Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Les jeunes et le permis B

Les jeunes et le permis B

Mieux comprendre pour mieux s'assurer

conduite accompagnée et permis classique
permis : vitesse et alcool

Passer – et obtenir – son permis de conduire marque un tournant dans la vie des jeunes adultes, entre commencement de la vie active et liberté de circuler. La Matmut fait le point sur les jeunes et le permis B pour mieux comprendre cet examen important et, surtout, mieux s’assurer ensuite.

Quelques chiffres sur les jeunes au volant

La mortalité routière est la première cause de décès chez les jeunes. Les 18 à 24 ans représentent :

  • 8 % du total des conducteurs,
  • 17 % des morts sur la route.

Parmi les principales causes d’accidents chez les jeunes conducteurs, on retrouve :

  • la vitesse : 45 % des accidents mortels causés par les 18-24 ans,
  • l’alcool : responsable de 24 % des accidents mortels causés par les 18-24 ans,
  • le cocktail cannabis/alcool multiplie par au moins 15 le risque d'accident mortel,
  • les stupéfiants sont responsables de 13 % des accidents mortels causés par les 18-24 ans.

À partir de quel âge peut-on passer l'épreuve THéorique du Permis de conduire ?

Depuis le 2 novembre 2014, il est possible de passer l’épreuve du Code de la Route :

  • dès l’âge de 15 ans en conduite accompagnée,
  • à 17 ans pour les autres candidats au permis B.

Le saviez-vous : le « Code » a une durée de validité de 5 ans.

À partir de quel âge peut-on passer l'épreuve pratique du permis de conduire ?

Vous pouvez passer le permis de conduire :

  • à partir de 18 ans,
  • dès 17 ans et demi si vous avez fait de la conduite accompagnée.

Pourquoi faire de la conduite accompagnée avant le permis de conduire ?

En tant que jeune désirant passer le permis B, la conduite accompagnée, ou Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), présente plusieurs avantages :

  • une formation accessible dès l’âge de 15 ans,
  • une meilleure préparation au futur examen du permis de conduire : 70 % des candidats passés par la conduite accompagnée obtiennent leur permis de conduire du premier coup, contre 50 % en apprentissage classique,
  • une expérience de la conduite plus importante : 3 000 km parcourus en un an,
  • la possibilité de commencer le Code de la route plus tôt,
  • le permis probatoire de 2 ans au lieu de 3,
  • les 12 points au bout de 2 ans, au lieu de 3,
  • une probabilité d’accident divisée par 4 par rapport à l’apprentissage classique,
  • une surprime moins importante de l’assurance auto.

À lire aussi : Conduite accompagnée : tout sur cet apprentissage anticipé

Quelles sont les spécificités pour les conducteurs novices ?

Pendant la période de permis probatoire (3 ou 2 ans en cas de conduite accompagnée), deux éléments sont à respecter en plus des incontournables du Code de la route.

Tout d’abord la vitesse peut être restreinte à :

  • 50 km/h en ville ;
  • 80 km/h sur route, au lieu de 90 km/h ;
  • 100 km/h sur voie rapide, au lieu de 110 km/h ;
  • 110 km/h sur autoroute, au lieu de 130 km/h.

Depuis le 1er juillet 2015, la consommation d’alcool est limitée, pour les titulaires d'un permis probatoire et les conducteurs en conduite accompagnée ou supervisée, à 0,2 g/L d’alcool, soit 0 verre d’alcool ! Pourquoi 0,2 g/L et non 0 g/L ? Car vous pouvez avoir de très faibles quantités d’alcool dans certains aliments ou médicaments.

Qu’est-ce que le permis à 1 € par jour ?

Ce prêt s’adresse aux jeunes de 15 à 25 ans qui souhaitent passer le permis B. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut choisir une auto-école et une banque, un établissement de crédit ou un organisme associé partenaires de l’opération.

Si vous êtes majeur, contractez directement votre prêt auprès d’un établissement financier. En revanche, si vous êtes mineur, vos parents doivent emprunter pour vous.

Pour obtenir ce prêt, vous devez fournir un des éléments suivants :

  • un justificatif de revenus suffisant pour rembourser 30 € par mois,
  • une caution pour assurer votre remboursement de prêt,
  • une inscription dans le cadre d’un co-emprunt avec vos parents.

Le permis à 1 euro par jour vous permet d’emprunter :

  • pour une première demande : 600 €, 800 €, 1 000 € ou 1 200 €,
  • vous avez déjà bénéficié d’un premier prêt : 300 € maximum.

Que propose la Matmut en faveur des jeunes conducteurs ?

La Matmut vous propose plusieurs offres si vous venez d’obtenir le permis B :

À lire aussi : Infractions routières : rappel sur la nouvelle réglementation depuis 2017

Que prévoit la Matmut ? Vous venez d’obtenir votre permis de conduire ? Découvrez les avantages Matmut réservés aux jeunes conducteurs,
et établissez votre devis estimatif en ligne, en une minute !

POUR ALLER PLUS LOIN

 
source : ONISR - Observatoire national interministériel de la sécurité routière)