Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Tout savoir sur les masques de protection sur les virus

Tout savoir sur les masques de protection sur les virus

Publié en Mai 2020

Face à l’épidémie de Covid-19, il est de la responsabilité de chacun de respecter les gestes sanitaires, parmi lesquels figure l’utilisation d’un masque de protection contre le virus. De différents modèles, les masques contre le virus nécessitent de respecter les bonnes pratiques d’utilisation.

Le masque comme protection contre le virus

Pour contrer la propagation du virus Covid-19, le port du masque est recommandé. Pour celles et ceux qui en possèdent, il est primordial de respecter les bonnes pratiques d’utilisation pour assurer une efficacité optimale.

Qu’est-ce que le Covid-19 ?

Le Covid-19 est le nom de maladie provoquée par le virus du SARS-CoV-2. Ce virus, de la famille des coronavirus, tirant son nom de sa protéine en forme de couronne, provoque des maladies provoquant des rhumatismes pour certaines patients et la mort pour d’autres. Ce virus a été identifié pour la première fois en janvier 2020 à Wuhan en Chine. C’est le 11 mars dernier que l’Organisation Mondiale de la Santé a officialisé le statut de pandémie au sujet du Covid-19.

Les bonnes pratiques d’utilisation d’un masque

Pour contrer la transmission du virus, les autorités sanitaires et gouvernementales préconisent de respecter certains gestes sanitaires comme une distance d’au moins mètre entre les individus, le lavage régulier des mains ou le port d’un masque. Concernant le masque, pour que son utilisation soit la plus efficace possible, il est nécessaire de respecter ses bonnes pratiques :

  • Vérifier la bonne tenue du masque sur le visage et sur le nez.
  • S’assurer qu’il soit bien étanche et que la respiration ne le déplace pas.
  • Retirer le masque par ses élastiques.
  • Se laver les mains avant et après avoir porté un masque.
  • Jeter le masque après utilisation.

À lire aussi : Coronavirus COVID-19 : les précautions à prendre

Les différents modèles de masques

Face au virus, le port du masque est un geste qui peut limiter sa propagation. Il en existe trois types : les masques FFP, les masques chirurgicaux ou les masques artisanaux.

Les masques FFP

Les masques FFP (pour Filtering Facepiece Particles) sont des masques jetables de protection respiratoire répondant à la norme NF EN 149. Ces masques, de différentes formes et d’une durée d’utilisation maximale de 8 heures, protègent contre les gouttelettes et les particules que l’on peut trouver dans l’air ambiant. Il en existe trois types : le FFP1, le FFP2 et le FFP3. Chaque masque a une utilisation et une efficacité qui lui est propre :

  • Le masque FFP1, le moins efficace des trois, filtre les aérosols à hauteur de 80 % et a un taux de fuite vers l’intérieur de 22 %. Ce masque est généralement utilisé pour des petits travaux de bricolage.
  • Le masque FFP2 filtre quant à lui 94 % des aérosols et son taux de fuite vers l’intérieur est de 8 %. Il est principalement utilisé dans le milieu industriel et sanitaire et est utilisé dans le milieu médical contre le coronavirus.
  • Le masque FPP3 filtre 99 % des aérosols et présente un taux de fuite de 2 %. C’est le plus efficace des trois. Il est utilisé pour filtrer des particules très nocives comme l’amiante ou la silice.

Les masques chirurgicaux

Le masque chirurgical est un masque à destination du corps médical qui répond à une norme spécifique : la norme EN 14683. Ce type de masque est utilisé pour limiter la projection de gouttelettes et ainsi réduire le risque de transmission d’agents infectieux. Le masque chirurgical protège contre l’inhalation de fines particules inférieures à 5 microns. D’une durée d’utilisation maximale de 4 heures, il en existe 3 types :

  • Le masque chirurgical de type I, qui filtre les bactéries à hauteur de 95 %.
  • Le masque chirurgical de type II, avec une efficacité de 98 %.
  • Le masque chirurgical de type IIR, qui possède la même efficacité que celui de type II mais avec une résistance supplémentaire aux éclaboussures.

Les masques artisanaux

Compte tenu de la pénurie mondiale d’appareils de protection respiratoire et de la difficulté pour se procurer des masques chirurgicaux ou FFP en France, une alternative s’est rapidement propagée : celle des masques artisanaux. Ces masques en tissu, souvent faits à la main avec du coton ou du polyester, n’ont pas la même efficacité que les masques répondant aux normes sanitaires, mais ont néanmoins pour mérite de respecter certaines règles d’hygiène.

Suite à la nécessité pour la population de se protéger malgré la pénurie de masques, le gouvernement a réagi. Le 25 mars 2020, dans une note d’information, il a catégorisé ces masques alternatifs en tissu pour permettre à la population de les utiliser :

  • La première catégorie concerne les masques à usages des professionnels en contact avec le public. Filtrant à 90 % les particules de 3 microns, ces masques sont à destination des travailleurs pour qui le contact avec autrui a lieu quotidiennement : hôtes de caisses, fonctionnaires de police, etc.
  • Les masques de protection à visée collective ont une efficacité de filtration des particules de 3 microns de 70 %. Cette catégorie de masque est préconisée pour toute personne se déplaçant à l’extérieur, en cas d’achat de première nécessité par exemple.

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Profitez d’une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget en choisissant la Mutuelle Ociane Matmut.

Devis santé en ligne

Eviter virus

À lire aussi : 

Comment éviter la transmission des virus hivernaux ?

Tout savoir sur les gestes à adopter