Menu
Accueil / Assurance Chien Chat / Conseils / Vaccin pour chat : tout savoir

Vaccin pour chat : tout savoir

Publié en décembre 2021

Pour maintenir votre animal de compagnie en bonne santé et limiter les risques de contamination, il est indispensable de le faire vacciner car certaines maladies graves peuvent apparaître et affaiblir leur système immunitaire. Matmut vous dit tout ce que vous devez savoir sur le vaccin pour chat.

À quel âge doit-on vacciner un chat ?

Première chose à savoir sur le vaccin pour chat : votre animal peut recevoir un vaccin à n’importe quel moment de sa vie… ou presque. En effet, si vous avez adopté un chaton qui n’a pas encore été sevré, vous devrez attendre quelques semaines après sa naissance. Pourquoi ?

Le vaccin pour chat est inutile les premières semaines de sa vie

Lors des 2 premiers mois de sa vie, le chaton est protégé grâce aux anticorps qu’il reçoit du colostrum (le lait de sa mère). C’est ce qui s’appelle l’immunité maternelle passive. Lors de cette phase d’alimentation post-natale, l’efficacité des anticorps décroît avec le temps et la santé du chaton passe par deux seuils :

  • Le seuil dit « protecteur », qui correspond à la quantité suffisante pour que les anticorps protègent le chaton ;
  • Le seuil dit « d’interférence vaccinale », qui indique à partir de quand les anticorps peuvent laisser la place au vaccin pour chat. Si les anticorps sont encore trop puissants, le système immunitaire ne pourra pas apprendre à se défendre tout seul. Dans le cas contraire, le chat peut recevoir le vaccin. On dit alors qu’il est « réceptif ».

Entre ces deux phases, il existe une période dite de « trou immunitaire ». Cela signifie que les anticorps ne sont plus efficaces pour protéger votre chat et que votre animal n’est toujours pas réceptif au vaccin pour chat. Là, le chaton peut développer des maladies car son système immunitaire n’est pas conditionné pour se protéger des virus extérieurs.

 

Ces seuils varient d’un chat à l’autre. Tout dépend de plusieurs facteurs, comme :

  • Le nombre de chats dans la portée ;
  • La consommation de colostrum ;
  • La quantité d’anticorps contenue dans le colostrum.

Quel délai après la naissance pour faire un vaccin pour chat ?

Généralement, la période d’interférence vaccinale se situe au bout de 8 semaines. C’est donc à ce moment-là que vous pouvez faire un vaccin pour chat.

 

Toutefois, une seule dose ne suffit pas. Même s’il apprend à combattre les virus, son système immunitaire est encore faible. C’est pourquoi votre vétérinaire vous déconseillera de faire sortir votre chaton durant les quelques semaines qui suivent l’administration du vaccin pour chat.

 

Car c’est à partir de 12 semaines (soit 1 mois après la première dose) que votre animal peut recevoir sa deuxième dose de vaccin pour chat et donc être immunisé.

Vaccins obligatoires pour chat

En France, aucun vaccin pour chat n’est obligatoire, à condition qu’il reste sur le territoire. Seuls quelques rares cas rendent la vaccination contre la rage obligatoire. A contrario, tous les autres vaccins pour chat ne sont soumis à aucune réglementation. C’est donc au propriétaire de décider s’il souhaite faire vacciner son chat ou non.

Vaccins obligatoires chat d'intérieur

C’est un fait : les chats d’intérieur attrapent moins de maladies que les chats qui vont dehors. La raison est simple : ils ne rencontrent pas d’animaux extérieurs. C’est encore plus le cas pour les chats vivant seuls dans le logement. 

 

Mais certaines situations peuvent vous amener à devoir faire un vaccin pour chat contre une maladie : la rage. Bien que cette maladie soit officiellement éradiquée en France depuis 2001, les autorités sanitaires françaises n’ont pas levé le pied en matière de mesures réglementaires. 

 

Aujourd’hui, si vous voyagez en Corse, dans les DOM ou à l’étranger, vous devez impérativement présenter un certificat de vaccination antirabique en cours de validité pour rentrer sur le territoire. En France, certains centres de vacances ou pensions pour animaux n’acceptent que les animaux vaccinés contre la rage. 

 

Pour retrouver toutes les dispositions à entreprendre, consultez l’arrêté du 10 octobre 2008 relatif aux conditions et modalités de la vaccination antirabique des animaux domestiques.

Vaccins obligatoires chat d'extérieur

À l’inverse, les chats d’extérieur sont exposés à toutes sortes de pathologies. Ils rencontrent d’autres chats avec lesquels ils peuvent se battre, peuvent s’accoupler, etc. Mais là encore, l’obligation antirabique est la même que pour les chats d’intérieur.

 

Pour information, votre chat doit être âgé de 12 semaines minimum pour recevoir le vaccin contre la rage et il n’est valide que 21 jours plus tard. Pensez-y avant de partir en voyage.

À lire aussi : Faut-il prévenir son assurance quand on acquiert un animal ?

Vaccins non obligatoires pour chat

La rage n’est pas la seule maladie que peut contracter votre animal de compagnie, loin de là. On en recense plusieurs dizaines, mais les plus répandues sont au nombre de 3 :

  • Le typhus ;
  • Le coryza ;
  • La leucose.

