Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Qu'est-ce qu'un médicament prescrit en DCI ?

Qu'est-ce qu'un médicament prescrit en DCI ?

Publié en mars 2019

Depuis le 1er janvier 2015, et l’entrée en vigueur de l’article L5121-1-2, tous les médicaments doivent être prescrits en DCI, soit Dénomination Commune Internationale. Qu’est-ce que ça veut dire et à quoi cette nouvelle dénomination sert-elle ?

Prescription en DCI : de quoi parle-t-on ?

La dénomination commune internationale (DCI) désigne le nom scientifique d’un médicament correspondant au principe actif qui le compose. Cette dénomination est la même dans tous les pays membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit 191 pays sur 197 états reconnus par l’ONU. La DCI d’un médicament apparaît sur les ordonnances délivrées par les praticiens et sur la boîte du médicament en question.

Bon à savoir 

Si la prescription en DCI était obligatoire depuis 2009 pour les médicaments génériques, l’obligation s’étend à tous les médicaments en circulation depuis le 1er janvier 2015. 

 

À lire aussi : Tout savoir sur les médicaments génériques

Une initiative de l’Organisation mondiale de la santé

La DCI a été instaurée par l’Organisation mondiale de la santé pour unifier les appellations des médicaments dans tous les pays du monde. De cette façon, même à l’étranger une ordonnance en DCI est lisible par les locaux puisque le même nom du médicament est basé sur le principe actif, et non plus sur une marque en particulier. Cette décision d’universalité des médicaments vient à un moment où l’automédication prend de plus en plus d’ampleur. Parler en DCI permet ainsi d’éviter les surdosages de certaines molécules. Par ailleurs, la DCI est aussi un moyen de contrer les stratégies publicitaires des laboratoires pharmaceutiques et d’encourager la prescription de médicaments génériques – moins coûteux et tout aussi efficaces.

 

Chiffre-clé

À une DCI peut correspondre plus de 100 marques différentes de médicaments sur le marché.

 

À lire aussi : Automédication : règles pour ne pas se mettre en danger ?

  

Ordonnance en DCI : quelle est la marche à suivre pour les professionnels de la santé

Au moment d’établir l’ordonnance à son patient, le praticien doit indiquer le principe actif qu’il prescrit en utilisant la dénomination commune internationale. À la prescription, s’ajoutent le dosage, la voie d’administration ainsi que la forme pharmaceutique du médicament. Une fois en possession de l’ordonnance en DCI, le pharmacien peut choisir le produit, en se rapportant à la dénomination commune internationale du médicament, à condition qu’il soit le plus adapté aux besoins du patient. Opter pour un traitement au détriment d’un autre n’a pas d’incidence, s’ils ont la même DCI.

Bon à savoir

Dans certains cas, les mentions « ne pas substituer » ou « non substituable » annotées par le médecin sur l’ordonnance empêchent le pharmacien de préférer un médicament plutôt qu’un autre. C’est le cas notamment des médicaments anticoagulants ou des antiépileptiques, entre autres. Cela peut également se produire si le patient est allergique à un excipient en particulier.

La Matmut vous accompagne

Avec la Mutuelle Ociane Matmut, les médicaments SMR importants sont remboursés à 100 % dans toutes les formules. Les médicaments SMR modérés et faibles sont remboursés à 100 % dans les formules Évolution. Il suffit de choisir ce qu'il vous faut.

Devis santé en ligne