Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment choisir son barbecue ?

Comment choisir son barbecue ?

Publié en mai 2021

Un barbecue est généralement synonyme de soleil et de moments conviviaux avec ses proches. Mais pour en profiter, il convient d’opter pour le modèle le plus adapté à votre habitation et votre espace extérieur. Au charbon, à gaz, ou électrique ? Où installer votre équipement ? Retrouvez nos conseils pour bien choisir son barbecue.

Quels sont les différents types de barbecue ?

Pour bien choisir son barbecue, il convient de connaître les différents modèles, leurs caractéristiques, ainsi que leurs avantages et inconvénients. Sachez également que le choix du barbecue dépend de la place que vous avez pour l’installer, ainsi que le nombre de convives.

Le barbecue au charbon de bois

Le barbecue au charbon de bois est synonyme d’authenticité, de convivialité et donne aux aliments cette saveur fumée si caractéristique. Ce modèle s’adapte à tous les budgets : d’une vingtaine d’euros en entrée de gamme jusqu’à plus de 1 000 euros pour un modèle de grande taille, en céramique, avec couvercle et monté sur un chariot.

S’il est simple d’utilisation, il demande en revanche beaucoup de temps à s’allumer. Il faut que les braises se forment pour pouvoir commencer la cuisson. Les flammes, les braises incandescentes et la fumée représentent d’ailleurs l’un des désavantages de ce barbecue, notamment en matière de sécurité. Ce modèle appelle à la vigilance afin d’éviter tout risque de brûlures, que ce soit pour vous ou vos proches, et plus particulièrement les enfants. Enfin, le barbecue au charbon de bois demande un entretien fréquent.

Le barbecue au gaz

Il s’agit du modèle de barbecue qui propose la montée en température et donc la cuisson la plus rapide. Vous pouvez contrôler la chaleur de ce type de barbecue avec précision. L’extinction de l’appareil s’effectue quant à elle très rapidement. Par ailleurs, les modèles au gaz sont légers et ne rejettent pas de fumée.

Ce type de barbecue ne donne en revanche pas la même saveur aux aliments que le modèle traditionnel. Il se montre également plus cher qu’un barbecue à charbon ou électrique. Comptez en moyenne 300 euros pour un barbecue au gaz performant. Son prix est toutefois amené à évoluer, puisqu’il existe en différents formats, et en version fixe ou mobile.

Côté sécurité, il convient d’être très prudent avec l’utilisation du gaz. Vérifiez bien le matériel avant utilisation afin de vous assurer qu’il n’y a aucune fuite ou défaillance. Pensez également à bien fermer la bouteille après chaque utilisation. De même, accordez une importance toute particulière à l’endroit où vous stockez le gaz. Côté combustible, il est préférable de vous tourner vers du propane, adapté à un usage extérieur et résistant aux faibles températures.

Le barbecue électrique

Ce type de barbecue possède l’avantage de pouvoir être utilisé en extérieur comme en intérieur (facilement adaptable : sur pied ou sur table). En effet, c’est le seul modèle généralement accepté dans les immeubles, sur un balcon ou une terrasse.

Son utilisation est extrêmement simple : il suffit de le brancher à une prise standard, et de l’allumer. Certains modèles sont même équipés d’un thermostat afin d’offrir une meilleure gestion de la cuisson.

Il ne dégage pas de fumée lors de son utilisation. Par ailleurs, il s’agit du modèle le plus simple et le moins cher du marché : une trentaine d’euros en entrée de gamme. Cependant, comme pour le modèle au gaz, l’électrique n’apporte pas la saveur du barbecue traditionnel à vos aliments.

Il est à noter que ce type de barbecue implique de toujours avoir une prise de courant à proximité, ou d’utiliser une rallonge électrique. Faites attention au long fil qui peut traîner et provoquer votre chute – ou celle du barbecue.

Le barbecue fixe ou encastrable

Ce type de barbecue est idéal si vous possédez un grand jardin et que vous comptez avoir un usage fréquent de votre installation. Le barbecue fixe représente un investissement – de 150 euros pour l’entrée de gamme à plus de 2 000 euros pour les modèles avec plus d’options – mais peut s’adapter à tous les types de combustibles ou d’énergie détaillés ci-dessus. Solides, ces installations durent dans le temps.

Bon à savoir

Pour une emprise au sol de plus de 5 m², vous aurez besoin d’une déclaration de travaux pour mettre en place votre barbecue.

À lire aussi : Prévention barbecue : priorité sécurité

Où installer son barbecue ?

Le lieu d’installation fait partie des critères à prendre en compte au moment de choisir son barbecue. La localisation est importante pour l’utilisation mais aussi, et surtout, pour des raisons de sécurité.

Il est conseillé d’installer votre barbecue loin des arbres, de la végétation, des herbes sèches ou du matériel inflammable (un parasol, par exemple), afin d’éviter tout risque d’incendie. Pour ces mêmes raisons, il est préférable de placer votre barbecue à l’abri du vent, pour ne pas intensifier les flammes.

Il est primordial que votre équipement de cuisson, peu importe le combustible utilisé, soit bien stable et installé sur une surface plane. Cela permettra d’éviter le basculement du barbecue à cause d’un vent trop fort, d’enfants qui jouent ou d’animaux, par exemple.

Même si barbecue est synonyme de convivialité, il est conseillé de ne pas l’installer trop près de la tablée et des convives : ils pourraient être incommodés par les fumées, surtout si vous utilisez du charbon. Enfin, évitez de placer votre équipement trop près d’un mur. Vous risqueriez de devoir nettoyer des traces de suie.

Pour rappel, les barbecues électriques sont les seuls à pouvoir être utilisés en intérieur ainsi que sur une terrasse ou un balcon, dans un immeuble en copropriété.

À lire aussi : Assurer sa piscine, son jardin : comment ça marche ?

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne au quotidien grâce à son assurance Habitation et ses formules spécialement adaptées à vos besoins et votre budget.

Devis en ligne

incendies domestiques causes et prévention

A lire aussi :

Incendies domestiques : causes et prévention

En France, il y a eu 306 600 incendies domestiques, ce qui représente une intervention des pompiers toutes les 2 minutes. Ces sinistres causent plus de 800 décès et 15 000 blessés par an. Des conséquences dramatiques qui pourraient être évitées si les principales causes de ces incendies domestiques et les moyens de prévention étaient mieux connus.