Menu
Accueil / Mes salariés / Conseils / Comment développer un programme de sport en entreprise ?

Comment développer un programme de sport en entreprise ?

Publié en novembre 2021

D’après une étude OpinionWay de 2018, 100% des chefs d’entreprises qui ont essayé le sport en entreprise le recommandent à leurs collègues, et 80% des collaborateurs aimeraient pratiquer le sport dans ce cadre. Pourtant, cette pratique peine à se développer. Comment lever les freins et inciter au sport en entreprise ? Nos conseils aux chefs d’entreprise.

Sport en entreprise : se faire accompagner

Les chefs d’entreprise souhaitant développer un programme de sport au sein de leur organisation ne doivent pas hésiter à se faire accompagner dans leur projet. À ce titre, la Fédération française du sport en entreprise (FFSE), fondée en 2003 et agréée par le Ministère Chargé des Sports en 2004, propose des formations liées aux bonnes pratiques sportives ainsi qu’aux obligations juridiques, par exemple. Acteur clé dans le domaine, l’institution entend en effet démocratiser le sport en entreprise, en accompagnant les projets sportifs au travail tout au long de leur mise en place, de la conception à l’évaluation.

Lors de la conception, la FFSE aide notamment le dirigeant à développer un programme de sport en cohérence avec les objectifs managériaux de son entreprise. La recherche d’infrastructures, de coachs sportifs ou encore la mise en place d’assurances pour les acteurs du projet (collaborateurs, entreprises, associations, etc.) font également partie de ses champs d’action. Pour profiter de cet accompagnement, il est nécessaire de s’affilier à la FFSE.

Auditer les salariés pour mettre en place le sport en entreprise

Avant la mise en œuvre du programme de sport en entreprise, il convient d’identifier les envies et les besoins des collaborateurs. Cette étape est primordiale pour orienter efficacement la démarche, connaître le nombre de salariés participants ainsi que le budget à prévoir. Il s’agit d’interroger les collaborateurs sur les pratiques sportives qu’ils aimeraient effectuer, selon quels horaires, à quel endroit, etc. Cette étape permet également de mettre en exergue les éventuelles craintes et réticences des salariés, afin d’y répondre et de les rassurer.

À lire aussi : Les enjeux du sport en entreprise

Se renseigner sur la législation du sport en entreprise

La mise en place d’un programme de sport en entreprise est soumise à un certain nombre de règles législatives qu’il convient de connaître avant de se lancer.

L’exonération des charges sociales

Trois millions de sportifs supplémentaires d’ici 2024 : tel est le but fixé par le gouvernement en vue de la préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Le développement du sport en entreprise fait partie des principales pistes pour atteindre cet objectif. C’est pourquoi en décembre 2019, le gouvernement s’est engagé à ce que l’activité physique en entreprise proposée et offerte aux collaborateurs ne soit plus considérée comme un avantage en nature.

Autrement dit, un chef d’entreprise qui offre à ses équipes l’accès à un équipement sportif ou à des cours de sport avec un éducateur ne doit plus s’acquitter de charges sociales sur ces dépenses (54% de charges sociales y étaient associées auparavant). Une mesure qui a été sécurisée par la loi de financement de la Sécurité sociale 2021, puis un décret publié au Journal officiel en mai 2021 est venu préciser les conditions de cette exonération, applicable depuis le 31 mai 2021.

Depuis cette date, la mise à disposition d’équipements sportifs à usage collectif par l’employeur - une salle de sport appartenant à l’entreprise ou un espace géré par l’entreprise ou dont elle prend en charge la location à des fins de pratique sportive - est donc exonérée de charges sociales. Il en est de même pour le financement de prestations sportives à destination des collaborateurs, comme des cours collectifs, des événements ou des compétitions de nature sportive.

Quelles sont les obligations de l’employeur ?

Le sport en entreprise est soumis à un cadre légal, qui définit les obligations de l’employeur inscrites dans le code du travail. L’employeur doit notamment assurer la sécurité des collaborateurs et protéger leur santé physique et mentale, via des actions de prévention, d’information et de formation.

