Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment adapter un logement au vieillissement ?

Comment adapter un logement au vieillissement ?

Publié en mars 2019

Les risques de chuter chez soi augmentent avec les années qui passent. Pour préserver l’indépendance des personnes âgées et assurer leur sécurité, il faut penser à anticiper et revoir l’aménagement des domiciles. Toutes les pièces de la maison sont concernées : voici nos conseils pour adapter un logement à son vieillissement.

1. Prévenir les chutes

Une personne sur trois de plus de 65 ans tombe au moins une fois par an*. De simples aménagements et désencombrements limitent les risques de tomber pour les personnes les plus vulnérables, comme :

  • Enlever les tapis, les fixer avec du scotch double-face ou les choisir avec des semelles antidérapantes ;
  • Désencombrer les lieux de passage comme les couloirs ou les escaliers ;
  • Fixer au mur les fils électriques et ne jamais les laisser en travers d’un passage ;
  • Multiplier les points lumineux dans les zones d’ombre ;
  • Installer un siège montant dans les habitations à étage pour éviter les chutes dans les escaliers.

Enfin, installer des barres d’appui au mur là où il n’y a pas de meubles sur lesquels se reposer est aussi une modification utile pour adapter un logement au vieillissement de ses occupants.

2. Revoir l’aménagement de la cuisine et le rangement des ustensiles

La cuisine est une pièce où le danger se trouve principalement du côté des plaques. On oublie qu’elles fonctionnent, on met la main dessus et on se brûle. L’idéal ici est d’avoir un témoin lumineux indiquant si oui ou non la plaque fonctionne. D’autres aménagements peuvent sécuriser une cuisine comme placer les appareils électroménagers à hauteur d’homme et les choisir avec une ouverture frontale. Les meubles doivent être rangés avec :

  • les ustensiles les plus utilisés facilement accessibles ;
  • les ustensiles les plus lourds dans les meubles du bas.

3. Sécuriser les salles d’eau et les WC

Le risque majeur dans une salle de bains est de glisser en entrant dans une baignoire. Installer des tapis antidérapants au fond permet de prévenir les mauvaises glissades. La même chose peut être effectuée dans la douche. Selon l’état de la personne, des travaux importants peuvent être envisagés comme remplacer une baignoire par une douche italienne. Un siège pliable peut être posé pour que les personnes ne se fatiguent pas trop.

Il faut également penser à vérifier la hauteur des lavabos et des WC. Dans l’idéal, il faut qu’ils permettent aux personnes de se baisser le moins possible. Des travaux peuvent être réalisés pour les placer plus haut. La solution alternative est d’installer des barres d’appui permettant aux personnes de se redresser plus facilement.

4. Utiliser la téléassistance et la domotique

La téléassistance permet aux personnes âgées de vivre dans leur logement plus sereinement, et ce particulièrement quand elles sont seules. Pour en bénéficier, il faut installer un équipement dans le logement. Le portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches indique qu’il faut :

  • un médaillon ou une montre au poignet du ou des personne(s) doté(e) d’un émetteur-récepteur relié à une centrale d’assistance ;
  • un système de micro haut-parleur permettant aux occupants du logement de parler à distance avec le téléopérateur.

En cas de chute par exemple, la personne doit simplement donner l’alerte en appuyant sur son accessoire.

L’usage de la domotique facilite le maintien à domicile des personnes vieillissantes. C’est une solution permettant de gérer à distance l’ouverture/fermeture de portes ou de volets, d’allumer/éteindre le chauffage, etc. Les dispositifs de domotique sécurisent la maison car ils évitent aux personnes de se déplacer et de chuter.

Le saviez-vous ?

Des aides financières et techniques existent pour réaliser des travaux visant à adapter un logement aux besoins des personnes âgées.

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne et propose un service de télésurveillance à domicile en complément de ses formules d’assurance Habitation.

Devis en ligne

quelles sont les principales causes d'un incendie domestique

À lire aussi :

Quelles sont les principales causes d'un incendie domestique ?

En France, chaque année, plus de 200 000 incendies domestiques se déclarent, ce qui représente une intervention des pompiers toutes les 2 minutes. Ces incendies causent plus de 800 décès et 15 000 blessés par an. Souvent, cela pourrait être évité si les principales causes de ces incendies domestiques étaient connues de tous.

*Source : Ameli