Menu
Accueil / Assurances Accidents de la vie / Conseils / Intoxication ou empoisonnement d’un enfant : comment réagir ?

Intoxication ou empoisonnement d’un enfant : comment réagir ?

Publié en septembre 2021

Produits d’entretien, alcool, médicaments… Chez vous, de nombreux produits du quotidien peuvent devenir particulièrement dangereux s’ils restent à portée des enfants. À leur plus jeune âge, leur curiosité les pousse à explorer la maison et à porter à la bouche ce qu’ils trouvent. Des petits gestes dont les conséquences peuvent être très lourdes. Risques, symptômes, réflexes à avoir, prévention : tout ce que vous devez savoir pour bien réagir en cas d’intoxication ou d’empoisonnement d’un enfant.

Quels sont les risques d’un empoisonnement ou d’une intoxication ?

Il convient d’être particulièrement vigilant avec les enfants, surtout les plus jeunes, âgés de moins de 6 ans. Les risques d’intoxication ou d’empoisonnement sont malheureusement très présents car, lorsqu’ils sont petits, les enfants aiment explorer et porter ce qu’ils trouvent à la bouche. Il n’est donc pas surprenant de constater que bon nombre d’empoisonnements chez l’enfant ont lieu à la maison et impliquent des produits de la vie de tous les jours. Il est primordial de veiller pour éviter ces accidents de la vie.

Pour vous aider à rester vigilant, voici une liste non-exhaustive de produits pouvant causer des intoxications ou empoisonnements. Veillez à ne surtout pas les laisser à la portée de vos jeunes enfants.

  • Dans le salon : piles, allumettes ou briquets, petits objets décoratifs, huiles essentielles, etc.
  • Dans la cuisine : produits d’entretien (javel, détachant, liquide ou poudre de nettoyage, etc.), bouteilles d’alcool, etc.
  • Dans la salle de bain : médicaments, vernis, parfums, dissolvants, alcool à 90°, produits nettoyants pour le lavabo ou la baignoire, produits débouche-tuyaux, etc.
  • Dans la chambre : parfum, petits bijoux, objets décoratifs, etc.

Quels sont les signes d’un empoisonnement chez l’enfant ?

Il est primordial de reconnaître rapidement les signes annonciateurs d’une intoxication ou d’un empoisonnement chez votre enfant afin de réagir le plus rapidement possible.

Les signes d’un probable empoisonnement sont les suivants :

  • troubles digestifs ;
  • douleurs abdominales ;
  • nausées ;
  • vomissements ;
  • maux de tête ;
  • difficultés à respirer, toux ;
  • décoloration des lèvres ou brûlures buccales ;
  • éruptions cutanées ;
  • perte de conscience ;
  • hallucinations ;
  • état de choc, etc.

À lire aussi : Accidents domestiques : comment protéger les enfants ?

Empoisonnement d’un enfant : que faire ?

Si votre enfant est victime d’une intoxication ou d’un empoisonnement et qu’il est inconscient ou présente des troubles alarmants, le premier réflexe est de prévenir les secours, en composant le 15, le 18 ou le 112.

Au téléphone, tâchez de rester calme et de vous exprimer le plus clairement possible pour répondre aux questions du professionnel chargé d’évaluer la situation :

  • donnez votre nom et celui de votre enfant ;
  • indiquez votre adresse et les éventuels étage et code d’accès au logement ;
  • décrivez le plus précisément possible la situation, les symptômes et leurs évolutions.

Ne raccrochez pas avant que la personne au bout du fil ne vous le dise et suivez précisément toutes ses instructions.

Si votre enfant est toujours conscient, et en l’absence de symptômes (ils peuvent apparaître dans un second temps), vous pouvez appeler le centre antipoison. Mettez de côté les emballages et notices des produits à l’origine de l’empoisonnement.

Donnez le maximum d’informations à votre interlocuteur :

  • l’âge, la taille et le poids de l’enfant ;
  • la nature et la quantité de produit ingéré ;
  • l’heure de l’intoxication ;
  • les circonstances de l'intoxication ;
  • les éventuels symptômes constatés.

Si votre enfant devait être conduit à l’hôpital, conservez le reste du produit à l’origine de l’empoisonnement, ainsi que les étiquettes et notices. Cela pourra être utile au personnel médical.

Parmi les autres réflexes à avoir en cas d’intoxication ou d’empoisonnement de votre enfant, respectez bien les conseils suivants :

  • ne faites pas vomir l’enfant – si le produit est caustique, il pourrait brûler une deuxième fois l’œsophage et la bouche ;
  • ne lui faites pas boire d’eau – certains produits ingérés pourraient mousser ;
  • ne lui faites pas boire de lait – il contient des matières grasses qui pourraient accélérer l’absorption du produit ;
  • ne laissez jamais votre enfant sans surveillance ;
  • ne transportez pas votre enfant de votre propre initiative, même pour l’emmener à l’hôpital.

Comment prévenir les risques d’empoisonnement ?

Le moyen le plus sûr d’éviter toute intoxication ou empoisonnement reste de ne pas faciliter l’accès aux produits d’entretien, aux médicaments ou aux bouteilles d’alcool. Ainsi, il est préférable de les ranger dans des placards fermés et en hauteur. Si vous n’avez pas de rangements en hauteur, assurez-vous que les portes des placards puissent être fermées à clé. Vous pouvez également installer des dispositifs de sécurité pour bloquer la porte si votre fils ou votre fille tente de l’ouvrir.

Il est aussi conseillé de lire attentivement les étiquettes ou les notices, que ce soit avant de donner un médicament à votre enfant ou avant d’utiliser un quelconque produit ménager. Essayez de garder tous les produits considérés comme toxiques dans leur emballage d’origine afin d’éviter tout risque de confusion au moment de l’utiliser.

Enfin, surveillez attentivement votre enfant, dès que vous utilisez un produit jugé dangereux, afin d’être sûr qu’il ne s’en approche pas. Ce conseil vaut pour votre domicile comme pour celui de vos proches. Si tout est correctement rangé dans votre logement, ce n’est pas forcément le cas ailleurs, et votre enfant pourrait avoir accès à des produits dangereux.

À lire aussi : Comment protéger les enfants des accidents domestiques ?

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne et vous protège vous, votre conjoint et vos enfants grâce à ses assurances des accidents de la vie Matmut.

Devis en ligne

sécurité de bébé à la maison

A lire aussi :

Sécurité de bébé à la maison : les précautions à prendre

Chaque année, environ 1,6 million d’enfants âgés de 0 à 15 ans sont victimes d’accidents. La grande majorité d’entre eux (57 %) survient à leur domicile et non à l’extérieur comme pourraient le laisser croire certaines idées reçues. Parmi les profils à risques, les bébés commençant à se déplacer, que cela soit en rampant, à quatre pattes ou debout, arrivent en tête de liste. Découvrez des conseils pratiques et utiles pour assurer une meilleure sécurité à votre bébé à la maison.