En cas de blessure lors d’un sport pratiqué en entreprise, la question de la responsabilité peut inquiéter bon nombre de chefs d’entreprises, craignant de voir les accidents du travail se multiplier. Mais de nombreux facteurs entrent en jeu au niveau de la loi, et l’employeur n’est pas toujours déclaré comme responsable. De plus, plusieurs solutions peuvent « libérer » l’employeur de cette responsabilité, telles que le recours à un coach sportif ou à un formateur, qui devient alors garant de la bonne exécution des exercices pour limiter les blessures.

La création d’une association sportive pour l’entreprise ou l’affiliation à une fédération, par exemple, sont aussi de bons moyens de déplacer la responsabilité en cas d’accidents des collaborateurs. Par ailleurs, pour mettre en place du sport en entreprise, le rôle du Comité Social et Économique (CSE) est primordial. Dans les entreprises de plus de 50 salariés, il est en effet chargé de créer un espace dédié au sport au sein de l’entreprise, d’organiser des activités de groupe ou encore de rechercher des tarifs avantageux pour des clubs de sport.

A lire aussi : Qu’est-ce que la responsabilité civile du dirigeant ?

S’équiper d’infrastructures adaptées pour le sport en entreprise

Le développement du sport en entreprise implique la mise à disposition d’équipements adaptés auprès des collaborateurs. Il s’agit bien sûr d’une salle dédiée (équipée de machines, de tapis et autres accessoires, par exemple), mais il faut également penser à l’installation de douches. Ces dernières sont en effet incontournables dans le cadre de la pratique sportive en entreprise, car elles permettent aux salariés de pratiquer leur sport à tout moment de la journée – tôt le matin, lors de la pause déjeuner ou à la fin de la journée.

Toutefois, il est important de souligner que certaines pratiques sportives ne nécessitent pas obligatoirement une salle de sport interne à l’entreprise. L’entraînement à des marathons ou à des courses, en équipe, exige uniquement le soutien d’un coach et des douches, par exemple. Certaines organisations proposent également des locaux extérieurs à l’entreprise pour la pratique sportive, avec des plages horaires personnalisées. Deux entreprises peuvent même se retrouver autour d’un match de foot ou de volley-ball, dans le cadre de compétitions inter-entreprises organisées par des start-up.

Autrement dit, il n’est absolument pas nécessaire de disposer d’un budget conséquent pour développer le sport en entreprise, même si le fait de posséder ses propres locaux dédiés demeure un atout pour attirer et motiver les collaborateurs à la pratique sportive au travail.

Communiquer autour du programme sportif

Il est impératif de communiquer autour de la mise en place du sport en entreprise. Cela passe par un plan de communication bien défini, avec un événement de lancement, par exemple. Il s’agit d’en faire la promotion afin de donner envie aux équipes d’y participer, et ce, tout au long de l’année. Affiches, kakémonos, flyers, mailings, présentations, portraits de sportifs, conseils bien-être en vidéo, mise en place de défis sportifs… Toutes les options sont bonnes à prendre pour parler de la pratique du sport en entreprise afin de motiver les équipes.

L’idée est avant tout de mettre en avant les avantages et les bénéfices du programme de sport en entreprise, et d’insister sur le plaisir et les bienfaits que cela procure. La communication se veut donc légère, drôle et amusante, loin du sérieux institutionnel.

À lire aussi : Coach sportif : quelle assurance selon son statut professionnel ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Protéger la santé de vos salariés est important. La Mutuelle Ociane Matmut vous propose une mutuelle santé entreprise avec 6 niveaux de garanties au choix pour couvrir leurs besoins.

Devis santé en ligne

La santé des salariés, une priorité même en période de télétravail  Découvrez comment veiller sur la santé de vos salariés

À lire aussi : 

La santé des salariés, une priorité même en période de télétravail

Découvrez comment veiller sur la santé de vos salariés