Annuler
Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Dermatologue : quand consulter, combien ça coûte, quel remboursement ?

Dermatologue : quand consulter, combien ça coûte, quel remboursement ?

Publié en décembre 2021

Consulter un dermatologue est nécessaire quand vous êtes confronté à des problèmes de peau, de poils, de cheveux, de muqueuses ou d’ongles. Ce spécialiste est généralement conseillé par votre médecin traitant mais vous pouvez aussi consulter sans ordonnance. Pourquoi consulter un dermatologue, combien ça coûte et comment est-ce remboursé ?

Qu’est-ce qu’un dermatologue ?

Un dermatologue est un médecin spécialiste de la dermatologie. Le dermatologue peut aussi être appelé dermatologiste. La dermatologie est une spécialité médicale. Cette partie de la médecine s’attache à étudier et à soigner les maladies de la peau mais pas uniquement.

En effet, même si le terme « derme » provient du grec derma qui signifie « peau », le dermatologue soigne également les maladies des muqueuses (bouches, organes génitaux), des ongles, ou encore des cheveux.

Que soigne le dermatologue ?

Consulter un dermatologue permet de soigner de nombreux maux. En effet, les affections traitées par les dermatologues sont très nombreuses.

Les problèmes de peau

On peut consulter un dermatologue pour différents problèmes de peau parmi lesquels :

  • L’acné : maladie de la peau caractérisée par l’apparition de boutons sur le visage ;
  • Les verrues : il s’agit d’une petite tumeur cutanée bénigne qui apparaît suite à un virus de type papillomavirus ;
  • L’eczéma : maladie de la peau très fréquente qui se caractérise par des rougeurs, démangeaisons, fines vésicules et squames ;
  • Un zona : maladie infectieuse du groupe de l’herpès identique à la varicelle et que se caractérise par l’apparition de vésicules et des sensations de brûlures ;
  • Un psoriasis : maladie de la peau chronique qui se caractérise par l’apparition de plaques rouges couvertes de squames ;
  • De l’herpès : maladie virale de la peau et des muqueuses qui se caractérise par l’éruption de vésicules. Cette maladie passagère peut revenir pendant plusieurs années.

 À lire aussi : 7 conseils pour prendre soin de sa peau

Les problèmes de cheveux

On peut également consulter un dermatologue en cas de chute de cheveux (alopécie). En effet, si la chute de cheveux est naturelle chez certaines personnes, notamment chez les hommes en vieillissant, la chute de cheveux peut également être le symptôme d’une pathologie.

Certaines formes d’alopécie, comme l’alopécie non cicatricielle, entraîne des chutes de cheveux en plaques, aussi appelé « pelade », voire l’apparition de squames sur le cuir chevelu. Consulter un dermatologue permet de diagnostiquer les pathologies et de bénéficier d’un traitement approprié.

Les problèmes d’ongles

Ongles noircis, ongles décollés, ongles douloureux, il est conseillé de consulter un dermatologue si vous constatez un changement au niveau de la coloration de vos ongles ou que vous souffrez de gênes ou de douleurs dans la zone des ongles. Consulter un dermatologue vous permettra de traiter le problème.

Les affections des ongles les plus régulières sont :

  • L’onychomycose : infection de l’ongle par un champignon ;
  • Onycholyse : décollement d’un ou plusieurs ongles ;
  • Périonyxis : inflammation de la peau autour des ongles ;
  • Mélanome sous l’ongle : apparition d’une bande brune ou noire apparaissant sous l’ongle dans le sens de la longueur. La zone colorée peut aussi s’étendre sur la peau autour de l’ongle.

Les grains de beauté

Il est important de faire vérifier régulièrement ses grains de beauté par un spécialiste pour vous assurer que tout va bien. En effet, l’apparition de certains grains de beauté ou la modification subite de grains de beauté (coloration, taille, forme) déjà existants nécessite une observation particulière et un suivi.

C’est pourquoi il est important de consulter un dermatologue lorsque vous avez le moindre doute. Certains grains de beauté qui apparaissent peuvent en effet être cancéreux.

 À lire aussi : Dépistage des cancers de la peau et grains de beauté : la méthode ABCDE

Dans quel cas consulter un dermatologue ?

À quel moment et pour quels motifs consulter un dermatologue ?

Consulter un dermatologue sur les conseils de son médecin traitant

Consulter un dermatologue doit être envisagé seulement après avoir vu votre médecin traitant. C’est ce dernier, en tant que médecin généraliste, qui pourra vous orienter vers un dermatologue.

En effet, les dermatologues sont des spécialistes en médecine : il est donc nécessaire de prendre d’abord rendez-vous avec votre médecin généraliste avant d’aller consulter un dermatologue. Votre médecin généraliste vous enverra consulter un dermatologue pour que vous bénéficiez d’un diagnostic plus précis, des meilleurs conseils et des soins appropriés.

Consulter un dermatologue pour des besoins esthétiques

Consulter un dermatologue peut aussi être envisagé si vous souhaitez bénéficier d’une épilation définitive au laser ou à la lampe pulsée. Dans le domaine de l’esthétique, consulter un dermatologue peut aussi vous permettre de bénéficier de soins anti-âge tels que le peeling ou l’injection de botox.

