Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Apnée du sommeil : qu’est-ce que c’est, comment la reconnaître et la traiter ?

Apnée du sommeil : qu’est-ce que c’est, comment la reconnaître et la traiter ?

Publié en avril 2019

Le trouble de l’apnée du sommeil est également appelé « syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil » ou SAHOS. Sous-diagnostiquée, cette maladie augmente les risques de problèmes cardiovasculaires quand elle n’est pas traitée. Le point sur la définition de l’apnée du sommeil, comment reconnaître les symptômes et quels sont les traitements existants.

L’apnée du sommeil : des pauses respiratoires fréquentes

Lorsqu’une personne est touchée par le syndrome de l’apnée du sommeil, elle s’arrête de respirer complètement pendant 10 à 30 secondes, voire plus parfois. Ces pauses respiratoires se produisent plusieurs fois en une heure de sommeil. Elles sont dues à une obstruction totale ou partielle des conduits respiratoires empêchant l’air de passer correctement. Ce phénomène fait vibrer les structures de la gorge entraînant des ronflements. L’air manquant, un système d’alerte se déclenche dans le cerveau. La personne connaît alors un micro-réveil lui permettant de reprendre sa respiration. Son sommeil est perturbé plusieurs fois par nuit : il n’est plus réparateur. S’il n’est pas traité, ce trouble peut entraîner une augmentation des risques de complications cardiovasculaires importants.

Comment reconnaître l’apnée du sommeil ?

Il est difficile de se rendre compte que l’on est victime d’apnée du sommeil. Les personnes en couple sont généralement aidées par leur conjoint(e) qui, réveillé(e) par les ronflements, remarque les pauses respiratoires. Toutefois, certains signes peuvent alerter.

Les principaux symptômes de l’apnée du sommeil à reconnaître sont :

  • un réveil avec le sentiment d’être mal reposé(e) ;
  • des phases de somnolence régulièrement en journée ;
  • une capacité de concentration difficile ;
  • des troubles de la mémoire et de l’humeur ;
  • un besoin d’uriner plusieurs fois par nuit ;
  • des troubles de la libido.

Une consultation médicale parfois complétée par un examen otorhinolaryngologique est une première étape pour diagnostiquer l’apnée du sommeil. S’il est suspecté, le médecin demande un avis spécialisé et des examens complémentaires, dont un bilan du sommeil.

 Est-il possible de traiter l’apnée du sommeil ?

Oui et il existe plusieurs traitements pour l’apnée du sommeil :

  • prendre des mesures hygiéno-diététiques (perdre du poids, arrêter l’alcool, le tabac, les drogues et anxiolytiques et modifier sa position pour dormir) ;
  • suivre un traitement par ventilation nocturne en utilisant un appareil envoyant de l’air dans les voies respiratoires pendant la nuit ;
  • porter une orthèse buccale amovible. Cette solution mécanique permet d’augmenter l’espace entre la base de la langue et le pharynx. L’appareil utilisé doit être sur mesure et porté toutes les nuits.


Si aucune des méthodes citées précédemment n’est efficace, une prise en charge chirurgicale peut être proposée et réalisée. Il s’agit surtout d’intervenir dans des cas particuliers où des anomalies anatomiques de la sphère ORL ou maxillofaciale sont constatées.

RETOUR À LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Besoin d'un avis médical ? Avec la Mutuelle Ociane Matmut bénéficiez des conseils d'un médecin 7j/7, 24h/24 où que vous soyez, avec le service Medaviz.

Devis santé en ligne

Quels sont les différents troubles du sommeil ?

À lire aussi :

Quels sont les différents troubles du sommeil ?

Les exemples sont nombreux. Tour d’horizon des principaux troubles du sommeil, leurs causes et leurs conséquences chez les individus concernés.