Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Les objets connectés pour contrôler sa santé

Les objets connectés pour contrôler sa santé

Publié en février 2019

Bracelets, balances et même brosses à dents : de nombreux objets du quotidien peuvent être connectés et ainsi surveiller l’état de santé d’une personne. Comment ça marche et quelle est la prise en charge de ces objets connectés au service de la santé ?

Objets connectés santé : de quoi parle-t-on ? 

Les objets connectés sont des objets électroniques qui envoient des données vers un objet informatique (ordinateur, serveur, smartphone, etc.) et en reçoivent en retour. Ils ont pour but d’améliorer le quotidien de leurs utilisateurs. Les objets connectés sont présents dans de nombreux secteurs, comme le sport, le travail, le loisir ou la santé. Dans le cadre de la santé, les données envoyées par l’objet connecté sont analysées et permettent de surveiller la santé et le bien-être d’une personne.

Les objets connectés sont-ils vraiment utiles pour la santé ?

Les objets connectés ne sont pas limités aux commandes à distance de la maison. Ils contribuent aussi à une meilleure santé de ceux qui les utilisent. Les objets connectés pour la santé peuvent prendre diverses formes (capteurs, montres, bracelets, brosses à dents) et avoir divers rôles.

Prévenir les risques et améliorer le comportement des patients envers leur santé

Les objets connectés au service de la santé collectent différentes données médicales en fonction du besoin du patient. Ces données servent à ajuster le comportement du patient  et ainsi prévenir les risques éventuels pour sa santé. Il peut s’agir par exemple, d’un tensiomètre qui mesure la tension du patient en temps réel et le prévient en cas d’hypertension ; ou d’un glucomètre qui mesure le taux de glucose et l’évolution de la glycémie du patient.

Surveiller et assister les patients les plus fragiles

Dans certains cas, les objets connectés peuvent apporter une assistance parfois vitale. C’est le cas, par exemple, des systèmes de télésurveillance installés chez les personnes âgées. En cas de chute, ces personnes peuvent alerter un proche ou les secours grâce à leur bracelet connecté.

Assurer un meilleur suivi médical

La santé connectée peut aussi être un avantage pour le suivi médical des patients et la télémédecine. En effet, les données peuvent être envoyées directement au médecin en charge du patient. Le médecin peut ainsi vérifier en temps réel l’état de santé de son patient et adapter son traitement.

A lire aussi :
La téléconsultation : comment ça marche ?

Les objets connectés au service de la santé sont-ils pris en charge par l’Assurance Maladie ?

Si, en France, le marché des objets connectés pour la santé se développe rapidement, peu nombreux sont ces objets qui bénéficient d’un remboursement partiel voire total au moment de l’achat, de la part de la Sécurité sociale ou des mutuelles. Pour être pris en charge par l’Assurance Maladie, un objet connecté doit être prescrit par un médecin et figurer sur la liste des produits et prestations remboursables (LPP). Autre prérequis, la conformité à la réglementation européenne doit être avérée et indiquée par la mention « CE ». Parmi les principaux objets connectés pour la santé qui sont pris en charge par l’Assurance Maladie, on retrouve :

  • Les lecteurs de glycémie ;
  • Les stylos injecteurs ;
  • Les appareils de mesure de la coagulation ;
  • Les appareillages de ventilation à pression positive continue.

Toutefois, au vu de l’avancée technologique et des besoins en objets connectés pour la santé, la prise en charge pourrait évoluer rapidement.

A lire aussi : Comment réduire ses frais de santé ?

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES CONSEILS

La Matmut vous accompagne…

La Mutuelle Ociane Matmut met à votre disposition des services en ligne pour vous accompagner au quotidien dans vos démarches santé.

Devis santé en ligne

Téléconsultatation

A lire aussi

La téléconsultation, comment ça marche ?

En juin 2018, les conditions d’application, de prise en charge et de règlement de la téléconsultation ont été définies, suivies d’une généralisation du dispositif dès le mois de septembre. Ces consultations à distance visent à simplifier l’accès aux soins pour un plus grand nombre de personnes. Le point complet sur le fonctionnement de la téléconsultation, avec la Matmut.