Consulter un dermatologue : combien ça coûte ?

Pour consulter un dermatologue, c’est le plus souvent le médecin traitant qui envoie son patient. Dans ce cas, le patient respecte le parcours de soins coordonnés. Le prix de la consultation dépend alors de l’objet de la consultation.

Consulter un dermatologue pour un avis ponctuel

On parle d’un avis ponctuel lorsque vous avez été envoyé par votre médecin traitant pour consulter un dermatologue afin d’obtenir son diagnostic sur une question précise.

Le tarif d’une consultation pour un dermatologue conventionné secteur 1 est de 50 €. Si ce dernier est conventionné secteur 2, le prix de la consultation est libre et donc fixé par le praticien.

Consulter un dermatologue pour un suivi régulier

Si le dermatologue est amené à vous voir plusieurs fois pour un traitement ou parce qu’il s’agit d’une affection longue durée (ALD), il s’agit d’un suivi régulier. Dans ce cas, le prix de la consultation est de 30 € pour un dermatologue conventionné secteur 1, et le tarif de la consultation est libre pour un spécialiste conventionné secteur 2.

Parcours de soins coordonnés : qu’est-ce que c’est ?

Le parcours de soins coordonnés consiste à confier au médecin traitant du patient (un généraliste) la coordination de ses soins. C’est donc le médecin traitant, choisi et déclaré par le patient, qui assure son suivi médical. Il oriente le patient vers des spécialistes si besoin.

Ce parcours de soins permet au patient de bénéficier des meilleurs conseils, mais aussi des meilleurs remboursements. Le non-respect du parcours de soins coordonnés expose le patient à une moins bonne prise en charge.

Quelle prise en charge pour consulter un dermatologue ?

Vous devez consulter un dermatologue et vous vous demandez quels sont les remboursements ?

Les remboursements par l’Assurance Maladie

L’assurance maladie, et plus exactement la Sécurité sociale, assure une prise en charge à hauteur de 70 % de la Base de Remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) dans le cas où le patient respecte le parcours de soins coordonnés. Si la consultation ne s’inscrit pas dans le parcours de soins coordonnées, le patient ne bénéficie que d’un remboursement à hauteur de 30 % de la BRSS.

Les remboursements par la mutuelle

Consulter un dermatologue est également pris en charge par votre mutuelle qui complète soit partiellement, soit intégralement la prise en charge assurée par l’Assurance maladie. La prise en charge de la mutuelle est exprimée en % de la BRSS. Pour connaître cette prise en charge de la part de votre mutuelle santé, consultez les garanties de votre contrat.

Les soins qui ne sont pas remboursés

La prise en charge de l’Assurance maladie ne concerne que les soins à visée thérapeutique. Les actes esthétiques sont donc exclus des remboursements. La greffe de cheveux, l’injection de botox, l’épilation définitive ou encore le peeling ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. En revanche, vous pouvez consulter votre contrat de mutuelle pour voir si vous pouvez bénéficier d’une prise en charge partielle.

 À lire aussi : Comment réduire ses frais de santé ?

Peut-on consulter un dermatologue sans ordonnance ?

Vous pouvez consulter un dermatologue sans avoir d’ordonnance, c’est-à-dire sans avoir préalablement réalisé un rendez-vous avec votre médecin généraliste. Votre dermatologue vous recevra, mais vous ne bénéficierez pas des mêmes remboursements car vous serez hors parcours de soins coordonnés. Vous ne serez en effet pris en charge qu’à hauteur de 30 % de la BRSS, contre 70 % dans le cadre du parcours de soins coordonnés.

De plus, le tarif de la consultation peut être un peu plus élevé dans le cas où vous vous présentez chez le dermatologue sans courrier de votre médecin traitant. Une consultation peut ainsi passer de 30 à 35 € si vous n’êtes pas préalablement passé par votre généraliste.

Enfin, sachez qu’une consultation préalable chez votre médecin traitant peut aussi vous faire gagner du temps. Ce dernier peut en effet être en mesure de soigner certains problèmes dermatologiques. Il ne vous enverra consulter un dermatologue que s’il n’est pas en mesure de diagnostiquer et traiter lui-même votre problème.

Dermatologue-vénérologue : qu’est-ce que c’est ?

Vous pouvez consulter un dermatologue ou un dermatologue-vénérologue. La vénérologie est une spécialité supplémentaire. Il s’agit de la partie de la médecine qui étudie et traite les maladies vénériennes, relatives aux rapports sexuels et aussi appelées infections sexuellement transmissibles (IST).

On retrouve parmi ces IST : les chlamydias, la syphilis, la gonorrhée ou encore les condylomes.

 À lire aussi : Comment se protéger efficacement contre les IST ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Avec la Mutuelle Ociane Matmut, bénéficiez d’un taux de remboursement optimal pour les consultations et les dépassements d’honoraires des spécialistes.

Devis santé en ligne

À lire aussi :

Comment lutter contre la transpiration excessive ?

 En quoi consiste la transpiration excessive et peut-on en venir à bout ?