Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Comment payer son permis de conduire moins cher ?

Comment payer son permis de conduire moins cher ?

Publié en février 2020

Près d’1,5 millions de candidats à l’examen du permis de conduire tentent leur chance chaque année. Pourtant, la formation au permis représente un budget moyen de près de 1 600 €. Malgré son prix, le permis est pour beaucoup une condition nécessaire pour décrocher un emploi, ou tout simplement pour se déplacer lorsqu’on habite en milieu rural. Zoom sur les options pour payer son permis de conduire moins cher.

Que comprend la formation au permis de conduire ?

Avant de mettre les mains sur un volant, vous devrez passer par une salle de cours. En effet, la première partie de la formation au permis de conduire est théorique. Au début de votre formation, un manuel sur le Code de la route vous est remis. Cette partie théorique est axée sur l’apprentissage des règles du Code de la route et insiste également sur les bons comportements à adopter en termes de sécurité routière. La formation comprend des leçons théoriques dispensées par un formateur d’auto-école et des tests. Elle est sanctionnée par l’épreuve théorique générale (ETG) du Code de la route. Lors de cet examen, le candidat doit répondre correctement à 35 questions sur 40. La formation pratique vient ensuite compléter le code.

À lire aussi : Les jeunes et le permis B

Quelles sont les différentes formations ?

Il existe plusieurs options en ce qui concerne la formation à la conduite : formation classique, conduite accompagnée, conduite supervisée, ou encore la conduite encadrée.

La formation classique : plus chère et sans garantie de résultats

Comme son nom l’indique, c’est la formule plébiscitée par le plus grand nombre. À l’issue de la formation théorique, le formateur fait une estimation du nombre d’heures de conduite nécessaires au candidat pour se présenter à l’examen pratique. Le volume de leçons pratiques est de 20 heures minimum, mais rares sont les élèves à qui ces vingt heures de conduite suffisent. Le nombre d’heures nécessaires est de 35 heures en moyenne, pour un coût moyen de 1 500 €. Le taux de réussite à l’examen dans cette filière classique est de 56 %.

Conduite accompagnée : l’option moins chère et plus sûre pour les mineurs

L’apprentissage anticipé à la conduite (AAC), plus couramment appelé conduite accompagnée, est accessible dès 15 ans. Suite à la formation théorique et à une formation pratique de 20 heures minimum, l’élève se voit remettre une attestation de fin de formation initiale (AFFI). L’AFFI lui permet de prendre le volant sans la présence de son formateur auto-école, mais avec un accompagnateur, sur l'accord de l'assureur. La conduite avec l’accompagnateur se déroule sur une durée d’un an minimum, durant laquelle l’élève devra parcourir au moins 3 000 km. Deux rendez-vous pédagogiques réunissant formateur, accompagnant et élève agrémentent cette formation. L’apprentissage anticipé à la conduite permet de limiter le coût d’un permis en réduisant les heures de pratique en auto-école. L’élève parcourt de nombreux kilomètres, engrangeant confiance et expérience, tout en réalisant des économies. Par ailleurs le taux de réussite à l’examen du permis est de 75 %.

À lire aussi : Conduite accompagnée, tout savoir sur cet apprentissage anticipé

Conduite supervisée : un moyen d’économiser pour les + de 18 ans

Moins connue que l’apprentissage anticipé à la conduite, la conduite supervisée ressemble à l’AAC mais s’adresse uniquement aux personnes majeures. Sur le même principe que l’AAC, l’élève qui choisit une formation en conduite supervisée doit respecter trois conditions :

  • avoir obtenu son examen du Code de la route
  • avoir suivi une formation pratique de 20 heures avec un formateur en école de conduite
  • avoir obtenu une évaluation favorable de son enseignant et son attestation de fin de formation initiale (AFFI)

À l’issue de ces vingt heures, et sur l'accord de l'assureur, l’élève peut prendre le volant d’une voiture sans moniteur, mais en présence d’un accompagnateur. Deux types de public se dirigent vers la conduite supervisée :

  • Dès l’inscription à l’auto-école pour les élèves qui souhaitent acquérir un maximum d’expérience de conduite avant de passer l’examen, et ce, sans payer plus de 20 heures de leçon
  • Les élèves qui échouent à l’épreuve pratique et veulent améliorer leur conduite, à moindre coût, avant de repasser l’examen

La conduite encadrée

La conduite encadrée s'adresse aux candidats âgés de 16 à 18 ans, suivant une formation aux métiers de la route, devant être validée par un diplôme de l'éducation nationale. Afin de bénéficier de cette conduite encadrée, les candidats doivent avoir passé leur code de la route ainsi que leur permis B ou poids lourd. Ce mode de conduite permet de conduire avec un accompagnateur jusqu'à la délivrance du permis B, aux 18 ans du candidat.

