour tous les collaborateurs, en même temps qu’il améliore la motivation, l’efficacité et la productivité. Tout en prévenant les risques psychosociaux qui peuvent conduire à des maladies, au burn out et à l’absentéisme, voire à des démissions.

Un rôle central dans l’entreprise

Dans ce contexte, le psychologue du travail est un acteur essentiel du bien-être au travail. Il s’assure de la qualité des conditions de travail au sein de l’entreprise et concourt à l’améliorer à travers des actions concrètes et ponctuelles et sur le long terme.

Pour les organisations, c’est une personne qui fait le lien avec les salariés :

  •  Il concilie les besoins de l’entreprise avec les attentes des collaborateurs pour leur épanouissement ;
  •  Il peut intervenir en cas de crise pour de la gestion de conflit et des opérations de médiation ;
  •  Auprès d’un salarié, en entretien individuel, il aide à faire le point sur sa situation personnelle, sur ses compétences, sur les difficultés rencontrées (problèmes relationnels…) et donne des conseils.

Bon à savoir 
Contrairement à un psychologue clinicien, le psychologue du travail ne pratique pas de thérapie auprès des salariés. Il est néanmoins soumis au Code de déontologie des psychologues.

Les nombreux domaines d’intervention du psychologue du travail

Les missions du psychologue du travail sont très vastes. Il peut être sollicité, selon le cas, pour :

  • Le recrutement
  • L’évaluation et la gestion des carrières
  • La formation, le développement professionnel, le bilan de compétences
  • L’accompagnement à la mobilité
  • La prévention des risques psycho-sociaux
  • Le management du changement organisationnel
  • La gestion RH
  • L’aménagement des espaces de travail (confort, accès…)

Comment travaille-t-il ?

Le psychologue du travail s’appuie sur ses connaissances et sur un certain nombre d’outils : l’observation du quotidien des salariés, des entretiens individuels et collectifs, des tests psychologiques, des questionnaires d’évaluation, des épreuves de mise en situation… Ces outils lui permettent de comprendre les situations et de définir les actions à engager en vue d’une amélioration.

Quand consulter un psychologue du travail ?

Une aide psy utile quand les conditions de travail changent

La crise de la COVID-19 a accéléré la transformation du travail, qui avait déjà commencé bien avant. Bien sûr, cette révolution du travail est portée par les nouvelles technologies : digitalisation des tâches administratives et de la communication, usage massif de l’ordinateur et des smartphones, robotisation,…. Elle bouleverse nos habitudes et notre quotidien : le télétravail se généralise et on parle de plus en plus de flex-office (espace de travail partagé)… De quoi se sentir un peu perdu.

Tout le monde se pose des questions sur son avenir au travail !

Pour chacun d’entre nous, qu’on soit salarié du public ou du privé, toutes ces transformations entraînent des interrogations : comment profiter des nouvelles conditions de travail ? Comment progresser à mon poste ? Quelles seront mes missions dans 3 ou 5 ans ? Comment puis-je faire évoluer ma carrière et me projeter dans l’avenir, au sein de mon entreprise ou ailleurs ?

On ne le sait pas mais, pour toutes ces questions « existentielles », le psychologue du travail est là pour apporter de l’aide et des conseils. Il peut aussi d’être d’un grand secours en cas de mal-être.


Matmut s'engage ! 


La Mutuelle Ociane Matmut met à la disposition de ses adhérents un nouveau forfait solidaire dédié au soutien psychologique sans surcoût de cotisation. Grâce à ce forfait, vous bénéficiez d’une prise en charge de vos rendez-vous chez le psychologue à hauteur de 240 € (1). 

  

Psychologue du travail : à consulter, aussi, en cas de mal-être personnel

Quels sont les signes qui doivent alerter ?

La perte de motivation, l’angoisse à l’idée de se lever le matin pour se rendre au travail, des cauchemars récurrents, une difficulté à trouver le sommeil, le stress… Autant de signes qui doivent vous alerter sur votre équilibre psychologique. Il est important de consulter un psychologue du travail avant que ne survienne un Burn out.

Pour régler un conflit au sein de l’entreprise

Le psychologue du travail est également un « premier secours » quand une situation anormale se produit au sein de votre environnement de travail : harcèlement, pression injustifiée de la part du manager, conflit avec un ou plusieurs collègues ou avec la hiérarchie, sensation d’isolement…

Le psychologue pourra mettre des mots sur les maux et donnera les clés qui vous permettront de mieux analyser la situation. Soumis au secret professionnel, il ne pourra divulguer ni l’objet, ni le contenu de ses échanges à qui que ce soit. Une garantie de confidentialité.

Pourquoi ne faut-il pas hésiter à consulter ?

Franchir le pas ? C’est difficile pour tout le monde !

Consulter un psychologue est souvent une prise de décision difficile. Elle l’est d’autant plus quand il s’agit de régler des problèmes liés au travail : un sentiment de culpabilité (« Je suis la seule cause de mon mal-être ») ou une tendance à la dévalorisation (« Je ne suis pas à la hauteur du travail qui m'est confié ») peuvent conduire à une forme de honte. Certaines personnes ont également tendance à minorer les signes de leur mal-être : les journées où tout va bien leur donnent l’impression de ne pas avoir besoin d’aide, que les difficultés ne sont que passagères.

