Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / L’essentiel à savoir les papillomavirus humains

L’essentiel à savoir les papillomavirus humains

Publié en avril 2020

Les papillomavirus humains, appelés également HPV, sont à l’origine d’infections touchant aussi bien les hommes que les femmes. Ils infectent la peau et les muqueuses et se transmettent lors de contacts intimes mais pas seulement. Zoom sur ce que vous devez savoir.

Papillomavirus : qu’est-ce que c’est ? 

Selon Santé Publique France, 70 à 80 % des hommes et des femmes sexuellement actifs sont exposés aux papillomavirus humains dans leur vie.1 Ils infectent la peau et les muqueuses et peuvent être responsables de lésions bénignes ou malignes.

Quelles zones touchent les papillomavirus ?

Les papillomavirus peuvent toucher les zones intimes (organes génitaux, région anale) et les voies aérodigestives supérieures (bouche et gorge). Il faut toutefois savoir que les personnes infectées ne présentent généralement aucun symptôme. Les HPV sont pour une majorité des personnes sans danger.

Comment se transmettent-ils ?

La transmission de papillomavirus humains se fait lors de rapports sexuels (vaginal, anal ou oral) et/ou de contacts intimes (contact peau à peau). Lors de rapports sexuels, le préservatif permet une protection seulement partielle contre les papillomavirus mais reste recommandé en prévention d’autres IST.

Le saviez-vous ?
La plupart des personnes sont infectées dès le début de leur vie sexuelle.

À lire aussi : Faire un dépistage IST : quand, comment, pourquoi ?

Que provoquent les papillomavirus humains ?

Lorsque les lésions sont bénignes, on parle de HPV à bas risque cancérigène. Quand elles sont malignes, on parle de HPV à haut risque cancérigène.

Les HPV à bas risque cancérigène

Les papillomavirus humains qui génèrent des symptômes sans gravité sont souvent à l’origine d’apparition de condylomes. Ce sont des verrues génitales.

Les HPV à haut risque cancérigène

Ils peuvent provoquer certains types de lésions précancéreuses voire cancéreuses. Le principal cancer que l’on attribue à une infection HPV est le cancer de l’utérus. Il faut toutefois savoir que les HPV peuvent aussi être à l’origine de cancers de l’anus, du vagin, de la vulve, et pénis. Certains cancers de la sphère ORL peuvent aussi être dus aux HPV.

Selon l’Assurance Maladie, les HPV sont responsables chaque année d’environ 3 000 nouveaux cas de cancers du col de l’utérus, 500 cancers de la vulve, 300 cancers du vagin et 1 100 cancers de l’anus.2

La vaccination HPV : pour les filles et les garçons

Une prévention vaccinale et un dépistage sont complémentaires pour limiter la transmission de papillomavirus humains et donc les infections.

Cette vaccination est indiquée pour prévenir les cancers dus aux papillomavirus, et donc notamment le cancer de l’utérus. Elle est recommandée :

  • pour les jeunes filles de 11 à 14 ans,
  • pour les jeunes femmes entre 15 et 19 ans révolus dans le cadre du rattrapage vaccinal,
  • pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes jusqu’à 26 ans. 

Fin 2019, la Haute Autorité Sanitaire a publié une recommandation pour étendre la vaccination aux jeunes garçons. Elle indique être favorable à un élargissement de la vaccination pour tous les garçons de 11 à 14 ans révolus et au rattrapage possible pour les jeunes hommes de 15 à 19 ans révolus. Le ministère de la santé avait alors réagi et avait indiqué souhaiter « que cette recommandation soit intégrée dans le calendrier des vaccinations 2020 pour une mise en œuvre d’ici l’été » via un communiqué de presse.3

À noter que la vaccination HPV ne remplace pas le dépistage du col de l’utérus pour les femmes. Comme les vaccins ne protègent pas contre tous les types de HPV pouvant être à l’origine d’un cancer de l’utérus, ces dépistages par frottis restent essentiels. Pour rappel, un premier frotti doit être réalisé à 25 ans. En cas de résultat normal, un deuxième frotti doit être effectué un an plus tard puis il est à renouveler tous les 3 ans entre 25 et 65 ans.

Sources : 

  1. https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-a-prevention-vaccinale/infections-a-papillomavirus/la-maladie/#tabs

  2. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-col-uterus/comprendre-cancer-col-uterus

  3. https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/vaccination-contre-les-papillomavirus

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Pour être accompagné par des professionnels de santé qualifiés, pensez à souscrire une assurance santé adaptée à vos besoins. La Mutuelle Ociane Matmut vous propose plusieurs formules dont une mutuelle santé jeune.

Devis santé en ligne

Comment se protéger efficacement contre les IST ?  Definition et solutions de prévention

À lire aussi : 

Comment se protéger efficacement contre les IST ?

Definition et solutions de prévention