Annuler
Menu
Accueil / Assurance NVEI / Conseils / Trottinette électrique : 10 conseils pour optimiser sa batterie

Trottinette électrique : comment optimiser sa batterie ?

Publié en juin 2021 - Mis à jour en juin 2022

La batterie, c’est le cœur de votre trottinette. Mais comme tous les dispositifs rechargeables, elle perd en efficacité au fur et à mesure des usages. Il est pourtant possible de prolonger sa durée de vie, moyennant quelques précautions..

Trottinette électrique : optimiser la durée de vie de sa batterie

Préserver le potentiel de sa batterie, c’est possible ! C’est même plutôt simple si vous adoptez quelques réflexes vertueux, tant en termes de conduite que d’entretien ou de recharge de la trottinette électrique.

Choisir une trottinette adaptée

Pour ne pas "maltraiter" sa batterie et l’user prématurément, il convient d’abord de choisir un engin adapté à votre gabarit et à vos usages. Autrement dit, une trottinette dont la puissance peut supporter votre poids, les distances à parcourir et la nature de vos trajets (chemins plats, côtes, terrains difficiles…).

Différents modèles s’offrent à vous :

  • Le moteur de 250 watts : de faible puissance, il est conseillé pour les trajets de courtes distances (domicile/gare, achats de proximité, etc.), les terrains plats et les petits gabarits… sa charge maximale d’excédant pas les 65 kg.
  • Le moteur de 350 watts : plus puissant, il convient aux zones urbaines présentant de faibles pentes. Il supporte 75 kg de charge.
  • Le moteur de 500 watts : l’idéal pour parcourir de longues distances et monter les pentes 10 à 18 % d’inclinaison. Il tolère par ailleurs un poids relativement élevé : 90 kg.

Vérifier la pression des pneus

Si votre trottinette électrique est équipée de pneumatiques gonflables, vérifiez la pression des pneus. En effet, quand la pression d'air est trop faible, les pneus deviennent plus élastiques et offrent moins d’adhérence, ce qui affecte l'accélération, la vitesse et l'autonomie.

Si vous utilisez votre trottinette au quotidien, il est conseillé de contrôler la pression des pneus tous les 10 jours.

Adopter une conduite fluide

Votre manière de conduire impacte fortement la durée de vie de la batterie de votre trottinette électrique. Piloter de façon nerveuse, en multipliant les coups d’accélérateur, les freinages brutaux, les redémarrages intempestifs, sollicite abusivement votre moteur… et cela impacte l'autonomie de la trottinette électrique.

Une fois que vous connaissez votre trajet, veillez à piloter avec fluidité : vous épargnerez votre batterie et votre sécurité n’en sera que plus grande.

À lire aussi : Circuler en trottinette électrique : quelle réglementation ?

Éviter les chocs

Les batteries au lithium, qui équipent la plupart des trottinettes électriques, détestent les chocs. À répétition, ils peuvent la rendre instable, voire inutilisable. Vous devriez donc, de préférence, piloter votre engin en évitant les terrains trop irréguliers et les comportements casse-cous (saut de trottoirs ou margelles, descente d'escaliers, etc.).

Entretenir régulièrement sa trottinette

Pour bien fonctionner, votre trottinette électrique doit être entretenue. Pensez à l’inspecter régulièrement pour vérifier que rien ne gêne les roues et la colonne de direction car toute entrave génère une surconsommation de la batterie.

Il est aussi conseillé de décrasser sa batterie tous les 3 mois. Comment procéder ? Retirez la batterie de l’appareil et nettoyez-la avec un chiffon sec (l’eau et l’électricité, comme vous le savez, ne font pas bon ménage).

Bien entreposer sa trottinette

Prendre soin de sa batterie, c’est aussi la tenir éloignée des températures extrêmes. Car le lithium supporte mal d’être exposé durablement au-delà des 30° et sous la barre des 0 °C. Mieux vaut donc ne pas laisser votre trottinette en plein soleil l’été ou à l’extérieur durant l’hiver. Pour ne pas l’endommager, il est recommandé de la ranger dans un lieu sec et tempéré.

Respecter le temps de charge recommandé

L’une des causes les plus fréquentes de la dégradation de l'autonomie des trottinette électrique est le non-respect des règles de rechargement de la batterie. Afin de préserver votre appareil, adoptez les bons réflexes :

  • Lorsque vous recevez votre trottinette, la batterie est livrée avec une charge d’usine d’environ 60% de sa capacité totale : mettez-la en charge jusqu'à 100% avant sa première utilisation ;
  • Évitez de vider complètement votre batterie : celle-ci doit être toujours chargée à minima (20 à 30%) pour éviter l’accumulation des ions sulfates, qui entraîne une dégradation prématurée ;
  • Prenez pour habitude de recharger votre batterie après chaque utilisation : vous optimiserez ainsi sa durée de vie.

Débrancher le chargeur après chaque recharge

Veillez à débrancher votre chargeur après chaque cycle, pour éviter les courts-circuits et surtensions.

Par ailleurs, afin d’optimiser la durée de vie de votre batterie, il est préférable d’attendre son refroidissement complet avant toute recharge.

À lire également : Comment entretenir sa trottinette électrique ?

Nouvelles mobilités : la Matmut vous accompagne

Comme tous les NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels), la trottinette électrique présente des risques importants : ses usagers sont considérés comme "fragiles". Et pour cause, ils sont exposés directement aux chutes, collisions, etc. Être bien assuré est plus qu'une obligation : c'est essentiel.

Pour couvrir les propriétaires de NVEI, la Matmut propose l’offre 2R Mobilité, avec, au choix :

  • La formule minimale Tiers : idéale pour les petits budgets, elle inclut la garantie corporelle du conducteur et propose, en option, une garantie Équipements de protection ;
  • La formule Dommages Collision : plus complète, elle couvre aussi les dommages causés à l’engin en cas d’accident. Pour y souscrire, vous devez déjà faire partie des utilisateurs expérimentés, qui roulent en NVEI depuis au moins deux ans.

La Matmut vous accompagne