Une formation en ligne est-elle moins chère ?

Certaines plateformes proposent des formations en ligne pour l’épreuve théorique générale (ETG) du Code de la route. Comptez environ 30 € alors qu’on estime à 300 € le coût de la même formation auprès d’une auto-école. La plateforme propose également un forfait à 749 € pour 20 heures de conduite, plus 35 € par heure supplémentaire. Les cours sont dispensés par des formateurs avec un statut d’autoentrepreneur. Résultats : la facture passe à 1 000 € en moyenne pour les élèves, au lieu de 1 600 € en passant par une auto-école.

Le permis à 1 euro par jour fait-il baisser la facture ?

Le permis à 1 € par jour a été mis en place par l’État en partenariat avec les établissements prêteurs et les écoles de conduite. Cette opération vise à faciliter l’accès au permis de conduire et à améliorer la qualité de la formation. Le permis à un euro par jour concerne les personnes de 15 à 25 ans, quelle que soit leur situation à condition que l’établissement financier accepte leur dossier d’emprunt. Avec le permis à un euro par jour, l’État paie les intérêts d’emprunt et offre ainsi un prêt à taux zéro pour les candidats au permis de conduire.

Les candidats peuvent prétendre à un prêt de :

  • 600 €, 800 €, 1 000 € ou 1 200 € s’ils n’ont jamais bénéficié du dispositif
  • 300 € pour financer une formation et repasser l’examen en cas d’échec à l’épreuve pratique

À lire aussi : Le permis à 1 € réservé aux écoles de conduite labellisées

Passer son permis dans les petites villes est-il moins cher ?

Ce n’est pas qu’une légende, passer son permis coûte plus cher dans une grande ville. Paris, Haute-Savoie et Yvelines sont les trois départements où passer son permis de conduire est le plus cher, avec un coût estimé à plus de 2 100 €. À l’inverse, dans le Territoire de Belfort et le Nord, le coût est nettement moins élevé avec des formations estimées à moins de 1 500 €.

À lire aussi : Passer le permis de conduire sur une boîte automatique : bonne ou mauvaise idée ?

Existe-t-il des aides pour financer son permis en France ?

Plusieurs moyens permettent de bénéficier d’aides pour financer sa formation au permis de conduire en France :

  • le Compte Personnel de Formation (CPF) peut permettre de financer l’examen du permis si son obtention contribue à la réalisation d’un projet professionnel
  • les apprentis de plus de 18 ans qui préparent leur permis B peuvent bénéficier d’une aide de 500 €
  • certaines catégories de chômeurs peuvent bénéficier d’une aide de 1 200 € maximum par Pôle Emploi
  • les personnes handicapées peuvent bénéficier de la prestation de compensation du handicap (PCH) pour financer des leçons de conduite, et de l’aide de l’AGEFIPH ou du FIPHFP en cas de besoin d’un véhicule pour une insertion professionnelle.

À lire aussi : Tout savoir sur les aides pour financer un permis de conduire

Retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

Vous venez d’obtenir votre permis de conduire ? Félicitations ! La Matmut vous accompagne pour vous assurer dans cette nouvelle aventure. Découvrez les avantages de l’Assurance auto Jeune conducteur de la Matmut.

Devis en ligne

Quels sont les différents permis de conduire ?

À lire aussi :

Quels sont les différents permis de conduire ? Zoom sur les catégories du permis de conduire

Chaque année, un bilan des examens du permis de conduire est mis en ligne sur le site de la sécurité routière. Pour l’année 2016, plus de 1 009 000 permis ont été délivrés, toutes catégories de véhicules confondues. Quels sont les différents types de permis de conduire ? Comment sont-ils catégorisés ? Explications.