Annuler
Menu
Accueil / Assurance Chien Chat / Conseils / Adopter un chat : à quoi faut-il faire attention ?

Adopter un chat : à quoi faut-il faire attention ?

Publié en septembre 2021 - Mis à jour en mars 2022

Vous y pensez, vous en rêvez, vous voulez adopter un chat. Mais comment trouver le bon ? Votre futur compagnon peut vivre plus de 20 ans. Il exige donc un engagement sur le long terme. Vous vous sentez prêt pour l’adoption d’un chat ? Vous hésitez encore ? La Matmut vous guide dans cette jolie aventure.

Adoption d'un chat : les bonnes questions à se poser

 

Accueillir un chat dans la famille n’est pas très compliqué. Animal sociable, souvent en recherche de câlins, il peut cependant se montrer très indépendant. Avant de passer à l’adoption, il vaut mieux faire le point sur vos envies et sur votre capacité à vous occuper de ce petit compagnon. 

Quels sont les besoins d’un chat ?

 

    Du temps, de l’amour et de l’attention

 

Aurez-vous suffisamment de temps pour vous occuper d’un chat : le nourrir, le brosser, changer sa litière, jouer avec lui ? Trop d’animaux finissent abandonnés pour ce motif. Un chat sans accès à l’extérieur aura d’autant plus besoin de présence et de distraction.

 

    De l’espace

Votre domicile est-il suffisamment grand pour accueillir un chat ? Ce dernier a besoin d’espace à explorer. Prudence avec les chats et chatons qui, avant de vous rejoindre, ont goûté à la vie en extérieur. S’adapter à un lieu clos, comme un petit appartement, peut alors s’avérer difficile.

 

    Un cadre stable

 

Le chat est un animal qui aime les environnements paisibles et les rituels : repas à heures fixes, litière changée très régulièrement... Un cadre de vie instable ou bruyant peut causer un stress important et nuire à son bien-être.

 

    De la patience

 

Par ennui ou simplement en jouant, il peut arriver que votre chat casse un bibelot ou griffe un rideau. Adopter un chat, c’est aussi savoir garder son calme et accepter les petites comme les grosses bêtises sans s’énerver contre lui. Il faudra vous armer de patience pour gérer les désagréments de certains petits félins plein d’énergie !

 

Pourrais-je le faire garder si je suis absent ?

 

Que se passera-t-il si vous partez en déplacement professionnel ou tout simplement en vacances ? Y a-t-il des gens dans votre entourage : famille, amis ou voisins qui pourront le garder ou venir chez vous le nourrir, et s’assurer que tout va bien ? Beaucoup d'éléments sont à anticiper avant de vous engager avec un animal. 

Des solutions de garde au domicile par des petsitters ou un séjour en pension sont aussi envisageables, moyennant toutefois un certain coût.

À lire aussi : Quelles sont les précautions à prendre pour partir en vacances avec un animal de compagnie ?

 

Quel budget prévoir pour un chat ?

    Comment adopter un chat ?

Vous devez anticiper le coût lié à l’adoption du chat ou à son achat. Si ce n’est pas déjà fait, le félin devra être identifié par puce électronique, vacciné et stérilisé chez un vétérinaire.

Pour bien accueillir votre petit compagnon, vous devez vous procurer quelques accessoires indispensables : un bac à litière et sa pelle, de la litière, une gamelle pour l’eau, une pour la nourriture, un griffoir pour éviter tout accident avec votre canapé, un couchage, quelques jouets, une brosse et une cage de transport pour le déplacer.

Vous aurez peut-être à réaliser quelques aménagements dans votre habitation, pour sécuriser votre logement (pose de filets pour balcon et fenêtres) ou pour faciliter le quotidien de votre chat (installation d’une chatière).

 

    Budget annuel pour adopter un chat

D’après la SPA, vous devez prévoir 500 euros par an en moyenne pour l’adoption d’un chat (soins et nourriture), sans compter les jouets ou les accessoires.

Ce budget comprend l’alimentation, la litière, les rappels de vaccins, les soins (vermifuge et antiparasitaires), les frais de garde, etc. À cela s’ajoutent d’éventuels frais vétérinaires supplémentaires s’il tombe malade.

 

La solution Matmut :
La Matmut vous propose une mutuelle santé pour chat qui s’adapte parfaitement à vos besoins.

 

Suis-je prêt à l’adoption d’un chat ?

En adoptant un chat, vous vous engagez à lui donner du temps et de l’amour, et à régler ses dépenses de santé tout au long de sa vie. N’agissez pas de manière impulsive, cet acte doit être mûrement réfléchi et préparé. Le reste de la famille est-il d’accord ? Sont-ils au courant et sur la même longueur d’onde que vous ? Ces questionnements sont essentiels même si la joie d’accueillir un mignon petit animal met souvent tout le monde d’accord.

 

Où trouver un chat à adopter ?

SPA & associations

60% des pensionnaires à la SPA sont des chats. Abandonnés, perdus ou maltraités, ils sont nombreux à attendre une seconde chance au sein d’un foyer aimant. Avant d’être proposés à l’adoption, ils sont stérilisés, identifiés et vaccinés. La participation demandée sert donc à couvrir une partie de ces frais.

