Annuler
Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Qu’est-ce que la parodontie ?

Qu’est-ce que la parodontie ?

Publié en juillet 2022

La parodontie est la spécialité de la médecine dentaire consacrée au parodonte, c’est-à-dire la gencive et les autres tissus organiques qui supportent les dents. La Mutuelle Ociane Matmut a recueilli pour toutes les informations sur les maladies parodontales et leurs traitements, et vous conseille pour réduire les risques de parodontite et d’abcès parodontal.

La gencive et le parodonte

Pour assurer leurs fonctions de broyage et de mastication, vos dents ont intérêt à être solidement implantées dans votre mâchoire ! Leur support, leur soutien, c’est le parodonte, qui est constitué de quatre composants : la gencive, l’os alvéolaire, le cément et le ligament alvéolo-dentaire. Le parodonte comprend aussi de nombreux vaisseaux sanguins et terminaisons nerveuses.

  • La gencive, c’est le composant visible du parodonte. Cette muqueuse humide, de couleur rose vif, recouvre la base des dents ;
  • L’os alvéolaire est la partie de la mâchoire dans laquelle chaque dent est implantée ;
  • Le cément est un tissu conjonctif imprégné de calcium, qui protège les racines des dents. En effet, celles-ci ne sont pas recouvertes d’émail, lequel n’est présent que sur leur partie au-dessus de la gencive ;
  • Le ligament alvéolo-dentaire, appelé également ligament parodontal, est un autre tissu conjonctif, non calcifié. Comme son nom l’indique, il fait le lien entre l’os alvéolaire et les racines de la dent.

La parodontie

Le parodonte assure le maintien des dents en place, mais pas seulement. Il les protège aussi contre les pressions excessives exercées sur elles, ainsi que contre les agressions microbiennes. Toute atteinte du parodonte a donc des effets négatifs sur la dentition. C’est pourquoi il existe une branche de la médecine dentaire spécialement consacrée au parodonte : la parodontie. Cette discipline est exercée par un(e) dentiste spécialisé(e) dans ce domaine : un(e) parodontiste.

Quelles sont les maladies parodontales ?

La première des atteintes du parodonte concerne généralement la gencive, qui est sa partie la plus exposée. On parle alors de gingivite. Si cette dernière n’est pas traitée, ou de manière insuffisante, elle peut s’aggraver et se transformer en parodontite, aux conséquences plus lourdes. L’abcès parodontal peut être une complication d’une parodontite. Enfin, l’ankylose dentaire est une atteinte du parodonte qui concerne le cément et l’os alvéolaire.

La gingivite

C’est la plus courante des affections parodontales. Il s’agit d’une inflammation de la gencive. Vous avez peut-être déjà constaté que vos gencives saignaient en vous lavant les dents avec une nouvelle brosse à dents ou avec une brosse un peu trop dure ? La gencive étant une muqueuse, elle est en effet très sensible et fragile, et il en faut peu pour l’irriter. La plaque dentaire, qui résulte de l’accumulation de bactéries et de tartre sur les dents, peut aussi provoquer une inflammation de la gencive.

De même, comme toutes les autres muqueuses du corps, la gencive est sensible aux attaques microbiennes. Attention donc aux caries, ces maladies infectieuses qui attaquent les tissus durs de la dent, car elles peuvent s’étendre et toucher la gencive. En traitant une gingivite dès son apparition, vous pouvez retrouver rapidement une gencive saine. Toutefois, si vous laissez traîner, la situation risque de s’aggraver, et de causer des séquelles irréversibles.

La parodontite

On la distingue de la gingivite, qui ne touche que la gencive, car la parodontite concerne aussi les autres tissus du parodonte. Mais la gingivite est en quelque sorte le premier stade de la parodontite.

En effet, la parodontite fait le plus souvent suite à une gingivite pas ou mal soignée. Elle consiste en une atteinte plus profonde du parodonte. Le cément, le ligament parodontal voire l’os alvéolaire sont alors touchés, ce qui peut avoir des conséquences irréversibles, et entraîner un déchaussement des dents. Vous comprenez aisément que dans ce cas, la situation est plus alarmante, les soins plus complexes, et le risque de séquelles dommageables plus élevé. Mieux vaut donc soigner une gingivite qu’une parodontite !

L’abcès parodontal

Il existe plusieurs types d’abcès dentaire. L’abcès parodontal en est un : il consiste en une accumulation de pus dans le parodonte à la suite d’une gingivite ou d’une parodontite. Il peut aussi concerner une dent de sagesse qui n’est pas encore sortie, par l’infection des tissus au-dessus. La douleur est généralement très vive, pulsatile, et entraîne maux de tête, grosse fatigue, fièvre, voire gonflements et déformation du visage. C’est la fameuse « rage de dents ».

