Menu
Accueil / Assurance NVEI / NVEI. Comment bien assurer sa trottinette électrique ?

NVEI (Nouveaux Véhicules électriques individuels) : Comment bien assurer sa trottinette?

Vous avez fait le choix d’une trottinette électrique pour vos déplacements au quotidien. Matmut vous guide pour choisir votre assurance nvei adaptée à vos trajets avec des garanties sur-mesure.

Publié en octobre 2020 | Mis à jour en février 2022

La trottinette électrique est la star des nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) ou des engins de déplacement personnel motorisé (EDPM). Rapide, silencieuse, économique, écologique, elle séduit notamment les jeunes citadin(e)s. En quelques années, elle est devenue un moyen de transport à la fois ludique et indispensable. Prudence toutefois, car son équilibre peut être précaire et ses petites roues sont glissantes par temps humide. Pour une protection optimale, retrouvez tout ce que vous devez savoir sur l’assurance trottinette électrique Matmut, son contrat 2R Mobilité et ses formules spécialement adaptées à vos besoins.

Qu’est-ce qu’une assurance trottinette électrique ?    

Une assurance trottinette électrique permet de vous protéger et de vous couvrir en cas d’accident. L’assurance trottinette électrique est même obligatoire avec au minimum une garantie responsabilité civile. Ce moyen de transport fait partie de ce que l’on appelle les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) ou les engins de déplacements personnel motorisé (EDPM). Considérée par le code de la route comme véhicule terrestre à moteur (VTAM), la trottinette électrique doit donc être assurée, comme s’il s’agissait d’une voiture ou d’une moto. Vous pouvez d’ailleurs vous couvrir grâce à l’assurance NVEI Matmut.

    

Souscrire une assurance trottinette électrique vous permet d’être parfaitement couvert. En effet, la loi impose la souscription d’une assurance responsabilité civile au minimum, afin de couvrir les dommages que vous pourriez causer accidentellement à des tiers lorsque vous roulez en trottinette à assistance électrique. À noter que la trottinette non électrique est assimilable au piéton et est donc couverte par la responsabilité civile au titre du contrat d’assurance habitation (pas d’obligation d’assurance dédiée).

 

En fonction de la formule choisie, Formule Tiers ou Formule Dommages Collision, pour votre assurance trottinette électrique, vous pouvez bénéficier de garanties supplémentaires vous permettant d’être couvert et protégé de façon optimale contre les différents sinistres. Vous pouvez ainsi rouler plus sereinement sur votre trottinette électrique.

Pourquoi faut-il assurer sa trottinette électrique ?

Pour de multiples raisons, vous devez comprendre que souscrire une assurance trottinette électrique est un prérequis obligatoire si vous souhaitez circuler sur cet appareil.

 

L’assurance trottinette électrique est-elle obligatoire ?

L’assurance trottinette électrique est obligatoire. Comme expliqué ci-dessus, il faut, au minimum, bénéficier d’une garantie responsabilité civile, incluse dans l’assurance trottinette électrique 2R Mobilité Matmut, pour circuler sur votre engin électrique.

 

Au même titre qu’un conducteur de voiture ou de moto, le conducteur doit obligatoirement être assuré, au minimum en responsabilité civile (au tiers) afin de couvrir les dommages éventuels causés à autrui (blessure d’un piéton, dégâts matériels sur un autre véhicule, etc.). Une assurance spécifique NVEI (appelés aussi EDPM) permet de bénéficier d’avantages complémentaires.

Rouler sans assurance trottinette électrique : quels sont les risques ?

Circuler sans assurance trottinette électrique vous expose à plusieurs types de risques. À commencer par d’importants risques financiers. En trottinette électrique, comme avec n’importe quel autre moyen de transport motorisé, vous n’êtes pas à l’abri d’un accident pouvant entraîner des dommages matériels, voire corporels.

 

Ainsi, rouler sans avoir souscrit d’assurance trottinette électrique implique que vous risquez d’assumer seul les conséquences financières en cas d’accident. Si vous n’avez pas souscrit d’assurance trottinette électrique et que vous êtes responsable d’un accident, vous ne serez indemnisé ni pour vos propres blessures, ni pour les dégâts matériels.

 

Par ailleurs, rouler sans assurance trottinette électrique peut avoir des conséquences judiciaires. L’absence d’assurance trottinette électrique est passible d’une amende de 3 750 euros, voire de 7 500 euros en cas de comportement réitéré. Cette amende peut être assortie de peines complémentaires, comme la confiscation de l’engin.