Le vaccin contre le typhus

Très contagieux, le virus du typhus, aussi appelé panleucopénie féline, est l’une des maladies les plus mortelles : 90 % des chatons et jeunes adultes l’ayant attrapé ont trouvé la mort. Si votre chat a des vomissements, des diarrhées ou une gastro-entérite sévère, emmenez-le tout de suite chez le vétérinaire.

 

Heureusement, cette maladie très transmissible a pratiquement été combattue grâce au vaccin. Mais elle n’a pas été éradiquée pour autant, c’est pourquoi le corps médical recommande l’administration de ce vaccin pour chat.

Le vaccin contre le coryza

Même s’il est moins dangereux, le coryza partage un point commun avec le typhus : sa contagiosité. Souvent appelé « le rhume du chat », ses symptômes se remarquent au niveau :

  • Des voies respiratoires (votre chat renifle, éternue, son nez coule) ;
  • De ses yeux (conjonctivite).

À elle seule, elle représente 90 % des maladies respiratoires chez le chat. Et tous les animaux sont logés à la même enseigne. Peu importe l’âge, le sexe, s’il vit exclusivement en intérieur ou s’il a accès à l’extérieur : tous les chats peuvent contracter cette maladie. Heureusement, on recense très peu de décès et la plupart du temps, elle se guérit en quelques jours.

Le vaccin contre la leucose

Entre le moment où le chat est infecté par le virus leucémogène félin (ou FeLV) et où il tombe malade, il peut se passer plusieurs mois voire plusieurs années. Cette maladie, plus connue sous le nom du « sida du chat, » concerne entre 5 et 10 % des chats en France. Ce qui pose problème avec ce virus, c’est qu’il affaiblit votre chat et peut s’attraper de différentes façons :

  • Via des fluides corporels (urines, selles, sang, sperme, sécrétions vaginales, lait, etc.) ;
  • Par le biais d’une morsure ;
  • Par une transmission in utero.

Les chats qui contractent ce virus se divisent en trois groupes :

  • Le premier tiers s’en débarrasse dans les jours qui suivent la contamination ;
  • Le deuxième tiers devient porteur sain ;
  • Le dernier tiers porte la maladie, qui peut aboutir à la mort.

Ce vaccin pour chat est vivement recommandé puisqu’il limite la transmission et le développement de cette maladie.

Quels est le prix d’un vaccin pour chat ?

Le prix d’un vaccin pour chat varie en fonction du nombre de virus contre lesquels vous voulez protéger votre animal de compagnie. Un conseil : profitez de votre passage chez le vétérinaire pour faire plusieurs vaccins à votre chat afin de réduire la facture. Voici les prix moyens de vaccins pour chat :

  • Leucose : 65 € ;
  • Coryza : 55 € ;
  • Coryza + Typhus : 57 € ;
  • Typhus + Coryza + Leucose : 75 € ;
  • Typhus + Coryza + Leucose + Rage : 80 €.

Attention, ces tarifs ne comprennent que le vaccin pour chat, pas celui de la consultation. Pour des tarifs plus précis, contactez votre clinique vétérinaire.

 

Bon à savoir 
Le prix d’un passeport pour chat suite au premier vaccin contre la rage avoisine les 20€.

Comment préparer son chat pour un vaccin ?

Pour certaines boules de poils, aller chez le vétérinaire pour un vaccin pour chat s’apparente à une véritable promenade de santé. Mais rares sont les propriétaires qui ne redoutent pas ces visites. Si votre animal fait partie de ces félins qui sont stressés, peureux et agressifs quand vient l’heure de faire un vaccin pour chat, mieux vaut réunir toutes les conditions pour que le rendez-vous se passe bien. 

 

Du côté du propriétaire, il n’y a pas de préparation particulière. Si vous venez pour un premier vaccin pour chat, inutile d’emporter des documents particuliers, le vétérinaire vous remettra un carnet de santé à la fin de la consultation. Pour les rappels de vaccin pour chat, pensez juste à ramener ce document.

 

Mais dès son plus jeune âge, habituez votre chat à sa cage de transport. Il ne doit pas la voir comme un élément de rejet. Laissez-la dans une pièce, accessible à votre chat, et rendez-la confortable (en y mettant une couverture par exemple). Petit à petit, votre chat viendra y faire des siestes et appréciera son aspect clos. Cela vous facilitera les déplacements chez le vétérinaire lors d’un vaccin pour chat.

Y a-t-il des risques liés à la vaccination du chat ?

Un vaccin pour chat n’est pas sans risques. Certains n’ont aucune gravité, comme une inflammation sur le site d’injection, d’autres peuvent créer des troubles (gastro-intestinaux) ou des réactions allergiques.

 

Les effets secondaires apparaissent quelques heures après que votre animal ait reçu sa dose de vaccin pour chat. Les risques graves sont très rares, mais si les symptômes vous inquiètent, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire pour qu’il vous fasse une déclaration de pharmacovigilance.

À lire aussi : Combien coûte une consultation chez le vétérinaire ?

La Matmut vous accompagne

La santé de votre animal de compagnie passe par des vaccins, une bonne alimentation, de l’amour mais aussi une bonne protection. Avec nos assurances pour chat, votre boule de poil est protégée contre les aléas de la vie.

Devis en ligne