Annuler
Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Qu’est-ce qu’une migraine avec aura ?

Qu’est-ce qu’une migraine avec aura ?

Publié en Aout 2022

La migraine est un mal de tête perturbant et invalidant, que l’on ne ressent généralement que d’un côté et survenant par crises. Celles-ci peuvent être précédées ou accompagnées de troubles visuels ou d’autres sensations anormales. On parle alors de « migraine avec aura ».

Migraine et migraine avec aura

Il arrive à tout le monde d’avoir des maux de tête, ou céphalées, mais la migraine est un cas bien particulier. Quant à la migraine avec aura, c’est une migraine précédée d’un ensemble de symptômes sensoriels impressionnants. Elle concerne moins d’un tiers des personnes migraineuses.

La migraine sans aura

Il s’agit de la simple migraine. Elle est plus courante que la migraine avec aura, puisqu’au moins les deux tiers des personnes migraineuses en souffrent. Si vous êtes concerné(e), vous savez sûrement reconnaître une crise de migraine sans aura dès les premières minutes où la douleur survient. En effet, deux ou plusieurs des caractéristiques suivantes permettent de différencier votre migraine d’un banal mal de tête :

  • C’est souvent l’un ou l’autre des côtés du crâne qui est douloureux (le mot migraine vient d’ailleurs du grec hêmikrania, qui signifie « la moitié du crâne ») ;
  • La douleur a tendance à augmenter et à refluer rapidement et régulièrement, au rythme des pulsations du cœur. On dit que la migraine est « pulsatile » ;
  • La migraine provoque une indisposition générale ou des nausées et des vomissements ;
  • Une crise de migraine s’accompagne d’une intolérance plus ou moins marquée au bruit (phonophobie) ou à la lumière (photophobie) ;
  • La douleur s’accentue quand on fait des mouvements, des efforts physiques.
  • Les crises migraineuses reviennent régulièrement.

La durée d’une crise de migraine est variable, mais il est fréquent qu’elle dure plus d’une demi-journée, et jusqu’à 3 jours.

La migraine avec aura

On appelle migraine avec aura, ou tout simplement « aura », un ensemble de perturbations sensorielles qui précèdent la crise de migraine. Elles se manifestent chez 2 à 3 personnes migraineuses sur 10.

La plupart du temps (dans 90 % des cas), il s’agit de troubles visuels, avec souvent des illusions lumineuses, d’où le terme d’aura. Celui-ci fait référence à une lumière irréelle, vaporeuse, entourant des objets ou des gens.

Les manifestations sensorielles spontanées et anormales de la migraine avec aura sont assez impressionnantes et angoissantes. Surtout lorsqu’elles se produisent pour la première fois ! Sans traitement, elles peuvent durer une heure ou plus.

Quand, ensuite, le mal de tête caractéristique de la migraine s’installe, ces symptômes sensoriels disparaissent généralement. On peut donc les considérer comme des signes annonciateurs de la migraine.

Quels sont les symptômes de la migraine avec aura ?

La migraine avec aura se caractérise par des troubles sensoriels variés, et parfois aussi moteurs, lorsqu’ils affectent le langage parlé. Dans la majorité des cas, ce sont des perturbations visuelles. D’où les noms de migraine visuelle ou migraine ophtalmique que l’on donne aussi à ces troubles.

La phase de migraine avec aura n’est généralement pas douloureuse. Toutefois, chez certaines personnes, elle s’accompagne de maux de tête. Le plus souvent, il ne s’agit pas encore de migraine proprement dite. Le vrai mal de tête migraineux, invalidant et pulsatile, n’apparaît que lors de la crise, qui survient ensuite.

Bon à savoir : S’il est vrai que, la plupart du temps, la phase d’aura précède la migraine, il arrive aussi qu’elle l’accompagne. Les troubles de la vision et les autres symptômes sensoriels se produisent alors pendant la crise migraineuse.

Les symptômes visuels

Les perturbations visuelles de la migraine avec aura sont assez caractéristiques, et inquiétantes pour celles et ceux qui n’y sont pas habitués. Il peut s’agir d’une perte de vision par amputation d’une partie du champ visuel, ou de diverses manifestations. Les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Points lumineux (des phosphènes) ;
  • Taches scintillantes et pulsantes (des scotomes scintillants), prenant la forme de lignes brisées, de zigzags, d’éclairs ou de hachures brillantes ;
  • Taches sombres.

Ces symptômes visuels apparaissent au centre ou sur les côtés du champ visuel et ont tendance à se déplacer vers la périphérie. On a beau fermer les yeux ou changer d’angle de vue, ces perturbations persistent. Elles altèrent la qualité de la vision : les objets peuvent alors sembler déformés ou flottants, ou les images deviennent floues.