Les documents nécessaires pour assurer sa trottinette électrique

Pour souscrire une assurance trottinette électrique, vous n’avez pas besoin de fournir de documents en particulier si vous optez pour une formule Tiers. Toutefois, lors de la souscription de l’assurance trottinette électrique, certaines informations pourront vous être demandées, à savoir :

  • L’identité du souscripteur (nom, prénom, propriétaire du véhicule si différent) ;
  • La marque et le modèle de la trottinette électrique et ses caractéristiques (puissance, etc.) ;
  • L’usage qui sera fait de la trottinette électrique (trajets privés ou professionnels, etc.).

Si vous voulez bénéficier de la formule « Dommages collision » (si votre engin fait partie d’une liste de marques et modèles agréée par la Matmut) de l’assurance trottinette électrique, vous devez fournir des documents attestant que votre trottinette électrique :

  • A été achetée neuve à un professionnel ;
  • Présente un prix d’achat supérieur à 300 euros, incluant les accessoires achetés en même temps que la trottinette détaillés, ou non, sur la même facture que celle de la trottinette assurée ;
  • A été assurée dans les 60 jours maximum après son achat neuf.

 

Les garanties dommage au bien prennent fin à l’échéance annuelle suivant les deux ans de l’achat de la trottinette.

Si ces conditions ne sont pas remplies, la Formule Tiers prend alors le relai avec la garantie responsabilité civile et la garantie du conducteur.

 

Pour souscrire une assurance trottinette électrique, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Comment fonctionne une assurance trottinette électrique ?

 Une assurance trottinette électrique 2R Mobilité, quelle que soit la formule souscrite, permet de couvrir tous les dommages causés à une autre personne en cas d'accident. Grâce à son plafond d’indemnisation élevé, l’assurance trottinette électrique permet de prendre en charge tous les préjudices subis en cas de blessures causées par un accident dans le cas de la garantie Dommages corporels.

 

Mais votre assurance trottinette électrique, si vous avez souscrit une formule « Dommages collisions », vous permet également d’assurer les dommages causés à votre trottinette électrique.

Retrouvez en détails toutes les garanties comprises dans les formules d’assurance trottinette électrique 2R Mobilité.

Comment trouver la meilleure trottinette électrique ?

Avant de choisir une assurance trottinette électrique, vous devez choisir l’appareil avec lequel vous comptez circuler. Plusieurs critères doivent être pris en compte pour choisir la trottinette électrique qui vous convient le mieux :

  • L’usage. Allez-vous l’utiliser tous les jours pour vous rendre au travail, par exemple, ou occasionnellement pour vos moments de loisirs ?
  • La distance. Combien de kilomètres devez-vous parcourir chaque jour ? Si vous parcourez moins de 5 ou plus de 10 km, les critères de performance et de confort de la trottinette électrique ne seront pas les mêmes ;
  • La nature du terrain. Allez-vous rouler en ville, sur des terrains plats ? Votre trajet comporte-t-il des pentes sévères ou des chemins en mauvais état ? Là encore, cela impacte la puissance. À vitesse maximale égale, il vous faudra une trottinette plus puissante, avec de la reprise, pour affronter plus facilement les côtes ;
  • Le poids. Effectuez-vous votre trajet exclusivement en trottinette ou allez-vous devoir la plier et la porter dans le métro ou le bus également ?

Rendez-vous dans un magasin spécialisé et présentez tous vos critères à un vendeur qui saura vous aiguiller vers le modèle le plus adapté à vos besoins.

La trottinette électrique classique

L’assurance trottinette électrique couvre également un autre type d’appareil : la trottinette électrique dite « classique ». Ce modèle ne nécessite pas d’impulsion du pied pour avancer. Si la batterie est assez chargée, vous pouvez circuler tranquillement et sans effort pour vous rendre au travail ou simplement pour le plaisir de vous balader. Légalement, la vitesse de ces appareils est bridée à 25 km/h.

 

Cas particulier : la trottinette électrique rapide

Il est à noter qu’il existe un troisième type d’appareil : la trottinette électrique rapide. Toutefois, ce modèle n’est pas couvert par l’assurance trottinette électrique pour des raisons de vitesse. Comme son nom l’indique, cette trottinette est rapide : comprenez qu’elle peut atteindre la vitesse de 45 km/h. Son utilisation nécessite l’obtention d’un permis AM et le port du casque obligatoire.

La trottinette électrique rapide n’est donc pas considérée comme un engin de déplacement personnel. Vous ne pouvez pas l’assurer avec une assurance trottinette électrique. Pour être correctement couvert et protégé, il faudrait vous tourner vers une assurance pour les cyclomoteurs, comme si vous conduisiez un scooter.

Pourquoi choisir la Matmut pour son assurance trottinette électrique ?

