Menu
Accueil / Assurance NVEI / NVEI. Comment bien assurer sa trottinette électrique ?

NVEI. Comment bien assurer sa trottinette électrique ?

Publié en Octobre 2020.

La trottinette électrique est la star des nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI). Rapide, silencieuse, économique, écologique, elle séduit notamment les jeunes citadin(e)s. En quelques années, elle est devenue un moyen de transport à la fois ludique et indispensable. Prudence toutefois, car son équilibre peut être précaire et ses petites roues sont glissantes par temps humide. La Matmut vous assure et vous offre les bons conseils pour vous lancer du bon pied !

Qui peut conduire une trottinette électrique ?

Pour conduire une trottinette électrique, il faut être âgé d’au moins 12 ans. La trottinette est un engin de déplacement personnel motorisé (EDPM). Il est donc interdit d’y monter à plusieurs. Sa vitesse est limitée à 25 km/h (1 500 euros d’amende en cas de dépassement). La circulation sur les trottoirs ainsi que l’utilisation d’écouteurs ou d’un téléphone portable en roulant sont interdites.

Quelle homologation pour les trottinettes électriques ?

Un grand nombre de marques et de modèles de trottinettes électriques sont disponibles aujourd’hui. Pour être autorisées à circuler dans l’espace public, elles doivent être conformes aux normes européennes, notamment ne pas dépasser les 25 km/h. Celles qui vont au-delà de cette limite sont « non homologuées », donc interdites sur la voie publique.

Comment circuler avec une trottinette électrique ?

En agglomération, il est obligatoire de rouler sur les pistes et bandes cyclables ou à défaut sur les routes dont la vitesse est limitée à 50 km/h ou moins. La circulation des trottinettes électriques sur les trottoirs est interdite, sauf si le maire a pris un arrêté spécifique l’autorisant. Sur le trottoir, l’engin doit être conduit à la main, sans utilisation du moteur. Les stationnements sont autorisés sur les trottoirs à condition de ne pas gêner les piétons.

Hors agglomération, il faut rouler sur les pistes cyclables ou sur les voies vertes.

Quels sont les équipements nécessaires pour conduire une trottinette électrique ?

Comme tous les EDPM, depuis le 8 juillet 2020, les trottinettes électriques doivent avoir des freins, des feux de position avant et arrière, des dispositifs rétro-réfléchissants et un avertisseur sonore. Le port du casque est vivement conseillé en agglomération car le nombre de blessés ne cesse de croître. De nuit ou par faible visibilité, un vêtement ou un équipement rétro-réfléchissant (gilet, brassard) est obligatoire.

Assurance trottinette électrique : est-elle obligatoire ?

Oui, souscrire une assurance responsabilité civile est obligatoire pour circuler en trottinette électrique. Au même titre qu’un conducteur de voiture ou de moto, le conducteur doit obligatoirement être assuré, au minimum en responsabilité civile (au tiers) afin de couvrir les dommages éventuels causés à autrui (blessure d’un piéton, dégâts matériels sur un autre véhicule). Une assurance spécifique NVEI (appelés aussi EDPM) procure des avantages complémentaires. L’absence d’assurance est passible d’une amende de 3 750 euros.

Quels sont les avantages de l’assurance trottinette électrique  2R Mobilité MATMUT ?

La Matmut protège le propriétaire bien au-delà de la seule obligation d’assurance légale, soit la responsabilité civile. L’assurance spécifique NVEI (aussi appelés EDPM) comprend les garanties dommages collision, une garantie assistance juridique et la protection juridique suite à un accident. En cas de blessure consécutive à un accident le plafond d’indemnisation élevé permet de faire face aux conséquences de l’accident corporel.

Proposée en option lors de la souscription de la formule Tiers, la garantie Équipements de protection rembourse notamment les casques ou gants détériorés suite à un accident entrainant des blessures médicalement constatées, jusqu’200 € sans franchise 

Quelles sont les conditions pour souscrire à la formule Dommages collision trottinettes électriques Matmut ?

Si vous voulez bénéficier de la formule Dommages collision, vous devez avoir acheté votre trottinette électrique depuis moins de 60 jours auprès d’un professionnel et pour un montant supérieur à 300 euros. Si ces conditions ne sont pas remplies, l’assurance revient sous la responsabilité civile et la garantie du conducteur. Les garanties dommage au bien prennent fin à l’échéance annuelle suivant les deux ans de l’achat de la trottinette.

A lire aussi : Comment bien assurer son monoroue, hoverboard, skateboard ou gyropode électrique ?

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous assure sur les nouvelles mobilités urbaines et propose une offre adaptée. Grâce à l’offre 2R Mobilité, dédiée aux EDPM, ou 2R Liberté, spécifique aux vélos et VAE, trouvez une assurance adaptée à vos besoins et découvrez les avantages dont vous pouvez bénéficier.

Nous contacter

Comment bien assurer son monoroue, hoverboard, skateboard ou gyropode électrique ?

À lire aussi :

Comment bien assurer son monoroue, hoverboard, skateboard ou gyropode électrique ? 

Plus écologiques et économiques qu’une voiture ou une moto, les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) – Monoroue, hoverboard, skateboard ou gyropode électrique – révolutionnent les modes de déplacement.