Il est alors urgent de consulter son dentiste, ou, en cas d’indisponibilité, un dentiste de garde, ou encore, si ce n’est pas possible, un médecin généraliste, qui prescrira un antibiotique à large spectre afin de lutter contre l’infection bactérienne dans l’attente des soins de parodontie.

L’ankylose dentaire

On parle de « dent ankylosée » lorsqu’il y a fusion du cément avec l’os alvéolaire. L’ankylose dentaire fait souvent suite à une rupture ou une altération du ligament alvéolo-dentaire. Cela peut concerner le plus souvent des dents de lait, plus rarement des dents définitives.

Quelles sont les causes des maladies parodontales ?

La principale cause des atteintes du parodonte est un défaut d’hygiène bucco-dentaire. Cela favorise l’accumulation de plaque dentaire, de tartre, l’apparition de caries, les gingivites, etc. Mais un choc traumatique peut aussi avoir des conséquences négatives sur le parodonte.

Il existe également des facteurs génétiques, entraînant une faiblesse du système immunitaire. Une maladie comme le diabète, s’il n’est pas stabilisé, est particulièrement susceptible d’avoir des conséquences sur le parodonte, car elle entraîne une moindre résistance aux infections. Tout comme le stress, qui affaiblit globalement les défenses immunitaires.

On a également remarqué chez la femme que certaines périodes marquées par des bouleversements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause) sont susceptibles de favoriser les gingivites. Le tabac est un autre facteur de risque important, la gencive étant particulièrement exposée à ce produit toxique.

Quels sont les symptômes des maladies parodontales ?

En ce qui concerne la gingivite, ce n’est pas nécessairement la douleur qui vous alerte, mais une hypersensibilité de vos gencives au froid, des saignements lors du brossage, une mauvaise haleine (halitose) persistante… Vous pouvez également constater comme une rétractation de vos gencives, laissant davantage apparaître la racine de vos dents.

Au stade de la parodontite, outre ces symptômes, vous pouvez constater que vos dents bougent, que la mastication devient douloureuse, que des plaies sont présentes dans votre bouche…

Comment soigner les maladies parodontales ?

Une gingivite qui ne se résorbe pas d’elle-même en quelques jours ou que vous ne parvenez pas à soigner en améliorant votre hygiène bucco-dentaire doit vous alerter. Votre premier réflexe sera de prendre rendez-vous auprès de votre dentiste, qui mettra en place les soins dentaires nécessaires.

  • Un détartrage, le traitement d’une carie, le rappel des mesures d’hygiène bucco-dentaire à suivre ou la prescription de bains de bouche suffisent dans la plupart des cas ;
  • En cas d’abcès parodontal, le dentiste prendra une radio, traitera la dent concernée et vous prescrira des antibiotiques pour limiter l’infection ou éviter une surinfection ;
  • En cas d’ankylose dentaire, il procédera le plus souvent à l’extraction de la dent s’il s’agit d’une dent de lait, et avisera selon la situation si c’est une dent définitive.

Si nécessaire, votre dentiste vous orientera chez un(e) parodontiste. Vous pouvez également vous tourner directement vers ce(tte) spécialiste du diagnostic et du traitement des maladies parodontales.

Bon à savoir :
En dehors du détartrage complet, remboursé à hauteur de 70 %, la Sécurité Sociale ne vous assure aucun remboursement en cas d’interventions en parodontie. Pour que vos frais de parodontie soient mieux pris en charge, y compris en cas de soins à l’étranger, la Mutuelle Ociane Matmut vous propose les packs Adulte 29-54 ans et + de 55 ans.

Comment prévenir les maladies parodontales ?

Abcès parodontal, gingivite, parodontite… : nous sommes tous amenés à souffrir un jour ou l’autre de problèmes dentaires liés au parodonte. Mais savez-vous qu’il suffit de respecter au quotidien quelques règles simples d’hygiène bucco-dentaire pour limiter grandement les risques de maladies parodontales ?

Voici quelques conseils à suivre :

  • Limitez votre consommation d’aliments et de boissons sucrés ;
  • Brossez-vous consciencieusement les dents pendant au moins 2 minutes et au moins 2 fois par jour (matin et soir) ;
  • Si vous avez les gencives particulièrement sensibles, utilisez une brosse à dents souple et un dentifrice adapté ;
  • Utilisez un fil dentaire pour déloger les restes alimentaires récalcitrants au brossage ;
  • Consultez au moins une fois par an votre dentiste pour un examen de vérification et pour un détartrage de vos dents ;
  • N’attendez pas pour consulter en cas de douleurs vives ou pulsatiles au niveau de vos dents ou de la mâchoire, si vos dents sont mobiles après un choc ou une infection…

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Avec la Mutuelle Ociane Matmut, profitez d’une couverture santé adaptée à vos besoins en soin dentaire et à votre budget.

Devis santé en ligne

À lire aussi :

Santé buccodentaire : l'impact de notre alimentation sur nos dents

Tous nos conseils pour préserver votre santé buccodentaire