Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / 6 conseils pour bien recruter un salarié à domicile

6 conseils pour bien recruter un salarié à domicile

Publié en juillet 2020

Recruter un employé à domicile, c’est une étape importante dans la vie d’un foyer : cela permet en effet de se simplifier le quotidien en déléguant, contre rémunération, certaines tâches chronophages ou fatigantes (ménage, entretien…) à une personne de confiance. Mais à quoi faut-il faire attention lorsque l’on embauche quelqu’un ? Voici 6 conseils pour ne pas se rater !

Miser sur le bouche-à-oreille

Pour trouver la perle rare, le bouche-à-oreille reste recommandé. Peut-être avez-vous, dans vos contacts ou dans votre cercle familial, quelqu’un qui emploie lui-même un salarié à domicile ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à lui demander des informations sur cette personne. Il pourra peut-être vous la recommander.

Vous trouverez également des annonces de potentiels salariés à domicile chez les commerçants de votre quartier (boulangerie, bureau de tabac, moyennes surfaces…). N’hésitez donc pas à leur demander s’ils connaissent la personne qui a laissé ses coordonnées, c’est bien souvent le cas.

À défaut, se faire accompagner

Vous ne parvenez pas à trouver de salarié à domicile avec de solides références ? Pas d’inquiétude : des associations et organismes peuvent vous accompagner. 

C’est le cas, par exemple, du CCAS (Centre communal d’action sociale) de votre ville, de la Fepem (Fédération nationale des particuliers employeurs), ou encore de l’ADMR (Aide à domicile en milieu rural).

Plusieurs autres options existent, vous pouvez soit recourir à un mandataire, qui se chargera du recrutement et de la gestion administrative mais qui n'aura pas la qualité d'employeur. Vous (particulier) restez l'employeur du salarié à docimicile.
Soit recourir à un organisme prestataire de service. Dans cette formule, c'est l'organisme qui est l'employeur. Il facture les prestations qui sont effectuées par ses propres salariés et s'occupe de toutes les formalités administratives.

Bien préparer l’entretien d’embauche

Bien recruter un salarié à domicile, c’est soigner son entretien d’embauche. Il s’agira alors de répondre à un certain nombre de questions :

  • Quelles seront les tâches (repassage, ménage…) demandées à votre salarié ?
  • Quels seront ses horaires et / ou ses jours d’intervention ?
  • Quel salaire proposerez-vous ?
  • Quel matériel fournirez-vous, et quel matériel devra être apporté par le salarié ?

Cet entretien sera également l’occasion de vous assurer des références des candidats, de connaître son parcours, ses éventuelles contraintes… Attention cependant, rappelons que certaines questions sont interdites pendant un entretien : appartenance à un parti politique ou à un syndicat, croyance ou non en une religion, situation matrimoniale ou familiale…

À lire aussi : Assurance d’un employé à domicile : comment se prémunir ?

Soigner le contrat de travail

Il n’est pas obligatoire de rédiger un contrat de travail pour une mission de moins de 8 heures par semaine ou de moins de 4 semaines consécutives. Néanmoins, ce document est fortement recommandé, puisqu’il permet de prévenir tout litige ultérieur. Il convient ainsi d’y indiquer :

  • la dénomination des parties : le nom de l’employeur et du salarié,
  • la date d’embauche,
  • l’emploi occupé par le salarié,
  • la nature des activités entrant dans le cadre de l’emploi occupé,
  • le lieu de travail,
  • la durée du travail,
  • les jours et les horaires de travail,
  • la durée de la période d’essai,
  • la rémunération et le mode de paiement,
  • la signature des parties.

Le contrat doit être établi en double exemplaire : un pour le particulier employeur et un pour le salarié.

Déclarer l’embauche d’un salarié à domicile

En France, lorsque l’on emploie une personne à domicile, il est obligatoire d’adhérer au CESU – sauf lorsqu’il s’agit d’une garde d’enfant de moins de 6 ans – et d’y inscrire son salarié. Cette démarche se réalise automatiquement lors de la première déclaration de versement d’un salaire. Il suffit ensuite d’indiquer, tous les mois, le salaire horaire net, les heures effectuées et les éventuels compléments (primes, frais de transport…).

Le CESU se chargera d’établir le bulletin de salaire, d’envoyer ce document à votre salarié, et de calculer le montant des cotisations sociales qui restent à votre charge après déduction des aides auxquelles vous avez droit. C’est également le CESU qui vous remettra, une fois par an, une attestation fiscale mentionnant le crédit d’impôt dont vous allez pouvoir bénéficier.

Anticiper au maximum pendant la durée du contrat

La règle d’or lorsque l’on emploie un salarié à domicile, c’est d’anticiper. C’est particulièrement vrai s’agissant des congés payés annuels, la durée de ceux-ci est de 2 jours et demi ouvrables par mois. De plus, ils doivent être fixés d’un commun accord et avec un délai de prévenance de l’ordre de deux mois (article 16 de la convention collective) afin de permettre au salarié de pouvoir organiser ses congés, sauf si les parties en décide autrement, elles peuvent prévoir un délai de prévenance différent dans le contrat de travail. Attention, si vous êtes absent durant une période et que votre salarié ne souhaite pas prendre de vacances à ce moment, il vous faudra maintenir son salaire, sans déduction de jours de congés. Un conseil : faites le point tous les mois sur les absences à venir !

La Matmut vous accompagne

Avec l'assurance Habitation Matmut, vous protégez votre logement contre les sinistres et les aléas de la vie quotidienne. Demandez un devis en quelques clics !

Devis en ligne