Menu
Accueil / Assurance Chien Chat / Conseils / Vaccin pour chien : tout savoir

Vaccin pour chien : tout savoir

Publié en avril 2021 - Mis à jour en mars 2022

Vacciner son chiot ou son chien est un acte responsable. Certaines maladies provoquent des symptômes très agressifs et douloureux, et peuvent entraîner la mort de l’animal. Protéger son chien est essentiel. Quels vaccins sont obligatoires ? Quand les réaliser ? La Matmut vous dit tout.

À quel âge doit-on vacciner un chien ?

La vaccination du chiot

La vaccination sert à protéger votre animal de maladies extrêmement virulentes et souvent mortelles, en particulier pour les chiots, très fragiles. Vous pouvez vacciner un chiot dès l’âge de sept semaines. Le vétérinaire parle alors de primo-vaccination, cela correspond à la première année de réalisation des injections.

Bon à savoir :
Si son schéma de vaccination n’est pas encore complet, évitez de sortir votre protégé dans des endroits souillés par d’autres chiens (trottoirs en ville…) ou de lui faire rencontrer des congénères non vaccinés.

Les rappels

Pour que la protection reste efficace, des rappels de vaccin du chien réguliers doivent être effectués, en principe annuellement. Dans certains cas, le vétérinaire raccourcit ou allonge le délai entre deux injections, selon les conditions de vie de votre chien.

Vous devez continuer à vacciner votre fidèle compagnon tout au long de sa vie, y compris lorsquil vieillit et devient plus fragile.

Bon à savoir :
Respectez les délais entre deux vaccins. Si le rappel n’est pas correctement effectué, le protocole initial devra être repris (deux piqures successives à quelques semaines d’intervalle).

Vaccins obligatoires pour chien

La rage est une maladie mortelle, transmissible à lhomme. Les symptômes sont dimportants troubles nerveux pour lesquels il nexiste aucun traitement. Ils conduisent systématiquement à la mort de lanimal.

En France, la vaccination des chiens contre la rage est obligatoire uniquement dans deux cas :

La France est actuellement préservée de la maladie, toutefois la vaccination est fortement recommandée. En effet, un animal non vacciné susceptible davoir été en contact avec un cas de rage devrait être euthanasié.

Bon à savoir
Pour recevoir le vaccin, le chien doit obligatoirement être identifié par puce électronique ou tatouage. Le vétérinaire vous remettra un passeport européen dès la première vaccination, il vous sera demandé pour voyager.

Vaccins non obligatoires pour chien

La maladie de Carré

La maladie de Carré est une affection très contagieuse et mortelle. Elle est peu fréquente actuellement. Votre chien doit toutefois être protégé toute sa vie contre ce virus. Il sattrape par contact avec un autre chien malade ou est ramené par le maître sur ses chaussures et vêtements.

Le chien présente rapidement des symptômes : fièvre, toux, vomissements, diarrhée et écoulements nasal et oculaire purulents. Les traitements fonctionnent rarement, la maladie progresse avec des symptômes nerveux et lissue est fatale moins dun mois après linfection. Le vaccin du chien est fortement préconisé, car très efficace.

L’hépatite contagieuse ou hépatite de Rubarth

Cette maladie est aujourdhui très rare. Due à un virus, elle se transmet par contact direct ou par lintermédiaire de matériel souillé et reste très résistante en milieu extérieur.

Le chien contaminé présente de la fièvre, une atteinte de la cornée et du foie. Cette dernière est très grave et potentiellement mortelle surtout chez le chiot, très fragile, qui peut décéder en quelques heures dune forme aiguë. Le vaccin du chien est donc très recommandé.

La parvovirose

La parvovirose est une maladie qui touche fréquemment les chiots et certaines races comme le rottweiler. Hautement contagieux, le virus est également très résistant et se transmet par contact direct avec les selles ou avec des éléments souillés.

Le chien présente des symptômes impressionnants. Victime de vomissements et de diarrhées hémorragiques, ses défenses immunitaires seffondrent. Il doit immédiatement être placé en soins intensifs et peut mourir en quelques heures. Il est recommandé de vacciner le chiot le plus tôt possible, surtout en élevage.

La leptospirose

La maladie provient de bactéries transmises par des rongeurs (rats). La contamination se fait par contact avec les urines, par morsure ou par ingestion dun animal infecté. Cest une zoonose : l’homme peut l’attraper.

Les symptômes comprennent de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, une jaunisse, des urines foncées et une atteinte du foie et des reins. Lissue peut être fatale pour le chien. Cependant, si la maladie est traitée à temps, la guérison est possible.

La vaccination est moins efficace, car la protection diminue rapidement et ne couvre pas toutes les souches de la bactérie (on en compte plus de 200 !). Les chiens les plus exposés peuvent recevoir un vaccin tous les six mois.

La toux de chenil ou parainfluenza

La toux de chenil est une trachéo-bronchite infectieuse, une maladie respiratoire très contagieuse car elle circule dans lair. Les risques sont ainsi plus élevés dans les endroits de forte concentration, comme les chenils, doù son nom.

Le symptôme principal est la toux. La maladie peut guérir delle-même ou provoquer de graves atteintes aux poumons, un traitement antibiotique simpose alors. Le vaccin est encore une fois fortement conseillé.

