Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Qu'est-ce que le bonus malus sur une assurance auto ?

Qu'est-ce que le bonus malus sur une assurance auto ?

Définition et fonctionnement des bonus et malus

Le coefficient de réduction/majoration, plus connu sous le nom de bonus-malus, est un coefficient commun à tous les assureurs. Il permet de récompenser les conducteurs n’ayant pas eu d’accident responsable en faisant diminuer le prix de leur assurance auto. Comment est calculé le bonus-malus de votre assurance auto ? Peut-on le faire diminuer pour payer son assurance auto moins cher ?

Qu’est-ce que le bonus-malus et comment est-il calculé ?

Le système de calcul du bonus-malus auto est un dispositif réglementaire qui s’impose à toutes les compagnies d’assurances. Le coefficient appliqué à la prime de l’assuré prend en compte l’usage auquel le véhicule est destiné, la période d’assurance, l’implication ou non du conducteur dans des sinistres responsables, ainsi que la nature de son contrat.

En l’absence d’antécédents, sans bonus ni malus, le coefficient appliqué est fixé à 1.00. Ce coefficient est révisé à chaque échéance annuelle du contrat d’assurance.

Dans le cadre d’un usage privé ou privé-trajet travail :

  • en l’absence de sinistre pouvant empêcher une évolution favorable, qu’il s’agisse d’un gel ou d’une majoration, le coefficient baisse de 5 %,
  • si le conducteur a été déclaré responsable d’un ou plusieurs sinistres, son coefficient est majoré de 25 % en cas de responsabilité totale, et de 12,5 % s’il est partiellement responsable du sinistre.

S’il s’agit d’un véhicule assuré dans le cadre d’un usage professionnel :

  • si l’assuré n’a déclaré aucun sinistre pouvant empêcher une évolution favorable, le coefficient diminue de 7 %,
  • si l’assuré a déclaré un ou plusieurs sinistres responsables, une majoration de 20 % est appliquée au coefficient en cas de sinistre responsable à 100 % et de 10 % en cas de responsabilité partagée.

Selon la réglementation le coefficient de réduction maximum est fixé à 0,50 (soit un bonus de 50 %). Réciproquement, le coefficient de majoration maximum ne peut dépasser 3,50 (soit 350 % de malus).

Des exceptions existent toutefois :

  • aucun malus n’est appliqué s’il s’agit d’un 1er sinistre responsable faisant suite à une période de 3 ans minimum avec un bonus de 50 %,
  • après 2 périodes annuelles consécutives d’assurance sans sinistre, le coefficient est ramené à 1.00, c‘est-à-dire sans malus ni bonus.

Ce coefficient impacte directement le prix de l’assurance auto. Plus le bonus est important, plus la prime d’assurance diminue. Inversement, plus le malus est important, plus le coût de l’assurance augmente.

Changer d’assurance ou de véhicule n’a pas d’effet sur le taux de votre bonus ou de votre malus et ne permet pas de retrouver un coefficient de base. En cas de changement d’assurance ou de voiture, le calcul de votre bonus ou malus auto se fera en fonction du précédent. Seule solution pour vous débarrasser de votre malus ou faire augmenter votre bonus : bien se comporter sur la route !

 

À lire aussi : Conduire sans assurance: quels risques et quelles sanctions ?

Calcul du bonus-malus auto en assurance

Le bonus-malus de votre assurance auto s’applique sur le tarif annuel de référence des garanties soumises au système de bonus-malus. Ledit tarif annuel de référence est fixé par l’assureur pour chaque garantie, selon les caractéristiques du risque.

Le coefficient de base est fixé à 1.00. S’il est inférieur à 1, il s’agit d’un bonus. S’il est supérieur à 1, c’est un malus. Sans accident responsable, le coefficient est réduit chaque année de 5 %. Pour bénéficier du coefficient de réduction maximal de 0,5, l’assuré doit avoir à son actif 12 années consécutives d’assurance au minimum sans sinistre responsable (9 ans s’il s’agit d’un usage professionnel).

Le calcul de l’évolution du coefficient de réduction ou de majoration à chaque échéance annuelle se fait en fonction de l’absence de sinistre ou des sinistres déclarés lors des 12 mois consécutifs d’assurance précédant de 2 mois l’échéance annuelle du contrat. Chaque accident responsable provoque une majoration de 25 % du coefficient. À chaque nouvel accident responsable, le coefficient est augmenté de 25 %, et ne peut excéder 350 %. En cas d’accident non responsable, aucun malus n’est appliqué. Si la responsabilité des conducteurs impliqués est partagée, les assureurs appliquent un malus de 12,5 % seulement.

À lire aussi : Comment remplir un constat amiable d’accident automobile ?

La Matmut vous accompagne…
Découvrez les avantages inclus dans l’assurance Auto Matmut. Grâce au Bonus Matmut, les bons conducteurs sont récompensés avec un bonus étendu jusqu'à 65 % au lieu de 50 % maximum. Avec le Bonus Booster, les jeunes conducteurs ayant atteint 15 % de bonus ont accès à une progression accélérée jusqu’à 36 %. Vous avez moins de 28 ans ? Avec le Bonus Matmut famille, vous pouvez obtenir jusqu’à 35 % de bonus si le véhicule de vos parents est assuré auprès du Groupe Matmut.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Publié en juin 2018