La migraine avec aura peut aussi se caractériser par une amputation du champ visuel (anopsie ou hémianopsie). C’est encore plus angoissant que les points lumineux : comme si un rideau noir était tombé sur la partie droite ou gauche de ce qu’on regarde ! L’amputation du champ visuel peut aussi être bilatérale (un rideau noir sur chaque côté) ou centrale (grosse tache noire au milieu du champ visuel).

Une consultation médicale et des examens radiologiques sont alors nécessaires, pour écarter tout autre problème neurologique.

Les autres symptômes de la migraine avec aura

Ce sont des perturbations sensorielles ou motrices tout à fait inhabituelles. Elles ont, elles aussi, un caractère anxiogène, car elles font penser à des maladies potentiellement graves.

  • Des troubles du toucher, avec des picotements, des fourmillements au niveau des mains ou du visage, ou même des sensations d’engourdissement ;
  • Des vertiges ou des pertes d’équilibre ;
  • Des difficultés d’expression orale, des perturbations du langage.

Comme les symptômes visuels de la migraine avec aura, ces perturbations sont généralement transitoires et disparaissent lors de la crise migraineuse.

Bon à savoir : Les symptômes étranges de la migraine avec aura annoncent généralement une crise migraineuse. D’où l’intérêt de prévenir cette crise, en prenant dès leur apparition un médicament antimigraineux. Parlez-en à votre médecin.

Quelles sont les causes de la migraine avec aura ?

Avec ou sans aura, la migraine, est un trouble neurologique dont les causes restent à préciser. On soupçonne notamment des perturbations dans la libération de certains neuromédiateurs. Celles-ci provoqueraient une inflammation du tissu cérébral, ainsi que des variations de vascularisation du cerveau. D’autres hypothèses font référence à des problèmes de métabolisme des neurones et de fatigue nerveuse.

En ce qui concerne l’origine de la maladie, on sait qu’il existe souvent un déterminisme héréditaire de la migraine, avec ou sans aura. Cela explique pourquoi on constate que plusieurs personnes, de différentes générations, en souffrent au sein d’une même famille.

Comment soigner la migraine avec aura ?

Lors des premières phases de migraine avec aura, vous ressentirez probablement le besoin de consulter rapidement votre médecin, tant les symptômes vous sembleront alarmants. C’est en effet la meilleure chose à faire. Votre médecin traitant pourra vous envoyer auprès de spécialistes, notamment un(e) ophtalmologue, ou vous prescrire des examens. Si aucune autre cause neurologique n’est détectée, le diagnostic s’orientera vers celui d’une migraine avec aura. Des médicaments antimigraineux pourront alors vous être prescrits.

Éviter certains facteurs de risque

Ce risque génétique est accru par certains facteurs, qui diffèrent selon les personnes prédisposées à la migraine.

  • Des facteurs émotionnels : stress, anxiété, forte contrariété, changement brutal de niveau émotionnel… ;
  • Des variations hormonales durant le cycle menstruel (baisse du taux d'œstrogènes avant les règles). La migraine est d’ailleurs 2 à 3 fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes ;
  • Le manque de sommeil ou au contraire un excès de sommeil ;
  • La fatigue après de gros efforts physiques ou mentaux ;
  • L’alcool et le tabac ;
  • Des allergies au chocolat, à la charcuterie, au café ou à d’autres aliments ;
  • Des variations brutales de température ou de luminosité ;
  • Les variations de pression atmosphérique lors des orages.

Avec le temps et la répétition des crises, il devient tout à fait envisageable de déterminer quels facteurs ont un effet facilitateur ou déclenchant des phases d’aura et des crises de migraine. Cela permet, à l’avenir, d’éviter autant que possible les facteurs soupçonnés.

Anticiper les crises migraineuses

Pour de nombreuses personnes ayant régulièrement une migraine avec aura avant leurs crises migraineuses, cette situation représente un certain avantage par rapport à celles qui ont des migraines sans aura. En effet, lorsque survient la phase avec aura, ces personnes peuvent anticiper et se soigner à l’avance, puisque la migraine avec aura annonce l’arrivée imminente d’une crise.

Ainsi, dès l’apparition des premiers troubles visuels ou sensitifs qui sont caractéristiques de la migraine avec aura, certaines personnes prennent un antidouleur (comme le paracétamol), et d’autres un anti-inflammatoire non stéroïdien (tel que l’ibuprofène et l’aspirine).

Si vous avez vous-même des migraines avec aura, cette stratégie d’anticipation est à définir avec votre médecin. Cela pourra permettre de réduire la durée de la migraine avec aura et, surtout, de prévenir les maux de tête à venir de la migraine proprement dite.

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Avec les formules famille de la Mutuelle Ociane Matmut, les garanties santé de votre mutuelle famille s’adaptent selon vos besoins, sans démarche de votre part.

Devis santé en ligne

À lire aussi :
Tout savoir sur le sommeil

Découvrez tous nos conseils pour améliorer la qualité de votre sommeil