La leishmaniose

Maladie à vecteur, elle se répand par l’entremise d’un petit moucheron, le phlébotome, particulièrement actif dans le sud de la France. Les symptômes sont variables et peu spécifiques : fatigue, amaigrissement, etc. Difficile à identifier, la maladie peut progresser durant plusieurs mois, voire des années. Certains traitements atténuent les symptômes, mais le chien reste porteur à vie.

Un vaccin pour chiens existe depuis 2011. Associé à des produits répulsifs (colliers, pipettes), il forme une bonne protection dans les régions les plus touchées.

La piroplasmose

Maladie à vecteur, transmise par les tiques, elle progresse de manière fulgurante chaque année avec des milliers de nouveaux cas diagnostiqués. Le chien présente de la fièvre, est fatigué, ne mange plus ou très peu, ses muqueuses sont pâles et ses urines foncées. Non traitée, la maladie est fatale pour le chien.

Le vaccin contre la piroplasmose est récent, et protège surtout des formes graves. Il est à effectuer avant la saison des tiques, et doit être complété par des traitements préventifs : pipettes, colliers, sprays

Bon à savoir:
Seuls les chiens non porteurs de la maladie peuvent être vaccinés. Le vétérinaire procède donc à un dépistage systématique de la maladie.

À lire aussi : Sécuriser son logement pour son animal domestique

Quels sont les prix des vaccins pour chien ?

Les tarifs donnés sont indicatifs, et peuvent varier selon la région ou la pratique de forfaits par le vétérinaire :

  • CHP (Maladie de Carré + Hépatite de Rubarth + Parvovirose) : 50 à 55 euros ;
  • CHP + L4 (leptospirose) : 55 à 60 euros ;
  • CHP + L4 + TC (toux de chenil) : 65 à 70 euros ;
  • Le vaccin pour la rage est souvent proposé en supplément (5 à 7 euros) ;
  • Rage seule : 40 à 45 euros ;
  • Piroplasmose : 75 à 85 euros ;
  • Leishmaniose : 110 à 120 euros (incluant le test de dépistage).

La Matmut s’engage
La Formule Max' de lassurance pour chiens et chats prend en charge la consultation vaccinale annuelle de votre chien.

Comment préparer son chien pour un vaccin ?

Préparer la visite chez le vétérinaire

La vaccination doit être réalisée sur un chien en bonne santé. Signalez lors du rendez-vous tout problème que vous auriez remarqué à votre vétérinaire. Après linjection, ne prévoyez pas dactivité intense et laissez le chien au repos.

La visite vaccinale doit être une expérience positive pour votre fidèle compagnon, ou du moins ne pas être désagréable. Rassurez votre chien, tenez-le éloigné des autres animaux sur place sil est stressé et noubliez pas de le féliciter après la visite avec quelques friandises.

Bon à savoir
La consultation vaccinale annuelle permet aussi au vétérinaire d’ausculter votre animal et de s’assurer qu’il est en bonne santé.

Calendrier vaccinal

Attention, seul un vétérinaire peut fixer le calendrier de vaccination de votre chien et regrouper ses vaccinations.

  • CHP (Maladie de Carré + Hépatite de Rubarth + parvovirose) : primo-vaccination dès 8 semaines, rappel 4 à 6 semaines plus tard, puis rappel annuel ;
  • Leptospirose : primo-vaccination dès 12 semaines, rappel 3 à 4 semaines plus tard, puis rappel annuel ;
  • Toux de chenil : primo-vaccination dès 7 semaines, rappel 3 à 4 semaines plus tard, puis rappel annuel ou semestriel ;
  • Rage : une injection dès 12 semaines, premier rappel un an plus tard, puis tous les 3 ans ;
  • Piroplasmose : primo-vaccination dès 5 mois, rappel 3 à 4 semaines plus tard, puis rappel annuel ou semestriel selon la zone géographique ;
  • Leishmaniose : après dépistage, primo-vaccination dès 6 mois en 3 injections espacées de 3 semaines, rappel annuel.

Y a-t-il des risques liés à la vaccination du chien ?

Les effets indésirables graves des vaccins pour chiens, les chocs allergiques, sont extrêmement rares. Cela ne doit donc pas vous inquiéter.

Les effets secondaires les plus fréquents sont bénins. Une petite fatigue passagère, de deux ou trois jours, rend le chien moins actif qu’à laccoutumée, mais il retrouve rapidement son énergie. Il peut aussi ressentir une légère douleur, transitoire, à lendroit de linjection, ou présenter une réaction locale (rougeur, nodule). Elle se résorbe en quelques jours et ne demande en général aucune intervention.

Soyez rassuré, les vétérinaires adaptent le protocole de vaccination des chiens au vôtre en étudiant son mode de vie, et en suivant les préconisations des laboratoires.

La Matmut s’engage
Pour votre sérénité, la Matmut vous propose une assurance chien parfaitement adaptée à vos besoins.

La Matmut vous accompagne

Protégez votre compagnon à quatre pattes et diminuez vos dépenses vétérinaires avec notre d'assurance santé animale pour chiens.

Devis en ligne