Privilégiez le téléphone pour un premier entretien

La peur du jugement des autres (et de ses proches en particulier) peut constituer un frein. Sachez qu’un premier entretien avec un psychologue permettra de définir vos besoins réels et servira à dépasser vos obstacles. De plus, cette rencontre peut se faire par téléphone. Et rien ne vous oblige à en parler à votre famille dans un premier temps.

Bon à savoir 
Depuis le début de l’année 2022, les consultations de psychologues libéraux, sur orientation par un médecin, sont remboursées par l’Assurance maladie à hauteur de 40 € pour la première séance et de 30 € pour les suivantes.

Comment se passe une séance avec un psychologue du travail ?

Consulter un psychologue du travail : prendre rendez-vous

Les grandes entreprises disposent souvent d’un psychologue du travail en interne. Vous pouvez le consulter après avis du médecin du travail, voire parfois sur recommandation du service RH (pour un bilan de compétences par exemple). Pour les salariés des plus petites structures ou les travailleurs indépendants, il faut recourir à un cabinet externe.

La prise de contact se fait généralement par téléphone. Ce premier entretien permet d’échanger des informations (identité, raisons de l’appel…) et de déterminer, si nécessaire, la date d’un premier "vrai" rendez-vous.

Bon à savoir 
Les consultations par téléphone (ou par visio) sont de plus en plus fréquentes. Certaines personnes préfèrent d’ailleurs ce mode de communication à distance qui leur permet de se livrer plus facilement.

Comment se déroule une séance avec un psychologue du travail ?

Le contenu des séances dépend de la raison de votre consultation : soit pour du soutien face à une détresse psychologique, soit pour une demande de conseil si vous envisagez une réorientation professionnelle… Il se peut même qu’on vous programme un rendez-vous avec un psychologue du travail au moment d’une embauche !

Si vous consultez parce que vous vous sentez mal d’un point de vue psy :

En entretien individuel, le psychologue vous demandera de décrire votre situation, d’exprimer vos difficultés. Et, éventuellement, de lister vos symptômes… Il s’agit d’un échange à partir duquel le spécialiste pourra comprendre l’origine des difficultés et vous proposer des pistes de résolution. Il pourra éventuellement vous orienter vers un confrère psychologue clinicien pour une thérapie.

Si vous consultez pour une autre raison :

Au cours des entretiens, le psychologue du travail pourra être amené à vous faire passer des tests de personnalité ou autres, en fonction du besoin. C’est notamment le cas lorsque le psychologue du travail est associé à la démarche de recrutement d’un nouveau collaborateur.

Vous souhaitez devenir psychologue du travail ?

La formation initiale

Le psychologue du travail est titulaire d’un master 2 en psychologie (bac+5). Certaines universités proposent une spécialisation en psychologie sociale, du travail et des organisations (Lyon 2, Strasbourg, Rennes, Amiens…) qui alterne les cours théoriques (psychologie, droit du travail, ressources humaines…) et des stages en entreprises (alternance possible dans certaines universités). Le Conservatoire national des arts et métiers propose une formation spécifique pour obtenir la certification Psychologue du travail.

Les compétences requises

Sens de l’écoute, empathie, capacité à prendre du recul : voilà les qualités essentielles pour exercer le métier. Au-delà, le psychologue du travail doit être curieux et continuer, toute sa vie, de consolider ses connaissances en droit du travail et d’en maîtriser les évolutions.

Comme il est amené à intervenir lors de situations conflictuelles, il doit faire preuve de sang-froid, de diplomatie et d’impartialité. Enfin, l’amélioration du bien-être au travail doit être une source de motivation au quotidien.

La carrière et la rémunération

À la sortie de la formation, le psychologue du travail peut intégrer une entreprise (service RH), une association ou un organisme d’aide aux actifs. Il peut aussi être recruté par un cabinet spécialisé ou encore devenir consultant indépendant. Environ 5 000 psychologues du travail exercent en France. Au sein d’une entreprise, il peut évoluer vers des postes de RRH (Responsable des ressources humaines) ou DRH (Directeur des ressources humaines).

La rémunération d’un jeune diplômé est d’environ 1 800 € bruts par mois. Un cadre confirmé gagne environ 2 500 €.

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

La Mutuelle Ociane Matmut vous propose plusieurs solutions pour protéger vos salariés dans le cadre de leur activité professionnelle.

Découvrez des offres adaptées à vos besoins et votre budget.

Devis santé en ligne

La santé des salariés, une priorité même en période de télétravail

À lire aussi : 

La santé des salariés, une priorité même en période de télétravail

Découvrez comment faire attention à la santé de ses salariés en télétravail 

(1) Dans la limite de 4 séances de 60€ chez un psychologue diplômé jusqu’au 31 décembre 2022 et sur présentation d’une facture nominative acquittée. Hors contrats en partenariat avec Mutex et contrats de Complémentaire santé solidaire et Complémentaire santé solidaire avec participation financière.