Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Baby blues, comment s’en sortir ?

Baby blues, comment s’en sortir ?

Publié en septembre 2019

Passer neuf mois avec bébé dans son ventre laisse des séquelles, aussi bien physiques que psychologiques. Bien que les futures mamans soient préparées à mettre au monde leur enfant, il n’est pas rare que dans les jours qui suivent la naissance, une petite dépression pointe elle aussi le bout de son nez. C’est ce qu’on appelle le « baby blues ». Voici quelques astuces pour le surmonter.

Astuce n°1 pour surmonter le baby blues : se ménager

Près d’une femme sur deux est touchée par cette légère dépression qui suit la maternité. Le phénomène est donc connu et quelques changements simples peuvent permettre de remédier au baby blues. 

Se faire plaisir

Mettre au monde un enfant est une épreuve traumatisante. L’accouchement laisse des séquelles physiques et psychologiques. La fatigue est importante et il est alors difficile de récupérer une fois rentrée chez soi, entre les couches et les repas. Quelques activités de loisirs pour se changer les idées peuvent alors aider à reprendre son souffle :

  • pratiquer une activité physique modérée comme la marche, le yoga ou la piscine
  • faire venir une coiffeuse ou une esthéticienne chez soi pour se faire une beauté
  • Manger sainement et équilibré tout en s’offrant quelques plaisirs
  • Se reposer quand le corps le réclame en s’octroyant des siestes 
     

Se faire aider

Parler de son baby blues est souvent tabou. En effet, les jeunes mères n’osent pas verbaliser leur détresse dans un contexte qui paraît idéal vu de l’extérieur avec l’arrivée de cet heureux événement qu’est l’enfant. Pourtant, demander un peu d’aide est une excellente option pour se dégager du temps et souffler un peu. Partager les tâches avec le deuxième parent, demander un coup de pouce pour les tâches ménagères basiques aux grands-parents ou à des amis peut être très bénéfique. 

À lire aussi : Accouchement, retour à domicile : quel accompagnement et quelle prise en charge ?

Ne pas chercher à être la mère parfaite

Être mère ne s’apprend pas du jour au lendemain. Malgré les neuf mois qui ont précédé l’arrivée de l’enfant, cette nouvelle responsabilité s’avère impressionnante.

Accepter de pleurer

30 à 80 % des mères sont sujettes au baby blues. Cette dépression passagère survient souvent entre le 3e et le 6e jour qui suivent l’accouchement. Une fatigue intense et une envie de pleurer irrépressible se font alors ressentir. Lâchez prise et acceptez de vous laisser aller. Le soutien des proches et du personnel médical suffira généralement à surmonter le baby blues en moins d’une semaine. 

Parler, dialoguer, verbaliser

Ce nouveau rôle qui vous incombe vous impressionne, vous fait peur, et vous ne vous sentez pas à la hauteur ? Acceptez de le dire, avouez-le à votre conjoint, demandez conseils à vos ami(e)s ou à vos parents. Vous débutez dans votre nouveau rôle de maman, il faut accepter cette situation et ne pas être trop exigeante avec vous-même. Si ce baby blues persiste au-delà de 10 jours, contactez un médecin. 

À lire aussi : Dépression, quelle prise en charge ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne…

 La Mutuelle Ociane Matmut vous accompagne dans toutes les étapes importantes de votre vie comme la naissance d’un enfant. Choisissez parmi nos différentes formules pour votre assurance santé et profitez d’une couverture adaptée à vos besoins.

Devis santé en ligne

/mutuelle-sante-ociane/conseils/obtenir-aide-domicile

À lire aussi

Obtenir une aide à domicile : comment ça marche ?

Le point sur les différentes aides