Vous cherchez une assurance trottinette électrique adaptée à vos besoins ? L’assurance 2R Mobilité Matmut protège le propriétaire bien au-delà de la seule responsabilité civile requise.

L’assurance trottinette électrique et sa formule Tiers vous offre une couverture largement supérieure aux obligations d’assurance légale, et ce, au meilleur tarif. Cette assurance trottinette électrique comprend notamment :

  • La garantie protection juridique suite à un accident, et une assistance juridique en cas de litiges liés à l’achat, la vente, la réparation ou le financement de votre trottinette électrique ;
  • La garantie du conducteur. Elle permet de couvrir les dommages corporels que le conducteur pourrait lui-même subir en cas d’accident. Les frais médicaux, les pertes de salaire en cas d’incapacité temporaire de travail consécutive à un accident ou encore les frais d’aménagement du domicile en cas de grave accident sont ainsi pris en charge.

Proposée en option lors de la souscription de la formule Tiers de l’assurance trottinette électrique, la garantie « Équipements de protection » rembourse notamment les casques ou gants détériorés à la suite d’un accident entraînant des blessures médicalement constatées, jusqu’à 200 euros et sans franchise.

Pour une protection réellement optimale, vous pouvez également opter pour la formule « Dommages Collisions » de l’assurance trottinette électrique Mobilité 2R Matmut, qui vous couvre au-delà des garanties déjà présentées et sans franchise (voir tableau ci-dessus).

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous assure sur les nouvelles mobilités urbaines et propose une offre adaptée. Grâce à l’offre 2R Mobilité, dédiée aux EDPM, ou 2R Liberté, spécifique aux vélos et VAE, trouvez une assurance adaptée à vos besoins et découvrez les avantages dont vous pouvez bénéficier.

Nous contacter

Comment bien assurer son monoroue, hoverboard, skateboard ou gyropode électrique ?

À lire aussi :

Comment bien assurer son monoroue, hoverboard, skateboard ou gyropode électrique ? 

Plus écologiques et économiques qu’une voiture ou une moto, les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) – Monoroue, hoverboard, skateboard ou gyropode électrique – révolutionnent les modes de déplacement.

    Vos questions sur…

  • Qui peut conduire une trottinette électrique ?

Avant de vous tourner vers une assurance trottinette électrique, assurez-vous de bien respecter les règles d’usage de l’appareil. Pour conduire une trottinette électrique, il faut être âgé d’au moins 12 ans. La trottinette est un engin de déplacement personnel motorisé (EDPM), il est donc interdit d’y monter à plusieurs. Sa vitesse est limitée à 25 km/h (1 500 euros d’amende en cas de dépassement). La circulation sur les trottoirs ainsi que l’utilisation d’écouteurs ou d’un téléphone portable en roulant sont interdites.

 

  • Quelle homologation pour les trottinettes électriques ?

Un grand nombre de marques et de modèles de trottinettes électriques sont disponibles aujourd’hui. Pour être autorisées à circuler dans l’espace public, elles doivent non seulement être couvertes par une assurance trottinette électrique, mais aussi être conformes aux normes européennes, et notamment ne pas dépasser les 25 km/h. Les trottinettes qui dépassent cette limite sont « non homologuées », donc interdites sur la voie publique.

 

  • Comment circuler avec une trottinette électrique ?

En agglomération, il est obligatoire de rouler sur les pistes et bandes cyclables ou, à défaut, sur les routes dont la vitesse est limitée à 50 km/h ou moins. La circulation des trottinettes électriques sur les trottoirs est interdite, sauf si le maire a pris un arrêté spécifique l’autorisant.

Il est également possible de circuler sur les trottoirs seulement s’il n’y a pas de piste ou bande cyclable à proximité ou si la seule voie de circulation routière disponible est limitée à une vitesse supérieure à 50 km/h. Dans ces cas-là, la circulation doit se faire à 6 km/h sans gêner les piétons. Les stationnements sont autorisés sur les trottoirs à condition de ne pas gêner les piétons.

Hors agglomération, il faut rouler sur les pistes cyclables ou sur les voies vertes.

  • Quels sont les équipements nécessaires pour conduire une trottinette électrique ?

Comme tous les EDPM, depuis le 1er juillet 2020, les trottinettes électriques doivent être équipées de freins, de feux de position avant et arrière, de dispositifs rétro réfléchissants et d’un avertisseur sonore. Le port du casque est vivement conseillé en agglomération car le nombre de blessés ne cesse de croître. De nuit ou par faible visibilité, un vêtement ou un équipement rétro réfléchissant (gilet, brassard) est obligatoire.