Sur les sites des associations, vous trouverez souvent les photos des chats et chatons disponibles et leurs descriptions. Idéal pour se faire une première idée, mais rien ne remplace une vraie rencontre. Contactez le refuge, allez le visiter, découvrez ses pensionnaires et laissez la magie du coup de foudre opérer.

De nombreux chats âgés, porteurs d’un handicap ou d’une maladie chronique, peinent à trouver un maître. Les associations ont créé des dispositifs spécifiques (adoption SOS, famille d’accueil définitive…) pour faciliter leur départ vers un nouveau foyer. Eux aussi ont droit à un bonheur bien mérité, pensez-y.

 

Bon à savoir :
Les bénévoles et salariés des refuges connaissent leurs protégés sur le bout des pattes. Ils sauront vous accompagner pour trouver le compagnon idéal selon vos caractères respectifs et votre mode de vie.

 

Dons ou ventes entre particuliers

Un particulier peut tout à fait donner un chat ou un chaton, mais il doit respecter certaines conditions dans son annonce : âge du félin, inscription ou non au LOOF (Livre Officiel des Origines Félines), numéro d’identification du chaton ou de sa mère, nombre de bébés dans la portée. Les sites spécialisés vérifient en principe la conformité des annonces déposées.

Si un particulier peut vendre des chats ou chatons, il doit être enregistré et détenir un numéro SIRET, même avec une seule portée par an. Selon sa situation, il est alors considéré comme éleveur ou vendeur.

 

Élevage de chats

    Trouver un éleveur sérieux

Vous pouvez adopter un chat de race chez un éleveur. Soyez très vigilant. Vérifiez qu’il est bien déclaré comme tel et qu’il possède un certificat de capacité ainsi qu’un numéro SIRET.

Préférez un élevage où les chatons vivent avec la famille pour s’assurer de leur équilibre. Demandez à visiter le lieu de vie des chatons, à rencontrer les parents et le reste de la portée. Si l’éleveur refuse, c’est mauvais signe.

 

Bon à savoir :
Le bouche-à-oreille est la meilleure des références. Sollicitez votre entourage, consultez internet et les réseaux sociaux. Si vous le pouvez, contactez d’anciens acheteurs pour avoir leur avis.

 

    Le pedigree LOOF

Le chaton peut être inscrit au LOOF si ses parents détiennent ce pedigree. Le LOOF est le Livre Officiel des Origines Félines. Il garantit l’origine du chat, sa race et l’absence de certaines maladies génétiques. Sans lui, un chat est considéré comme « de gouttière » et ce même si ses géniteurs sont LOOF… Seul l’éleveur est apte à vous fournir le certificat et la description généalogique du félin.

L’éleveur remet le chaton identifié. S’il est vacciné, il doit vous donner le carnet de santé pour en attester.

 

    Choisir un chaton

En amont, renseignez-vous sur la race qui vous intéresse, elles ont chacune des traits de personnalité spécifiques : caractère bien trempé, sociable ou indépendant, etc. Ne vous arrêtez pas uniquement à l’aspect physique.

Pendant la visite, observez le comportement des parents, leur état général et celui des chatons. L’éleveur prend-il le temps de vous expliquer ? Connait-il bien ses animaux ? Vous donne-t-il des conseils, propose-t-il un suivi ? Si oui, vous êtes au bon endroit.

 

Combien coûte l'adoption d'un chat ?

Le coût de l’adoption d’un chat varie selon son âge, sa race, et sa provenance. Comptez aussi les frais vétérinaires pour sa stérilisation, sa vaccination et son identification, obligatoire, par puce électronique ou tatouage.

En association, par exemple à la SPA, prévoyez environ 150 euros pour un chat ou chaton stérilisé et identifié.

Auprès d’un éleveur, les tarifs varient selon la race et le pedigree, de 500 à 2 000 euros. Inscription au LOOF, tests génétiques, visites vétérinaires… Les frais d’un éleveur sont élevés et se répercutent sur le prix des chatons. Généralement, l’éleveur cède le chaton identifié et primo-vacciné, parfois stérilisé.

 

Quelle est la meilleure période pour adopter un chat ?

Si vous souhaitez adopter un chaton, faites-le du printemps à l’été, période de reproduction des félins. Un chaton est sevré à l’âge de 3 mois environ. Ne précipitez pas l’adoption, le temps passé auprès de sa mère est essentiel pour apprendre la propreté et être en bonne santé. Les animaux séparés trop tôt ont souvent des troubles du comportement : méfiance, léchage excessif…

Un chat adulte peut être adopté toute l’année. Souvent craintifs au départ, les chats ayant vécu en refuge peuvent changer de comportement et s’attacher de manière exceptionnelle à ceux qui leur offrent cette chance.

Le meilleur conseil à vous donner est de bien réfléchir à la portée de votre engagement, et de prendre le temps de trouver celui avec qui vous vivrez une belle histoire.

La Matmut vous accompagne

Vous venez d'adopter votre nouvel ami pour la vie ? Protégez votre nouveau chat et réduisez vos dépenses vétérinaires avec l'assurance chats de la Matmut.

Devis en ligne