Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Hyperthyroïdie et hypothyroïdie : quelles différences ?

Hyperthyroïdie et hypothyroïdie : quelles différences ?

Publié en Décembre 2019

Si votre thyroïde, une glande située à la base de votre cou, sécrète trop ou, au contraire, pas assez d’hormones, vous souffrez sans doute d’hyperthyroïdie ou d’hypothyroïdie. Des pathologies qui touchent, respectivement 1 à 2 % de la population et de 3 à 10 % des Français. Loin d’être anodin, donc. Mais quelles sont les différences entre hyperthyroïdie et hypothyroïdie ? Quels sont leurs symptômes et surtout leurs traitements ? Les réponses de la Matmut.

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie ?

Pour connaître les différences entre l’hyperthyroïdie et hypothyroïdie, il convient de se pencher sur les particularités de ces deux pathologies de la thyroïde, cette glande située à la base du cou, sous la pomme d’Adam, prenant la forme d’un papillon.

L’hyperthyroïdie désigne une production anormalement élevée d’hormones dans le sang, provenant de la thyroïde. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’un gonflement de la fameuse glande.

L’hyperthyroïdie, moins courante que l’hypothyroïdie, peut toucher tout le monde, des enfants aux personnes âgées. Pour autant, elle concerne généralement les adultes entre 20 et 40 ans, et plus particulièrement les femmes entre 30 et 40 ans.

Symptômes de l’hyperthyroïdie

Si elle est légère, l’hyperthyroïdie peut passer inaperçue. Mais le principal symptôme de cette pathologie se traduit par une accélération des palpitations cardiaques et une hausse du rythme pouvant atteindre les 100 battements par minute et au repos. C’est pourquoi il est primordial de ne pas négliger la situation si vous êtes concerné : l’hyperthyroïdie peut mettre en lumière un réel trouble cardiaque. Parmi les autres symptômes potentiels annonciateurs d’une hyperthyroïdie, on retrouve également :

  • des difficultés à respirer (souffle court),
  • une transpiration abondante,
  • des bouffées de chaleur,
  • des troubles du sommeil,
  • une grande nervosité ou des sautes d’humeur fréquentes,
  • une faiblesse musculaire,
  • la formation d’un goitre à la base du cou,
  • de légers tremblements des mains,
  • une modification du cycle menstruel,
  • une perte de poids malgré un appétit normal, etc.

À lire aussi : Comment lutter contre la transpiration excessive ?

Traitement de l’hyperthyroïdie

Plusieurs solutions existent pour soigner efficacement l’hyperthyroïdie. Dans tous les cas de figure, il est impératif de consulter votre médecin traitant dès les premiers symptômes. Il pourra notamment vous prescrire des médicaments antithyroïdiens, comme le propylthiouracile ou méthimazole. Ces solutions permettent de stopper la production des hormones thyroïdiennes. Le traitement se prend sur une période assez longue, durant un an et demi. Généralement, le taux d’hormones redevient normal après 2 à 4 mois.

Autre possibilité pour lutter contre l’hyperthyroïdie : un traitement à l’iode radioactif, à un taux très faible, bien évidemment. Cela a pour effet de détruire une partie des cellules de la thyroïde, entraînant la baisse de la production d’hormones. Le surplus d’iode radioactif est éliminé par votre organisme très rapidement et sans danger. Ce traitement dure environ 3 à 6 mois et ne nécessite dans 9 cas sur 10 qu’une seule dose d’iode.

Enfin, dans de cas très rares, l’ablation partielle voire totale de la thyroïde via chirurgie peut être envisagée.

À lire aussi : Comment prévenir les problèmes de thyroïde ?

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

Pour continuer de comprendre les différences entre l’hyperthyroïdie et hypothyroïdie, analysons les caractéristiques de la seconde pathologie. L’hypothyroïdie, à l’inverse de l’hyper, correspond à un arrêt du bon fonctionnement de la glande thyroïdienne qui ne sécrète pas suffisamment d’hormones. Il est à noter que cette pathologie est plus fréquente que la première détaillée précédemment. Là encore, on constate que les femmes sont plus fréquemment concernées que les hommes.

Symptômes de l’hypothyroïdie

Le principal symptôme de l’hypothyroïdie reste un ralentissement général de votre organisme qui se traduit généralement par une grande fatigue physique et psychologique, ainsi que par des troubles de la concentration et de la mémoire. Outre cette baisse d’énergie, parmi les autres symptômes liés à cette pathologie, on peut également citer :

  • une prise de poids malgré un appétit faible,
  • un ralentissement du rythme cardiaque, un essoufflement,
  • une irritabilité, voire un état dépressif,
  • des raideurs musculaires et des douleurs articulaires,
  • la formation d’un goitre à la base du cou,
  • une hausse du taux de cholestérol dans le sang,
  • un risque d’infertilité,
  • des cycles menstruels irréguliers, voire parfois absents,
  • un gonflement du visage et des yeux, etc.

Si vous souffrez de l’un ou plusieurs de ces symptômes, ne perdez pas de temps et allez consulter rapidement votre médecin traitant.

Traitement de l’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie fait partie de ces maladies qui, malheureusement, ne se guérissent pas mais qui demandent un contrôle régulier à l’aide d’un traitement à vie. Cela implique la prise, au quotidien, d’hormones thyroïdiennes de synthèse qui permettront de compenser le dysfonctionnement de votre thyroïde et, surtout, à votre organisme de retrouver un fonctionnement normal. Le métabolisme est rétabli au bout de quelques semaines de traitement.

En parallèle, vous devrez réaliser des tests sanguins quelques mois après le début du traitement puis tous les ans. Ces examens du sang permettront notamment de s’assurer que la dose d’hormones de synthèse prescrite convient toujours suffisamment. En effet, les besoins peuvent varier, évoluer en fonction de l’âge, de la maladie ou encore en cas de grossesse.

À lire aussi : Comment lire les résultats d'une prise de sang ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Vous avez plus de 55 ans ? Découvrez la formule santé senior proposée par la Mutuelle Ociane Matmut et tous ses avantages comme des remboursements renforcés pour les lunettes, le dentaire et les prothèses auditives.

Devis santé en ligne

Le diabète : définition, symptômes, traitements, prise en charge par la Sécurité sociale

À lire aussi :

Le diabète : définition, symptômes, traitement, prise en charge par la Sécurité sociale

Tout ce qu'il faut savoir sur le diabète