Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Qu'est-ce qu'un aidant familial et quel est son rôle ?

Qu'est-ce qu'un aidant familial et quel est son rôle ?

Publié en avril 2020

En France, on compte environ 11 millions de proches aidants apportant leur soutien à un proche en perte d'autonomie ou confronté à un handicap spécifique. Qui sont ces aidants ? Quelles sont leurs missions et peut-on être rémunéré pour ce type de poste ? Toutes les réponses à vos questions sur ce rôle particulier.

Aidant familial ou proche aidant : définition 

Selon la loi du 28 décembre 2015 sur l’Adaptation de la Société au Vieillissement, l’aidant est « toute personne qui intervient de manière régulière et fréquente à titre non-professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne » d’une personne dépendante. Le terme « aidant familial » désigne la personne qui apporte son soutien à une personne dépendante, qu’elle soit âgée ou non. Par définition, l’aidant familial est donc un proche, issu de la même famille, qui apporte son soutien à une personne dépendante.

À lire aussi : Cinq chiffres clés à connaître sur les aidants en France

Quelles sont les missions du proche aidant ?

Le proche aidant effectue des tâches du quotidien qui sont devenues difficiles voire impossibles à réaliser pour les personnes dépendantes. Le proche aidant peut donc avoir la charge de :

  • Gestes de la vie quotidienne comme habiller la personne, la changer, ou faire sa toilette,
  • L’entretien du logement et de l’extérieur : ménage, repassage, lessive, petits travaux d’entretien, jardinage, etc.
  • Courses : alimentaires, médicales, etc.
  • La gestion de l’administratif et des finances de la personne aidée : établir des chèques, payer les factures, etc.
  • L’accompagnement à l’extérieur du logement : rendez-vous médicaux, ou à des activités spécifiques, etc.
  • La coordination des soins entre différents intervenants médicaux : kinésithérapeutes, infirmiers, médecins, etc.
  • La surveillance nocturne.

Dans de nombreux cas, être proche aidant signifie également soutenir financièrement la personne dépendante. Les frais à prévoir en tant qu’aidant familial sont principalement les frais de déplacement, d’aménagement du domicile et d’achat de médicaments non-remboursés.

À lire aussi : Hospitalisation à domicile : conditions et prise en charge

Comment devenir proche aidant ?

Tout le monde peut devenir aidant familial puisqu’aucune formation spécifique n’est nécessaire pour exercer. Toutefois, il est possible de se former grâce à des modules spécifiques proposés notamment par l’association française des aidants. Certaines de ces formations peuvent s’effectuer en ligne. Elles permettent aux aidants de mieux trouver leur place, et d’appréhender de façon plus sereine leur rôle.

Quid de la rémunération ?

Pour ce qui est de la rémunération, il existe différents cas selon le lien de parenté entre l’aidant et l’aidé.

Rémunération d’un proche aidant

Enfant, frère, sœur, neveu ou nièce d’une personne dépendante peuvent obtenir le statut d’aidant familial et profiter d’une rémunération. Il faut cependant suivre quelques règles obligatoires :

  • inscrire la personne dépendante comme employeur auprès de l’URSSAF. Quelques jours après l’inscription, la personne reçoit son numéro d’immatriculation, son identifiant et son mot de passe utiles pour effectuer les déclarations mensuelles.
  • se déclarer en tant qu’aidant familial salarié. Cette démarche constitue une déclaration d’embauche.

Dédommagement du proche aidant

Les époux, concubins, partenaires de PACS se doivent assistance mutuelle, selon la loi et ne reçoivent en toute logique pas de rémunération. Cependant ils peuvent bénéficier d’un dédommagement pour aidant familial, dont le montant est défini par les pouvoirs publics. Il s’élève au maximum à 85 % du SMIC horaire sur la base de 35h par semaine. Pour en profiter, il faut adresser un courrier au Conseil général du département de villégiature – courrier dans lequel figurent les noms de l’aidant et de l’aidé, ainsi que leur lien de parenté.

Bon à savoir
Le salaire perçu en tant que proche aidant est cumulable avec le RSA. Le montant de ce dernier est toutefois recalculé en fonction du salaire perçu – sauf si l’aidant familial s’occupe de son enfant handicapé. Dans ce cas, le salaire d’aidant n’entre pas en compte dans le calcul du RSA.

À lire aussi : Quelles sont les aides destinées aux aidants familiaux ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Profitez d’une couverture santé adaptée à votre situation et à celle de vos proches. En optant pour la Mutuelle Ociane Matmut, vous modulez votre contrat d’assurance santé selon vos besoins.

Devis santé en ligne

Qu’est-ce que le répit de l’aidant ?

À lire aussi : 

Qu’est-ce que le répit de l’aidant ?

Tout savoir sur le droit au répit et la reconnaissance du statut de « proche aidant »