Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Les bienfaits de la luminothérapie

Les bienfaits de la luminothérapie

Publié en mars 2022

La luminothérapie consiste à s’exposer à la lumière naturelle d’une lampe, semblable à celle du soleil. De nombreux bienfaits sur la santé sont aujourd’hui reconnus à cette médecine douce. La Matmut vous explique tout ce que vous devez savoir sur la question.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

Les premières utilisations de la luminothérapie comme traitement médical dateraient de l’Antiquité, sous le terme « héliothérapie ». Cette technique ancestrale aujourd’hui encore utilisée. Appelée communément la luminothérapie, elle repose sur une exposition de l’organisme à une lampe proposant une lumière naturelle proche de celle du soleil.

En effet, après de nombreuses études scientifiques menées au fur et à mesure du temps, les effets de la lumière sur le corps humain sont attestés. La luminothérapie est donc aujourd’hui utilisée pour soigner une multitude de pathologies et notamment la dépression saisonnière pendant l’hiver. Elle peut être prescrite soit comme traitement, soit en prévention, avant l’arrivée des premiers symptômes.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

La luminothérapie repose sur le même fonctionnement que la photothérapie, c’est-à-dire qu’une lampe va reproduire la lumière naturelle du soleil à laquelle la personne recevant les soins va y être exposée. Pour assurer son efficacité, cette lampe doit être d’une intensité comprise entre 2 500 et 10 000 lux (unité de mesure de l’éclairement). Cette lumière naturelle va alors réguler l’horloge biologique des patients en pénétrant dans l’organisme par les yeux (via la rétine et ses neurotransmetteurs).

En effet, la plupart des cycles de l’horloge biologique humaine durent environ 24 heures mais pour d’autres, ce n’est pas tout à fait le cas. Ils se servent d’éléments environnementaux externes pour conserver un rythme classique dont la lumière extérieure. La luminothérapie va donc essayer ici de réalimenter l’organisme en lumière du jour afin de réguler cette horloge interne et donc de limiter la sécrétion de mélatonine (l’hormone connue comme celle du sommeil). En s’exposant donc à la lumière naturelle à certains moments de la journée, notre horloge biologique se rééquilibre avec un sursaut d’énergie

Les bienfaits de la luminothérapie

Traditionnellement, la luminothérapie est privilégiée dans le cadre d’un traitement contre la dépression saisonnière, notamment en hiver avec une réduction de la lumière du jour. Les symptômes observés sont, la plupart du temps, une mauvaise humeur, une grande fatigue, des réveils difficiles, un appétit accru voire même une baisse de la libido. Les bienfaits de la luminothérapie sont reconnus scientifiquement, d’où la prescription lors d’un traitement médical.

Par ailleurs, plusieurs études scientifiques tentent aujourd’hui de prouver les bienfaits de la luminothérapie sur d’autres aspects, tels que :

  • La dépression de manière générale ;
  • Les troubles du sommeil (insomnie, réveil précoce…) ;
  • Les troubles alimentaires (boulimie notamment) ;
  • Les dérèglements du cycle menstruel ;
  • Les pathologies liées au décalage horaire ;
  • Les pathologies liées au travail de nuit ;
  • Les pathologies de la peau (rides, acné, psoriasis…) ;
  • Les brûlures.

À lire aussi : Hiver : comment lutter contre la dépression saisonnière ?

Les contre-indications de la luminothérapie

Il faut distinguer les séances de luminothérapie pratiquée par des professionnels et celles réalisées à domicile. En effet, dans le cas d’une séance sous contrôle d’un praticien, il n’existe pas de danger sur la luminothérapie puisque le matériel est spécialement conçu à des fins thérapeutiques. Si vous réalisez vos séances à domicile, vous devez garder un œil attentif sur la qualité de la lampe et le respect de la réglementation en vigueur.

Cependant, la luminothérapie est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • Pour les personnes atteintes de pathologies oculaires comme la cataracte ou un glaucome ;
  • Pour les personnes atteintes d’hypersensibilité ou prenant un traitement composé de médicaments photosensibles ;
  • Pour les personnes atteintes de maladies psychiatriques.

Bon à savoir 
Dans tous les cas, il est nécessaire de demander l’avis d’un médecin avant de vous lancer dans des séances de luminothérapie !

Comment pratiquer la luminothérapie ?

Autrefois pratiquée exclusivement dans des centres dédiés au bien-être et dans les hôpitaux, la luminothérapie est aujourd’hui accessible au plus grand nombre. Cependant, le déroulement d’une séance est toujours identique et ne vous empêche pas de vaquer à d’autres occupations pendant tout ce temps.
À l’image de la lumière du soleil en été, il est conseillé de s’exposer tous les jours à une lumière d’une intensité de 10 000 lux, à environ 30 centimètres du visage, sur une trentaine de minutes (possibilité de faire des séances plus longues à 2 500 lux).
Pour que son efficacité soit maximum, les yeux doivent rester ouverts durant la séance avec une installation située légèrement au-dessus de la ligne du regard.

Bon à savoir
Les séances matinales sont à privilégier pour les personnes souffrant de dépression saisonnière, tandis que les séances du soir doivent être choisies si vous êtes en situation de décalage horaire, ou si vous vous couchez/réveillez trop tôt.

Comment choisir sa lampe de luminothérapie ?

Depuis plusieurs années, il est possible de trouver du matériel de luminothérapie dans le commerce pour recréer les conditions d’une séance, à domicile. Il est nécessaire que l’équipement choisi soit doté de la mention CE matériel médical (93/42/CEE).

Il existe d’ailleurs plusieurs types d’appareil de luminothérapie sur le marché :

  • Les lampes et panneaux (les plus répandus) : il suffit de s’installer environ 30 minutes face à la lumière de la lampe ou du panneau ;
  • Les lunettes : elles permettent de faire des séances de luminothérapie lors de déplacements.

Il est possible que vous trouviez dans le commerce des simulateurs d’aube. Ces réveils diffusent de la lumière afin de vous aider à sortir paisiblement de votre sommeil. Ils sont conseillés si vous avez des soucis au niveau du sommeil ou de votre horloge biologique, mais ce ne sont pas des outils de luminothérapie à proprement parler !

Combien coûte une séance de luminothérapie ?

Avant toute chose, vous devez savoir que les appareils de luminothérapie ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie. Seules certaines séances en hôpital peuvent éventuellement être remboursées par votre complémentaire santé.
En moyenne, il faut compter entre 15 et 20 euros pour une séance de luminothérapie en centre dédié au bien-être et entre 80 et 600 euros pour une lampe de luminothérapie dans le commerce.

 À lire aussi : Mutuelle et médecine douce : quel remboursement ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

 La Mutuelle Ociane Matmut reste à vos côtés au quotidien avec une complémentaire santé adaptée à vos besoins.

Devis santé en ligne

À lire aussi :

Mutuelle et médecine douce : quel remboursement ?

Toutes les informations à connaitre pour vos remboursements.