Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Comment utiliser les huiles essentielles sans danger ?

Comment utiliser les huiles essentielles sans danger ?

Publié en Octobre 2019

Utilisées en médecine douce, les huiles essentielles peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé, à condition de les utiliser avec précaution. Comment profiter des bienfaits des huiles essentielles sans danger ? Quels sont les risques pour les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées ? Le point sur ces questions et sur les règles à respecter.

Utiliser des huiles essentielles : les précautions à prendre

Contre les insomnies, les allergies ou encore les douleurs musculaires, l’aromathérapie recèle de nombreuses vertus thérapeutiques. Le respect de certaines règles simples vous permettra d’utiliser les huiles essentielles sans danger.

  • Conformez-vous aux dosages prescrits
    À trop forte dose, les huiles essentielles peuvent provoquer une irritation cutanée, des démangeaisons, une intoxication ou encore une irritation des voies respiratoires. Certaines essences doivent impérativement être diluées (dans une huile végétale par exemple), tandis que pour d’autres, quelques gouttes suffisent pour obtenir des résultats. Si vous ne constatez aucun effet, n’augmentez pas les doses ou la durée d’utilisation sans avis médical.
  • Respectez les voies d’utilisation indiquées
    Par voie orale, cutanée ou par inhalation : toutes les huiles essentielles ne s’utilisent pas de la même façon. Vérifiez le mode d’emploi avant usage, et demandez confirmation à votre médecin en cas de doute.
  • Évitez le contact avec les muqueuses
    Les huiles essentielles ne doivent jamais entrer en contact avec les yeux, le contour des yeux les oreilles, le nez ou les organes génitaux. Si c’est le cas, n’utilisez pas d’eau pour nettoyer, car elle n’est pas miscible avec l’huile. Utilisez plutôt une huile végétale, et consultez votre médecin si une douleur, une rougeur ou une démangeaison apparait.
  • Interactions avec d’autres médicaments
    Si vous êtes sous traitement médical, assurez-vous que la prise de vos médicaments est compatible avec l’utilisation d’huiles essentielles. En cas de doute, votre médecin traitant ou votre pharmacien pourra vous renseigner.
  • Attention aux réactions indésirables
    Certaines huiles essentielles contiennent des éléments allergènes. Avant d’utiliser une nouvelle essence, pensez à faire un test allergique. D’autres huiles peuvent provoquer une photosensibilité (une sensibilité accrue à la lumière du soleil). Dans ce cas, évitez de vous exposer directement pendant une durée minimum de 8 h.

Bon à savoir 
La bonne conservation de vos huiles essentielles est aussi importante pour préserver leurs vertus et leur qualité. Conservez-les à l’abri de la lumière et des écarts de température, et ne les utilisez pas au-delà de 2 ans après ouverture. Ces huiles étant très volatiles, pensez à bien refermer le flacon pour éviter leur évaporation.

À lire aussi : Qu’est-ce que les médecines douces ?

 

Huiles essentielles : femmes enceintes, enfants, quels sont les risques ?

Pour les enfants, les femmes allaitantes et les femmes enceintes, les huiles essentielles peuvent représenter un danger. Respecter les dosages et les contre-indications est alors indispensable.

  •  Les risques en cas de grossesse et d’allaitement
    Les actifs présents dans les huiles essentielles peuvent avoir des effets nocifs sur le fœtus et sur le lait maternel. Sans autorisation médicale, l’usage de ces essences est interdit avant le début du 4e mois de grossesse. Après le 4e mois, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent peuvent les utiliser à condition de respecter les dosages et interdictions précisés sur le flacon, ou sur la notice qui l’accompagne. En l’absence d’information, là encore, c’est l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien qui prévaut.
  • Les risques pour les enfants
    L’usage d’huiles essentielles par voie orale est fortement déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans, sauf sur prescription médicale. Elle est contre-indiquée chez les enfants de moins de 3 ans.
  • Personnes âgées, asthmatiques ou épileptiques
    La prise par voies cutanées et respiratoires est à privilégier chez les personnes fragiles. Là encore, il est conseillé de se renseigner selon votre cas, pour utiliser vos huiles essentielles sans danger.

À lire aussi : Médecine alternative : quelle prise en charge ?

Les huiles essentielles peuvent avoir de nombreux bienfaits lorsqu’elles sont utilisées avec prudence. En cas de doute sur la posologie ou le mode d’emploi, une seule consigne : demandez l’avis d’un spécialiste.

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne…

Les médecines douces sont comprises dans la Mutuelle Ociane Matmut. En fonction de votre niveau de garantie, votre mutuelle santé prend en charge jusqu’à 160 € par an vos dépenses qui ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale.

Devis santé en ligne

Grossesse : quels sont les médicaments contre-indiqués ?

À lire aussi

Grossesse : quels sont les médicaments contre-indiqués ?

Quels sont les effets néfastes sur la santé ?